Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 99
Invisible : 0
Total : 101
· monthery · Jean-Claude
13218 membres inscrits

Montréal: 10 déc 04:50:21
Paris: 10 déc 10:50:21
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Bonne année (à l'arrache) vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 6 jan 2010 à 10:31
Modifié:  6 jan 2010 à 10:38 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom

Comment peut-on alors souhaiter ?
Autant de choses pour une année
surtout sachant que quelque part
Celle passée était à chier

Faux sentiment ou vraie envie ?
Embrasse et colle tu dis merci
Et tu réponds d'un air joyeux
A toi aussi, à toi aussi !

Il faut de l'espoir, c'est un fait
Les optimistes croient à c'qu'ils disent
Mais faut garder les yeux ouverts
Un fataliste comme moi vous rêve

Allez viens-là, je te souhaite ça
Mais oui mon gars tant que t'y crois
Personnellement j'ai passé l'âge
De ne pas en faire un adage

Faut pas dire ça me répond t'on
Faut s'dire qu'la vie coule sous les ponts
C'est c'que j'me dis, je laisse aller
Ainsi soit faite "nouvelle année"

De l'eau qui coule pas qu'sous les ponts
Mais sous les yeux, bien plus souvent
Des nerfs qui lâchent, un peu d'mouron
C'est ça la vie, y'a plus d'saison !

Regard fatal sur la conscience
Autant d'aisance pour ce fardeau
Que je soulève en arrogance
Qui me dépose au fond l'eau

Une seule raison me pousse en fait
A ne croire qu'une partie de ça
C'est parce qu'en fait je ne suis qu'homme
Avec des sentiments pour toi

Au fond la vie n'est pas si triste
Elle est même belle comme le soleil
Même si ça merde, même si ça chie
Moi j'aime l'aimer cette putain d'vie

Donc je suis là toujours à vivre
Pour une seconde je vais le faire
Pour me fondre un peu dans la masse
Une bonne année ! Et je me tasse.

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9828 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
19 août
  Publié: 4 févr 2010 à 10:24 Citer vertical_align_bottom

Stegobulle :

Raaaaaaaaaa j'adore ce p'tit air titi parisien

Un chouette de poème à décrier à la Butte

Merci vraiment ce fût un plaisir pour moi et mes frissons

Sélé Duchesse Mac Caïn bizzzzzzzzzzzzzzzz

 
Stegobulle


Entre mon ombre et sa lumière
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
11 décembre 2007
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 4 févr 2010 à 16:18 Citer vertical_align_bottom

C'est moi qui vous remercie, non pas que je désespérais de voir quelqu'un m'en dire quelque chose, mais juste me disant qu'en fait il n'avait interpellé personne, alors, encore merci d'avoir apprécié ce petit air de rébellion

  Quand on observe des ruines, on se dit qu'il n'y a que l'extérieur qui n'ait pas été rongé...
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1314
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0188] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.