Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 47
Invisible : 0
Total : 50
· Audrey Deroze · ode3117 · Scattare
13206 membres inscrits

Montréal: 6 oct 03:39:54
Paris: 6 oct 09:39:54
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Nos yeux écarquillés, de joie, n'avaient de cesse vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 26 juil 2020 à 03:22
Modifié:  3 juin 2021 à 04:59 par Emme
Citer vertical_align_bottom


Nos yeux écarquillés, de joie, n'avaient de cesse
De prendre des couleurs, ronronnant des caresses,
De nos sourires aimants gorgés de nos promesses,
À fendre le tombeau, dans nos journées de liesse.

Et sur la côte alors, les vagues longuement
Embrassaient du regard les pas lents des amants.
Ceux qui ne flânaient pas en proie à ses caresses
Allaient le cœur léger, chercher là l'allégresse.

Les cris des goélands descendaient des hauteurs
Sur la côte au temps des très grandes chaleurs.
Nos yeux toujours ouverts voyaient sans le savoir
Les vagues onduler du matin jusqu'au soir.

Nos âmes... attachées à ses vives couleurs
Lançaient à qui mieux mieux des sourires moqueurs.
Nous avions la jeunesse et toute la candeur
De ceux qui parlent fort, et tant... de l'intérieur.

On entendait rouler tous les petits galets
Ceux qui ne partaient pas pouvaient nous rapprocher
Des herbes folles lovées en haut des falaises
Où je sentais ton cœur... vibrer tout à son aise.

( 2020 06 )

 
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier 2021
  Publié: 26 juil 2020 à 05:21 Citer vertical_align_bottom

Merci Cidnos pour le partage. J'ai aimé tes mots et leurs formulations. Avec les majuscules en gras, je cherchais un acrostiche. Le vers avec " p'tits galet "... la contraction nous enlève un pied. Merci à toi ! Allez, je le relis encore une fois, parce que j'adore. A bientôt !

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 26 juil 2020 à 06:07
Modifié:  26 juil 2020 à 06:07 par Cidnos
Citer vertical_align_bottom

Merci d'avoir aimé. J'ai pris en compte ta remarque bien justifiée. Au plaisir de te lire. Bonne journée. Cidnos

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
690 poèmes Liste
28028 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
6 octobre
  Publié: 26 juil 2020 à 10:27 Citer vertical_align_bottom

Cet adorable poème n'est pas sans me rappeler mon adolescence et ces bords de mer, pour moi l'océan qui était témoin de mêmes sourires, de mêmes promesses.
Les mouettes, les goélands le roulement des vagues, que tout cela faisait le charme de notre union, même passagère.
Bises amicales ODE 31 - 17

  OM
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 26 juil 2020 à 11:25 Citer vertical_align_bottom

Bonjour Ode
Je suis content que ce poème t'ait rappeler de bons moments.
Merci d'avoir aimé
Bonne journée
Cidnos

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
17507 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 26 juil 2020 à 11:59 Citer vertical_align_bottom

très plaisante lecture

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 26 juil 2020 à 12:25 Citer vertical_align_bottom

Merci Mido

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
224 poèmes Liste
13484 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
6 octobre
  Publié: 27 juil 2020 à 02:08 Citer vertical_align_bottom

De jolis mots qui sonnent comme ceux d'une nostalgie...

Merci Christophe, belle lecture pour moi ce matin

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 27 juil 2020 à 02:30
Modifié:  27 juil 2020 à 02:30 par Cidnos
Citer vertical_align_bottom

Merci d'être passé me voir.
C'est bien de la nostalgie ... Du temps qui passe.
Alors profitons du temps qui reste ... devant nous
Bien amicalement
Christophe

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
446 poèmes Liste
5095 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
2 août
  Publié: 27 juil 2020 à 03:00 Citer vertical_align_bottom

Bonjour Christophe
très joli poème, une nostalgie maritime qui donne du vague à l'âme.
Amicalement
Pierre

  Pichardin
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 27 juil 2020 à 07:37 Citer vertical_align_bottom

Bonjour Pierre

Merci d'avoir apprécié ce petit poème
Même si je n'aime pas te mettre du vague ... à l'âme.

Bonne journée
Cidnis

 
SHElene


Il y a un phoque dans ma piscine
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
2167 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
30 septembre
  Publié: 28 juil 2020 à 15:42 Citer vertical_align_bottom

J'ai aimé cette harmonie des coeurs en bord de mer, de belles images Merci Cidnos.

  SHElene
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 28 juil 2020 à 15:55 Citer vertical_align_bottom

La mer, le soleil ... Et souvent l'amour ne peut pas attendre.
Merci à toi d'avoir ce texte.
Amicalement
Cidnos

 
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
103 poèmes Liste
2282 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
4 octobre
  Publié: 23 août 2020 à 20:56 Citer vertical_align_bottom

Cidnos,
Une atmosphère maritime très plaisante qui apporte détente et sérénité.
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
66 poèmes Liste
3294 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 28 août 2020 à 02:14 Citer vertical_align_bottom

Merci Flora Lynn de m'avoir laissé ton commentaire
Oh oui la mer est tellement apaisante
Bonne soirée
Cidnos

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 909
Réponses: 14
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0300] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.