Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 14
Invisible : 0
Total : 14
13341 membres inscrits

Montréal: 18 avr 19:09:03
Paris: 19 avr 01:09:03
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes collectifs :: ode à l'amour (avec Soleildesiles) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1]
mourad


nul n'a écrit, peint ou sculpté que pour sortir de l'enfer (artaud)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
656 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
2 avril 2015
  Publié: 25 mai 2008 à 00:49
Modifié:  8 juin 2008 à 20:29 par mourad
Citer     Aller en bas de page

Les vagues bleues de ton âme reflète ta flamme,
Laisse-moi y toucher juste pour me sentir dame
Une seule fois enlève moi ce blâme
Envole-toi encore… et encore
Tel un cygne qui dans les cieux se pâme


Je me mire dans tes yeux et je vois mon âme
Vêtue de velours, chantant l'amour, laissant les drames
À leur destin dans un passé qui s'oublie
Dans la tiédeur de tes yeux, oh mon âme!

Le miroir de mes yeux te refait le philtre de mes sens
Oh doux parfum d'essence!
Laisse moi faire deux trois tourbillons de danse
Et mon amour une seule fois oublie ce que tu penses,
Profitons de notre chance !

Mon cœur imite les caprices de ton corps,
Il est joyeux, il a trouvé sa toison d’or
Et dans ses mers enfin déchaînées ton amour fonce
Qu’il s’enivre de ton charme idyllique,
Qu'il me largue dans tes bras magnifiques....
Et je rance dans la mélodie de ton corps...et je danse,
Mon Dieu que j'adore !

Mais j’ai peur !

Mon cœur s'enivre de ce charmant être idyllique,
N'aie pas peur,
Il se protègera avec l'amour transmis…
avec les yeux du cœur,
Mes bras seront ouverts pour toi mi amor
N'oublie pas que le soleil brille pour les âmes qui s'aiment en rouge orange
Couleur de la vie...
Pourquoi ainsi s'en faire ? Aimons-nous sans reproches

Mon soleil à moi c'est l'amour dans tes yeux,
Un diamant dans cette eau bleue qu’on ne peut meurtrir
Mon rouge à moi c'est ton amour dans mon sang,
Une horde de nobles chevaliers qu’on ne peut asservir
Et la vie pour moi...ma seule vie...C’est mourir fou et pieux,
Sur tes joues à moi… mi corazon

Mon sang bouillonnera de toi,
Des gouttes pleines de tendresse glisseront de ton soleil,
Une pluie fine de caresse aussi douce que les pétales de roses
Nous bercerons la terre ensemble pour se rendre…
Dans le monde rêvé du paradis


Le paradis!... quel paradis?
Veux-tu dire tes yeux, ton corps ou bien ta douceur?

Le paradis s'est ennuyé de sa solitude, il n'est plus le rêve
De La paix… de l’amour ou d’une quelconque quiétude
Il n'est plus ce nuage dans les pensées vagabondes...
Dans ma pensée vide
Il est maintenant dans tous mes fibres, dans ma peau qui vibre,
À ton aurore, oh soleil de mes crépuscules bohémiens
Oh paradis anthropomorphisé… qui est le mien!


Le paradis n'existe pas dans mes yeux, ni dans ma douceur ou mon corps,
Il est en l'être aimé au delà des nuages, au delà de la pluie,
Il est dans les rêves qui semblent si réels,
Et qui se réaliseront un jour de clameur charme,
Le paradis n’est nul autre que cette place
Celle que l'on veut bien lui accorder au delà des ressemblances
Entre les trous noirs et rosés de l'amour,
Le paradis c'est vivre dans ta tête sans désillusions,
Juste vivre… pleinement te ressentir
Parmi tous les amants qui s'aiment au fond du ciel bleu

Je veux oublier le paradis, je vais oublier le soleil et le ciel,
L''illusion et toutes les désillusions.
Je veux redevenir enfant.
Pour apprendre dans l'éclat de ton âme
Les premiers pas de la vie
Je vais redevenir enfant,
Pour inviter ton corps à mes premiers jeux interdits,
Et fatigué,
Je ferai de tes seins mon seul berceau.
Et je dormirai à consumer le rêve
Jusqu’à ce que toujours enfant
Je mourrai ....très heureux…


* ce poème n'aurait pas vu le jour si ma plume n'avait pas été soutenue par la tienne Sophie dans cette aventure lyrique que tu m'avait offerte...je t'embrasse


Si vous souhaitez signer ce poème, il est publié dans la rubrique de: Soleildesiles

  un jour tu vies, un jour tu meurs, un jour tu ries, un jour tu pleurs, c'est ça la vie...c'est ça l'amour
Page : [1] :: Réponses non permises

 

 



Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 955
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0166] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.