Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 54
Invisible : 0
Total : 57
· porticcio · Aeshne · Xuyozi
13382 membres inscrits

Montréal: 15 juin 10:00:27
Paris: 15 juin 16:00:27
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Le virus de la peur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
PaulMUR

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
17 avril 2019
Dernière connexion
8 avril 2020
  Publié: 15 mars 2020 à 11:38
Modifié:  15 mars 2020 à 15:39 par Maschoune
Citer     Aller en bas de page

Le virus de la peur est entré dans nos villes
Les journaux l'ont monté pour vendre leurs articles
Cette méchante grippe devient un vaudeville
Les rires et les pleurs emplissent l'hémicycle

On en parle partout, il est le seul sujet
On mobilise tout et surtout on restreint
Les quelques libertés permises à nos budgets
Il faut s'habituer à vivre l'incertain

Nous verrons au printemps, aux premières chaleurs
Quand tout sera fini et qu'ouvrant grand nos yeux
Nous apprendrons surpris, que le législateur
A profité de nous dans ces moments odieux

Nous eûmes Lewinsky avec ses galipettes
Remplissant nos écrans de ses larmes sublimes
Quand les banques en secret dans une entourloupette
Préparaient deux mille huit et le crash de leurs primes

Serons-nous les dindons encore une autre fois
D'avions disparaissant comme un conte de fée
La guerre contre tous comme une fin en soi
Où nous finirons tous au mur comme trophée

Depuis plus de cent ans, nous payons des impôts
Pour que cesse la faim aux quatre coins du monde
Au final nous avons la misère en cadeau
C'est nous qui finirons par être le quart-monde

Je peux pleurer les morts car même un est de trop
Mais la vie je la veux en toute liberté
Car mourir de non-vivre est un projet idiot
S'arrêter est facile lorsque l'on a été

Mais mourir en prison est une vie stupide
L'angoisse est notre vie et braver sa torpeur
Fait d'un petit enfant un adulte lucide
Qui ne fléchira pas au virus de la peur.

 
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
76 poèmes Liste
1480 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 15 mars 2020 à 12:49
Modifié:  15 mars 2020 à 13:12 par Chlamys
Citer     Aller en bas de page


D'accord à 100%
Si l'on regarde sous un autre angle cependant, on peut voir que la pollution fait une pause forcée, que nous sommes sommés de réfléchir à nos valeurs et au sens de notre course folle ; de ce à quoi la société de consommatiion nous mène avec des élevages industriels mortifères, des productions délocalisées qui nous échappent et empêchent notre autonomie.... Tout s'arrête en plein vol. Un instant sans précédent qu'il nous est donné d' observer.
Portez-vous bien.

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
HF.TELLER
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
364 commentaires
Membre depuis
24 décembre 2019
Dernière connexion
1er juillet 2020
  Publié: 16 mars 2020 à 09:40 Citer     Aller en bas de page

Un poème (beau) contestataire...des rimes (belles) en forme de pamphlet...on oublie trop souvent que la poésie véhicule aussi des idées fortes. Bravo.
HFT

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 491
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0273] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.