Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 71
Invisible : 0
Total : 74
· Xuyozi · Avraham · André
13743 membres inscrits

Montréal: 4 août 13:51:43
Paris: 4 août 19:51:43
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Contes fantastiques :: Mercenaire et l'ombre F5 Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lorna
Impossible d'afficher l'image
Le rêve est un monde.... la vie est notre réalité...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
1109 commentaires
Membre depuis
22 juin 2004
Dernière connexion
25 mars 2011
  Publié: 22 août 2006 à 14:05
Modifié:  10 juil 2010 à 14:54 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

F5

Le carrosse noir tiré par six chevaux de race de couleur sombre entra rapidement dans l’enceinte du palais du comte Adam Dubuc. Ils s’arrêtèrent graduellement par ordre du cocher. Une main gantée écarta le rideau de la petite fenêtre pour observer les lieux. Un chapeau cachait la figure de l’observateur. Le valet vint exécuter son travail en ouvrant la porte pour que les deux invités puissent descendre. Il se surprit à voir un grand homme aux allures louches poser un pied prudemment sur la première marche. Tel un animal, il reniflait les alentours à la rechercher de danger apparent. Lorsque ses traits de clochard dur changèrent pour de la satisfaction, il sauta au sol. Un homme de grandeur moyenne « un petit peu enveloppé », descendit les marches droit comme un piquet. Regardant de haut toute personne se trouvant dans la cours, d’un air hautain, mais d’une royauté exemplaire. Les deux hommes aux allures différentes adoptèrent un pas léger pour se rendre jusqu’à l’entrée de la demeure.

Dès que je mis un pied à l’intérieur, je sus que quelque chose clochait… mais quoi? Mon protégé, Axsilla, n’avait rien remarqué, quoi que, c’est assez normal. Qui remarquerait cette ambiance lourde de menaces?

En attendant leur hôte, les employés nous fîmes asseoir dans des fauteuils de velours pourpres. Toute la pièce était de cette couleur d’ailleurs, seulement, il y avait des variations d’éclats dans les teintes. Deux autres chaises coussinées étaient devant nous, prenant autant de place que les nôtres. Une ombre mesquine passa derrière nous, comme d’habitude, l’abruti de service ne sentit et ne vit rien. Lorsque qu’une main gantée de blanc se posa sur le derrière du fauteuil d’Axsilla je la pris et propulsai le corps qui allait avec dans un autre petit divan, prenant soin de sortir un peu de mes griffes au cas où ça se corsait.

-MON DIEU!! Fody, mais qu’as-tu fait là!! Je suis désolé monsieur le comte!! Il est…

-Mais non, cela ne fait rien cher Axsilla. C’est de ma faute, j’avais entendu parler des prestations de ce valeureux mercenaire et je voulais les tester moi-même. Seulement, je pense que c’était belle et bien une erreur « Il se releva un peu », une chose qui est sûre, c’est que mes côtes m’en voudront longtemps… « un petit crac se fit entendre ».

Je rangeai son arme et me rassis tranquillement dans mon fauteuil ne me sentant pas le moindrement gêné de cet accident. Je trouvais étrange qu’il veuille me tester… selon ma réputation, tous ceux qui me menaçaient ou tout simplement s’approchaient, étaient tués dans d’atroces souffrances pour mon propre plaisir. Un être dépourvu de toute humanité, s’amusant à tuer, voilà la définition qu’on m’avait donnée, il y a de cela plusieurs années.

-Si nous passions à table!! Dit joyeusement le comte.
Il se leva et guida ses invités jusqu’à la salle à manger. Je ne pus manquer, la blessure que Adam avait au cou, une égratignure ou plutôt… une griffure.

-Avez-vous été attaqué par un animal dernièrement Comte Dubuc?

Il s’arrêta net.

-Oui, par un animal…dit-il songeur.

-Nous devrions les chasser des ces terres!! Voyons des sauvages de la sorte non pas d’affaire dans notre belle région!!

Le comte et moi sourîmes à la remarque stupide d’Axsilla.

Enfin arrivés à la salle à manger, nous, nous assîmes à la grande table peuplée de douze chaises. Adam au bout, Axsilla à sa droite et moi à gauche.
Lorsque Adam tourna sa tête par derrière pour appeler les serveurs, je vis quelque chose de pas normal, son oreille était décollé et il y en avait une autre en dessous… Un masque!! Mais qui est-il, et que veut-il? Tout d’un coup, la solution fit éruption dans ma tête, tous les morceaux s’emboîtaient parfaitement. L’ambiance lourde de menace, la griffure à son cou!! Un survivant? Impossible, je les ai tous tués!! Alors, ça ne peut être que le début de son tatouage de mercenaire de l’ombre. Je me levai d’un bond et atterris sur la table devant l’étranger et en pointant mes griffes vers lui.

-Qui êtes-vous?

-Le comte… pourquoi me demandez-vous ça?
Il commençait à transpirer de plus belle…

-Fody, maintenant ça suffit!!

-Ôtez votre masque!!

-Fody! Stop!!

-Axsilla, ferme ta grande boîte!! Tu veux vraiment savoir qui je suis… alors regarde bien.

Il dévoila son vrai visage et je pus reconnaître un de mes plus dangereux ennemis. Un membre de ma famille, mais du camp adverse. Je cherchai des yeux une échappatoire pour Axsilla avant que nous soyons tout pris au piège.

-Tu as perdu ta langue mercenaire de la lumière?

Je me retournai, et vis celui que je craignais d’apercevoir plus tôt; le chef des mercenaires de l’ombre, mon frère…


Lorna

  Nous sommes libre depuis notre premier soupir, mais dans la vie, il y a des exceptions. Alors je souhaite qu'un jour,ils connaitront la liberté à leur tour!!
Lorna
Impossible d'afficher l'image
Le rêve est un monde.... la vie est notre réalité...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
1109 commentaires
Membre depuis
22 juin 2004
Dernière connexion
25 mars 2011
  Publié: 22 août 2006 à 18:19 Citer     Aller en bas de page

Sympa ton commentaire!

Bien à toi
Lorna

  Nous sommes libre depuis notre premier soupir, mais dans la vie, il y a des exceptions. Alors je souhaite qu'un jour,ils connaitront la liberté à leur tour!!
Saskia N. R.


Amour éphémère des fleurs hivernales...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
54 poèmes Liste
1468 commentaires
Membre depuis
27 mai 2006
Dernière connexion
3 juin 2011
  Publié: 22 août 2006 à 18:42 Citer     Aller en bas de page

Comme je te l'avais déjà dit: Il est merveilleux!

Bisous

Saskia

 
Lorna
Impossible d'afficher l'image
Le rêve est un monde.... la vie est notre réalité...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
1109 commentaires
Membre depuis
22 juin 2004
Dernière connexion
25 mars 2011
  Publié: 23 août 2006 à 13:02 Citer     Aller en bas de page

Les chapitres merveilleux, je mi connais!! lol!!

Bien à toi
Lorna

  Nous sommes libre depuis notre premier soupir, mais dans la vie, il y a des exceptions. Alors je souhaite qu'un jour,ils connaitront la liberté à leur tour!!
-_-Tavari_Luhta-_-


Douleur, douleur à fleur de peau, Coloré mât de tous fléaux
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
199 poèmes Liste
902 commentaires
Membre depuis
21 février 2005
Dernière connexion
26 novembre 2020
  Publié: 23 août 2006 à 15:25 Citer     Aller en bas de page

Je ne daigne pas mettre de commentaire, de peur de manquer de respect...

Salut...
Tavari Luhta

PS: Avez vous au moins lut F1!!!!!!!

  -_-Tavari Luhta-_-
Lorna
Impossible d'afficher l'image
Le rêve est un monde.... la vie est notre réalité...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
1109 commentaires
Membre depuis
22 juin 2004
Dernière connexion
25 mars 2011
  Publié: 24 août 2006 à 07:44
Modifié:  24 août 2006 à 07:45 par Lorna
Citer     Aller en bas de page

C'est gentil de dire subtilement que c'est la pire chose que tu es lu de ta vie...

Et oui, je l'ai lu F1, sa me désole, mais on ne peut pas se fier à ce chapitre, car les bases que tu as faites se sont envolées... C'est genre dans le F3 ou le F4 que tout a déraillé!! C'est pas de ma faute là!! Et c'est pas de la faute au autre non plus!! Tu savais que dans une histoire à plusieurs, tout pouvais changer...

Bien à toi
Lorna

  Nous sommes libre depuis notre premier soupir, mais dans la vie, il y a des exceptions. Alors je souhaite qu'un jour,ils connaitront la liberté à leur tour!!
-_-Tavari_Luhta-_-


Douleur, douleur à fleur de peau, Coloré mât de tous fléaux
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
199 poèmes Liste
902 commentaires
Membre depuis
21 février 2005
Dernière connexion
26 novembre 2020
  Publié: 25 août 2006 à 20:09 Citer     Aller en bas de page

Ouaipe, justement pourquoi je recommence cette histoire qu'avec moi même, les mêmes bases... Malgré que c'était TRÈS bien dit comment était le passé et maintenant, c'est triste à dire oui, mais l'histoire ne tient plus debout. C'est le pourquoi d'avoir lâcher cette histoire... Je pense même à l'ôter de ma liste. Bon, puisque vous la continuez et que j'ai du respect pour vous, jla laisse tranquille

Beuh Bey!!! --x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x0x--
Tavari Luhta

  -_-Tavari Luhta-_-
Lorna
Impossible d'afficher l'image
Le rêve est un monde.... la vie est notre réalité...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
1109 commentaires
Membre depuis
22 juin 2004
Dernière connexion
25 mars 2011
  Publié: 26 août 2006 à 14:56 Citer     Aller en bas de page

Oui, je comprend... Tu sais,moi aussi je te respecte.

J'ai hâte de lire le recommencement de ton récit!!

Bien à toi
Lorna

  Nous sommes libre depuis notre premier soupir, mais dans la vie, il y a des exceptions. Alors je souhaite qu'un jour,ils connaitront la liberté à leur tour!!
Candice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
65 poèmes Liste
341 commentaires
Membre depuis
1er juin 2006
Dernière connexion
8 octobre 2013
  Publié: 30 août 2006 à 14:38 Citer     Aller en bas de page

je ne veux pas manquer de respect tavari mais je trouve personnellement que c'est un des meilleurs chapitres de Fody si ce n'est le meilleur... et de toute façon... viens pas me dire que tu croyais que cette histoire tiendrait debout du début à la fin... lorsqu'on mélange plusieurs styles... c'Est théoriquement impossible que ça reste en ligne droite... t'as qu'à réécrire ton histoire si tu y tiens... mais ne vient pas insulter Lorna ni aucun autre...
maintenant que ceci est dit...bravo Lorna! superbe!

simpleplan79
all the love

 
Lorna
Impossible d'afficher l'image
Le rêve est un monde.... la vie est notre réalité...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
1109 commentaires
Membre depuis
22 juin 2004
Dernière connexion
25 mars 2011
  Publié: 30 août 2006 à 20:45 Citer     Aller en bas de page

Merci ...

Tout le monde à son opinion sur le sujet...

Bien à toi
Lorna

  Nous sommes libre depuis notre premier soupir, mais dans la vie, il y a des exceptions. Alors je souhaite qu'un jour,ils connaitront la liberté à leur tour!!
Lunastrelle Cet utilisateur est un membre privilège



A chaque souffle s'accorde un vagabond
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
359 poèmes Liste
20765 commentaires
Membre depuis
6 avril 2006
Dernière connexion
14 juin
  Publié: 31 juil 2008 à 09:37 Citer     Aller en bas de page

Comme je l'ai déjà dit il est dur d'écrire une histoire à plusieurs mains, il aurait fallu qu'un chapitre soit donné à chacun, et qu'ils soient publiés qu'une fois le projet terminé!


Sinon ça déraille bien vite... Et puis, pour écrire une bonne histoire, je pense qu'il ne faut pas se mettre des quotats de temps c'est la pire chose à faire...


M'enfin, moi j'ai aimé ce chapitre, c'est dommage que ce projet finalement soit arrêté, avorté...


Amitiés


Justine

  Je suis comme ce temps que l'on ne remonte pas : décalée et détraquée.
Lorna
Impossible d'afficher l'image
Le rêve est un monde.... la vie est notre réalité...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
60 poèmes Liste
1109 commentaires
Membre depuis
22 juin 2004
Dernière connexion
25 mars 2011
  Publié: 31 juil 2008 à 11:09 Citer     Aller en bas de page

Dommage ... je l'avoue.. il me plaisait vraiment en plus ..
mais c'est la vie ..

Merci de ta visite!!

Chow
-xxx-

  Nous sommes libre depuis notre premier soupir, mais dans la vie, il y a des exceptions. Alors je souhaite qu'un jour,ils connaitront la liberté à leur tour!!
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1500
Réponses: 11
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0318] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.