Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 54
Invisible : 0
Total : 58
· Douve · ode3117 · Scelta
Équipe de gestion
· Catwoman
13339 membres inscrits

Montréal: 18 avr 07:21:51
Paris: 18 avr 13:21:51
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Granulosite Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1597 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
13 avril
  Publié: 11 août 2020 à 16:32 Citer     Aller en bas de page

GRANULOSITE : It's all about time

L'archer du temps joue une mélodie infâme
Une abjecte sangsue vient liquéfier nos heures
Du berceau à la cendre elle est tel un trappeur
Immobile guetteur aux doigts sertis de lames

J'ai connu les éclats les joies et les fous rires
De l'innocence pure au soleil de l'enfance
Le goût de l'insouciance accompagnait mes transes
Jusqu'au jour où j'appris le futur de mourir

Il n'est pas un atome en nos corps périssables
Qui puisse résister à la lente agonie
Ne cueille pas le jour sans voir la félonie
Des fugaces instants filant comme le sable

Observe l'horizon des événements vains
Il s'approche de toi en courbant tes instants
La gravité augmente et l'abîme t'attend
Pas à pas tu te rends vers l'infini ravin

Comme vacille au vent la flamme imputrescible
Ainsi nos existences ainsi nos espérances
Et Demain comme Hier entameront leur danse
Enlacés sans amour à jamais invisibles

La matière est la clé des mystères de l’homme
Dimensions imbriquées cordes vibrant hélium
L’énergie noire abonde éloignant nos espaces
C’est le froid c’est le vide et l’univers se glace

Désespérant destin que celui de nos mondes
Où tout disparaîtra le néant rugissant
Adieu Da Vinci Mozart et Maupassant
Il ne restera rien de nos œuvres fécondes

Pas même cette mélodie que joue l’archer du temps…

A toi Oliver, mon éternel ami,
Parti en ce 11 Août 2020, selon ta volonté, en Suisse.
Ton courage nous portera toujours.
Je ne t'oublierai pas, mon Ami.


 
Adamantine  Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Ne m'approchez pas, je pique.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
14894 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
18 avril
  Publié: 12 août 2020 à 01:06 Citer     Aller en bas de page

Un poème poignant.

  Ceci est mon histoire vraie, avec des mensonges à l'endroit, à l'envers, parce que la vie c'est souvent comme ça
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1597 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
13 avril
  Publié: 15 août 2020 à 05:17 Citer     Aller en bas de page

Citation de Adamantine
Un poème poignant.



Merci de lui avoir accordé votre attention.
Il était terminé avant que mon ami n'exprime sa terrible décision, je voulais qu'il honore sa mémoire, il le mérite.

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
297 poèmes Liste
18849 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
14 avril
  Publié: 16 sept 2020 à 16:19 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir

N'est ce pas justement le fait de savoir que c'est fugace qui rend la vie si palpable. Mais il est vrai que la mort d'êtres chers peut sembler si injuste...

Merci pour ce texte vibrant

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1597 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
13 avril
  Publié: 17 sept 2020 à 14:35 Citer     Aller en bas de page

Citation de Bestiole
Bonsoir

N'est ce pas justement le fait de savoir que c'est fugace qui rend la vie si palpable. Mais il est vrai que la mort d'êtres chers peut sembler si injuste...

Merci pour ce texte vibrant



En effet, plus le temps passe et plus on prend conscience du caractère éphémère de la vie.
Savoir apprécier chaque petite chose, chaque instant où tout va bien , est la clé du bonheur.

La mort des êtres chers n'est jamais liée à de l'injustice, il et simplement question de "pas de chance", il n'y a rien à chercher à comprendre là derrière. Juste accepter et continuer en donnant toujours plus aux autres, en donnant du sens à son existence.

Merci pour votre réflexion sous mes mots.

 
Luciole321


Le goût de la vie est dans la générosité!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
41 commentaires
Membre depuis
12 novembre 2015
Dernière connexion
9 avril
  Publié: 23 mars à 23:13 Citer     Aller en bas de page

Bravo! Quelle belle plume. Ça du coûter plusieurs années pour mettre ton âme à nu comme tu le fais. Qu'est-ce que la matière? Ouf où est la réponse on cherche encore

  Un brin de folie égaye la vie
Lykan

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
36 poèmes Liste
1597 commentaires
Membre depuis
22 décembre 2008
Dernière connexion
13 avril
  Publié: 24 mars à 11:44 Citer     Aller en bas de page

Citation de Luciole321
Bravo! Quelle belle plume. Ça du coûter plusieurs années pour mettre ton âme à nu comme tu le fais. Qu'est-ce que la matière? Ouf où est la réponse on cherche encore



Merci pour votre appréciation.
Vous ne vous trompez pas, il en faut des années pour affiner ce en quoi l'on croit et, surtout, apprendre à tout remettre en question, s'ouvrir à d'infinis possibles.
Cette quête est sans fin ou plutôt si, elle s'arrête le jour où nos corps épuisés cesseront de fonctionner.
Parfois j'ai hâte que ce moment arrive, pour savoir... ou retourner au néant... qui est finalement une possibilité reposante.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 571
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0217] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.