Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 51
Invisible : 0
Total : 53
· ode3117 · Jake Warren
13405 membres inscrits

Montréal: 11 avr 03:42:53
Paris: 11 avr 09:42:53
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Confie, ne mens (2) un haïku par jour Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
867 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
10 avril
  Publié: 23 avr 2020 à 16:54
Modifié:  9 jan à 03:43 par AllantVers
Citer     Aller en bas de page

ombre liquide

du vent dans les feuilles -
l’ombre projetée au mur
ruisselle en silence

(20 avril 2020)


oxymore vivant*

d’un coup de cutter
je ne peux pas séparer
l’ombre de la lumière

(21 avril 2020)

* emprunté à une chanson de Dooz Kawa, “Si ce monde…”
-

lueur instable

la brise de nuit
fait vaciller les étoiles -
vont-elles s’éteindre ?

(22 avril 2020)


  MariePaule
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
508 poèmes Liste
10216 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
11 avril
  Publié: 24 avr 2020 à 01:17 Citer     Aller en bas de page

bonjour Marie-Paule,

J'aime bien le titre oxymore vivant.

A bientôt

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
867 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
10 avril
  Publié: 24 avr 2020 à 01:20
Modifié:  24 avr 2020 à 02:49 par AllantVers
Citer     Aller en bas de page

Citation de Catwoman
bonjour Marie-Paule,

J'aime bien le titre oxymore vivant.

A bientôt

Bonjour Catherine Ce titre (seulement le titre) n'est pas de moi ! mes enfants me font même écouter du rap
Bibises
MariePaule

  MariePaule
HF.TELLER
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
364 commentaires
Membre depuis
24 décembre 2019
Dernière connexion
1er juillet 2020
  Publié: 24 avr 2020 à 03:42 Citer     Aller en bas de page

Dans ma lente initiation au haïku, j'apprécie tout particulièrement "ombre liquide".
Merci
Bernard

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 24 avr 2020 à 04:06 Citer     Aller en bas de page

Je trouve sincèrement que tes haïkus sont parmi les meilleurs que j’ai pu lire sur LPDP .
Faut dire que 90% de ceux lus ici même s’ils respectent  « la prosodie de l’haiku » n’ont aucune âme.
Les tiens ont souvent ce supplément d’âme Qui fait toute la différence mais il y a aussi souvent ce petit plus dans le dernier vers si cher aux maîtres japonais du haïku à savoir l’art du contrepied, de la chute.
J’ai aperçu ici une poétesse d’origine japonaise et qui excelle dans ce domaine, j’aimerai savoir ce qu’elle en pense
d’ailleurs Je ne comprends pas que je ne sois pas déjà allé le lui dire.
Bravo MariePaule
😘

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
296 poèmes Liste
18843 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
10 avril
  Publié: 24 avr 2020 à 05:35 Citer     Aller en bas de page

Superbes
Niveau intensité et respect de l'esprit haiku je préfère Ombre liquide, je suis vraiment fan

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
162 poèmes Liste
3669 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
27 mars
  Publié: 24 avr 2020 à 07:21 Citer     Aller en bas de page

Bonjour MariePaule,
J'aime le procédé...Les trois compositions où tu laisses courir ou couler l'imagination...comme des spirales que l'on touche et qui explosent comme des bulles allant où elles le veulent.

Et c'est surtout la portée d'un regard qui transforme l'alentour. Ainsi, l'arbre n'en est plus un et le toit n'est pas seulement un toit mais représente autre chose (je ne sais pas si je me fais bien comprendre ).

C'est l'esprit de cette écriture culturellement japonaise, à mon sens. Et ici, je le retrouve.

Voilà, voilà…

Amicalement
Riaga...

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
58 poèmes Liste
3098 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
10 avril
  Publié: 24 avr 2020 à 07:47
Modifié:  24 avr 2020 à 16:13 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Grandiose celui là

Citation de AllantVers
D’un coup de cutter
je ne peux pas séparer
l’ombre de la lumière

 
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
399 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
7 avril
  Publié: 24 avr 2020 à 09:01 Citer     Aller en bas de page

Eh bien, il a réussi Jean-Baptiste, en lançant cette idée de poésie autour de cerisiers japonais ! Naturellement, les haïkus tombent sur le site comme les fleurs de nos cerisiers en ce moment.
En voici trois de belle facture. Comme Georges, je préfère le second, sans toutefois négliger les deux autres. Et puis, j'aime ce titre : "Oxymore vivant". J'en ferais volontiers un symbole de la poésie.
Merci pour ce pur moment.
Filiquier

  TF
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
847 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
3 avril
  Publié: 24 avr 2020 à 11:30
Modifié:  24 avr 2020 à 11:34 par Lucie Granville
Citer     Aller en bas de page

Tes haïkus gardent cette belle intensité et ce concentré d'émotions d'un jour à l'autre Marie-Paule, toujours aussi réussis, entre délicatesse et profondeur. Contraste entre ombre et lumière semble être le fil conducteur des trois, avec un petit quelque chose d'angoissant dans le tout dernier vers (enfin, c'est cette sensation qui persiste chez moi après lecture) ... Très amicalement, Lucie

 
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
4903 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
3 avril
  Publié: 24 avr 2020 à 11:56 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Marie-Paule,

Il n'y aura ici que des compliments assurément mérités, aussi je joins les miens au choeur des lecteurs éclairés.

Amicalement
jlouis

  Poésie, la vie entière
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
40 poèmes Liste
513 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
6 mars
  Publié: 24 avr 2020 à 14:52 Citer     Aller en bas de page

J'aime cette esprit de qualité. Merci

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
867 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
10 avril
  Publié: 25 avr 2020 à 06:06 Citer     Aller en bas de page

Bernard, Jc, Virginie, Georges, Riaga, Cidnos, Filiqier, Lucie, Jean-Louis, Dominique
Je vais prendre le melon !
Sérieusement, vos commentaires me touchent beaucoup.
Et c'est avec beaucoup de plaisir que je partage avec vous mon intérêt et mon goût pour ces instantanés.
Merci à tous !

MariePaule

  MariePaule
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
329 poèmes Liste
5971 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
9 avril
  Publié: 25 avr 2020 à 11:44 Citer     Aller en bas de page

Superbe, tu me réconcilies avec cette forme poètique - bravo !

Amitiés

Yvon

  YD
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
556 poèmes Liste
24666 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
11 avril
  Publié: 26 avr 2020 à 13:19 Citer     Aller en bas de page

Je me joins aux autres et j'éprouve beaucoup d'admiration à ces haikus si bien présentés.
Bravo, ne prends pas le melon (merci pour l'humour) mais redonne nous de temps en temps de belles tranches de pastèque.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
184 poèmes Liste
1733 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
8 avril
  Publié: 26 avr 2020 à 15:20 Citer     Aller en bas de page

T'es forte, parce que pour moi qui n'ai pas une sensibilité particulière aux haikus... j'avoue que j'ai été séduite par leurs jeux de lumières.

  SHElene
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
867 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
10 avril
  Publié: 27 avr 2020 à 00:14
Modifié:  27 avr 2020 à 00:15 par AllantVers
Citer     Aller en bas de page

Yvon, Ode, Hélène, merci pour vos mots si gentils, c'est un plaisir de partager
Bibises
MariePaule

  MariePaule
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 537
Réponses: 16
Réponses uniques: 14
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0323] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.