Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 23
13206 membres inscrits

Montréal: 7 mars 04:11:12
Paris: 7 mars 10:11:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Fenêtre sur cour Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 16 avr 2020 à 17:15
Modifié:  17 avr 2020 à 15:38 par AllantVers
Citer     Aller en bas de page

fenêtre sur cour

instant immobile
des oiseaux à ma fenêtre
je retiens mon souffle




  MariePaule
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
217 poèmes Liste
12773 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
7 mars
  Publié: 17 avr 2020 à 02:02 Citer     Aller en bas de page

Que j'aime ces petits moments, comme suspendus...

Merci Marie-Paule pour ce délicat haïku (et merci pour le titre : j'adore )

Amicales pensées !

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
ori
Impossible d'afficher l'image
Mourir? C'est bien la dernière chose que je compte faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
74 poèmes Liste
1011 commentaires
Membre depuis
24 août 2018
Dernière connexion
7 février
  Publié: 17 avr 2020 à 04:12 Citer     Aller en bas de page

Ce cours poème à suspendu le temps....
Merci Marie-Paule
Amicalement
Philippe

  Ori
HF.TELLER
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
364 commentaires
Membre depuis
24 décembre 2019
Dernière connexion
1er juillet 2020
  Publié: 17 avr 2020 à 05:30 Citer     Aller en bas de page

Je ne suis pas très sensible à l'art du haïku...mais celui-là trotte dans la tête délicieusement.
Merci
Bernard

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
4902 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
9 février
  Publié: 17 avr 2020 à 09:36 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Ce haÏku dit des choses ordinaires de manière ordinaire avec des mots ordinaires et rend consciente la brièveté des choses. Bravo.

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
547 poèmes Liste
24370 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
6 mars
  Publié: 17 avr 2020 à 10:56 Citer     Aller en bas de page

Amis oiseaux, faites une aubade à ce superbe haiku.
J'adore
Bises amicales ODE 31 - 17
Belle image

  OM
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 17 avr 2020 à 13:42 Citer     Aller en bas de page

Isabelle
Je raffole également de ces petits moments, et j'aime en transmettre l'essence.



Philippe
Quand le temps est suspendu, on est bien accroché... à l'instant présent, en tyrolienne.



Bernard
Tout comme sautillent encore ces oiseaux dans la mienne.
Heureuse d'avoir conquis un non-adepte


jlouis
L'instant est ordinaire et bref, mais pour peu qu'on y soit très attentif, il procure beaucoup de bonheur.


Rose-Amélie
C'est un hommage à "l'ici et maintenant", auquel ces oiseaux m'ont ramenée, merci à eux


ODE 31 - 17
Je les ai enregistrés


Merci à tous pour l'intérêt porté à ces quelques mots


  MariePaule
Mawringhe Cet utilisateur est un membre privilège


Cambre d'Aze, montagne de mon coeur... Mon éternelle muse !
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
237 poèmes Liste
3016 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2018
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 17 avr 2020 à 15:23 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir MariePaule

Court mais intense dans la joie ressentie ! C'est un instant tellement fragile où le moindre souffle ou mouvement les fait s'envoler...
Merci pour ce beau partage plein de délicatesse

Mawr

  Les mots sont à la pensée ce que l'eau est à la terre: la vie!
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 17 avr 2020 à 17:14
Modifié:  18 avr 2020 à 04:11 par rimarien
Citer     Aller en bas de page

Coucou MariePaule
Déjà le titre fenêtre sur cour permet d’imaginer
C’est vrai qu’en ce moment on entend mieux les mélodies de nos amis les oiseaux
Un peu partout avec notre confinement les animaux se réappropriont l’espace
Quelle déception ils vont avoir quand la ´´machine humaine va se remettre en marche!
Il fut un temps quand j’étais au Japon j’ai beaucoup lu les grands auteurs japonais de haïku Basho,Issa, Buson et tant d’autres dont j’ai oublié le nom
Hélas je les ai lus traduits en français.
Amicalement
JC 😘

 
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
846 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
28 février
  Publié: 18 avr 2020 à 03:50 Citer     Aller en bas de page

L'aïku n'est pas mon fort, mais j'aime le côté très imagé et cette douceur qui s'en dégagent. Ici, l'instant s'est figé, immobile et souffle retenu, le temps d'un regard sur la vie à l'extérieur. Mais entre le titre et les oiseaux, on pourrait imaginer un autre scénario dans une suite qui serait un mélange bien angoissant façon Hitchcock, et bien éloigné de cette sérénité. Sans doute le confinement qui me monte à la tête ... Très amicalement, Lucie

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 18 avr 2020 à 05:56 Citer     Aller en bas de page

Mawr
Il est important d'en prendre soin, de ces petits moments si fragiles, y compris en retenant son souffle, si nécessaire.

rimarien
Si tu as lu beaucoup de haïkus, même traduits en français, c'est que tu aimes ça. Pour ma part j'adore cet exercice qui fait le lien entre mon goût d'écrire et celui de méditer.


Lucie
La double référence a été un peu voulue, précisément pour laisser libre cours à l'imagination du lecteur

Merci à vous trois de partager ce goût pour cette forme de poésie !

  MariePaule
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 18 avr 2020 à 12:38 Citer     Aller en bas de page

Georges le haïku à ma connaissance n'est pas forcément bucolique, même si cela revient souvent.

Le mendiant -
Il porte le ciel et la terre
Pour habit d’été.

Takarai Kikaku
1661-1707

Mais le double sens est bien présent, en arrière plan
Merci

MariePaule

  MariePaule
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
4902 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
9 février
  Publié: 18 avr 2020 à 13:06 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Marie-Paule

" Ce haÏku dit des choses ordinaires de manière ordinaire avec des mots ordinaires et rend consciente la brièveté des choses. Bravo"

Je voulais dire que ce sont ces attributs qui en font un vrai haïku, le mot ordinaire cachant ses nombreux sens, au lecteur de les découvrir.

Merci de nous faire partager votre intérêt et votre goût pour cette poésie.

Amicalement
jlouis

  Poésie, la vie entière
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 20 avr 2020 à 01:24
Modifié:  20 avr 2020 à 01:26 par AllantVers
Citer     Aller en bas de page

Citation de Jean-Louis
Bonsoir Marie-Paule

" Ce haÏku dit des choses ordinaires de manière ordinaire avec des mots ordinaires et rend consciente la brièveté des choses. Bravo"

Je voulais dire que ce sont ces attributs qui en font un vrai haïku, le mot ordinaire cachant ses nombreux sens, au lecteur de les découvrir.

Merci de nous faire partager votre intérêt et votre goût pour cette poésie.

Amicalement
jlouis



Jean-Louis, Je suis en effet fan de haïkus (je suppose que cela se remarque ces derniers temps ), et donc très heureuse que certains lecteurs apprécient les miens. Cette "brièveté des choses" il me tient à cœur de la saisir en essayant de rester attentive à ces petits riens qui surgissent parfois, afin de développer ma "présence" à l'instant immédiat. Merci beaucoup pour ton appréciation


MariePaule

  MariePaule
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 426
Réponses: 13
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0299] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.