Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 114
Invisible : 0
Total : 114
13200 membres inscrits

Montréal: 21 sept 01:32:50
Paris: 21 sept 07:32:50
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Encres Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Cαlliσpee


«La porcelaine, le soleil et l'azur qui s'échappent d'entre vos lèvres.»
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
89 commentaires
Membre depuis
8 mai 2008
Dernière connexion
7 juin 2013
  Publié: 13 jan 2010 à 21:08
Modifié:  29 mars 2010 à 02:03 par Cαlliσpee
Citer     Aller en bas de page



*

Les océans d’encre déchaînés, décharnés,

D’épingles, d’épines, de roses échaudées.

*

Le mat de la vigie, le bois désaccordé d’où résonnent les strophes criantes.

Scindées, appuyées à notre mausolée.

D’arabesques grises, grouillant sur la stèle et sa pierre.


*


Les ailes du vaisseau d’or rafistolent les gouffres et les cieux d’une nébuleuse.

À l’abri de l’écume noirâtre, les pages blanches s’agitent avec les lames du vent.


*


Océans de bruines et de corps entrelacés, tressés.


La ramure épaisse de l’homme, crispée à l’horizon de l’aurore et de l’avenir.


*


Mer de mots, mots de mer.

Mort de mots, mort de vers.


*


L’océan ne se parfume plus de poèmes.


*


Liasses noires, pages livides imbibées de voix fatiguées.

Nous y sommes entortillés, corps de bruines et corps tressés.

D’amours disgracieux et de muses échouées.


*


Les ailes blanches du vaisseau d’or feuillettent la démence.

Et les caresses farouches que tu m’as données.


*


Nos deux corps sont flétris dans l’océan, harassés de la pointe de l’encre.

Harassés de la souffrance dépourvue de ses couleurs.


*

L’esquif vogue sur nos deux corps enchevêtrés.

*



Lourd de couleurs, lourd de ce que je suis.



*


And he pass his way.

But I know that somewhere, under the sea, our colours live again.

Strongest than ever.


*


We fall under the body of the ocean’s dark ink.

Our colours lighting up like never there were.


*


And the words take again their senses.



Induce of rainbows, plunging in the heavens.*





*Et il a passé son chemin.
Mais je sais que quelque part, sous la mer, nous couleurs reprirent vie.
Plus fortes qu'auparavant.
Nous sommes tombés sous le corps encré noir de l'océan.
Nos couleurs s'éclaircissant comme jamais.
Et les mots reprirent leur sens.
Induis d'arcs-en-ciel, plongeant dans les cieux.

  Cαlliσpe℮. Irréєlle, vαgabonde.
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 14 jan 2010 à 05:28 Citer     Aller en bas de page

Sans voix... Il m'a percutée celui là...

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 14 jan 2010 à 07:37 Citer     Aller en bas de page

Un poème vraiment très singulier et qui ne laisse pas indifférent.
Un océan d'encre où s'ancre ta plume.
Des vers bien sombres avec beaucoup de noir et de gris.
Un poème qui restera tatouer dans mon esprit.
Il va dans mes favoris.
Amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
Narcissange


emia t ej tnat seniev sem snad sap semusnoc et en ut ùo ruoj nu sap tse n lI
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
153 poèmes Liste
2182 commentaires
Membre depuis
23 novembre 2008
Dernière connexion
18 septembre 2016
  Publié: 15 jan 2010 à 06:34 Citer     Aller en bas de page

j'ai adoré ce poème il m'a touché... ces mots sont poignants... merci du partage

au plaisir de te relire

Ma

  ma971
Cαlliσpee


«La porcelaine, le soleil et l'azur qui s'échappent d'entre vos lèvres.»
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
89 commentaires
Membre depuis
8 mai 2008
Dernière connexion
7 juin 2013
  Publié: 25 jan 2010 à 12:05 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup à vous!

Je suis parfois trop sévère avec moi-même et, voyez-vous, ce poème n'est pas mon préféré.
Je suis heureuse de voir qu'il touche des coeurs, malgré tout, et qu'il raconte l'histoire d'une
autre personne que moi.

Merci... !

  Cαlliσpe℮. Irréєlle, vαgabonde.
Cαlliσpee


«La porcelaine, le soleil et l'azur qui s'échappent d'entre vos lèvres.»
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
89 commentaires
Membre depuis
8 mai 2008
Dernière connexion
7 juin 2013
  Publié: 14 mai 2010 à 22:22 Citer     Aller en bas de page


Merci beaucoup... j'en suis flattée! ^^

  Cαlliσpe℮. Irréєlle, vαgabonde.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1421
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0279] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.