Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 319
Invisible : 0
Total : 322
· ***Béné*** · QUOIQOUIJE · Jean-Claude
13185 membres inscrits

Montréal: 5 déc 15:47:05
Paris: 5 déc 21:47:05
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Lettres ouvertes :: Correspondances avec Lina (3) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Lachésis (Moirae)


"Dis maman, si je ris puis que je pleure, est-ce que ça fera un arc-en-ciel ?"
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
108 poèmes Liste
206 commentaires
Membre depuis
28 mai 2010
Dernière connexion
22 novembre
  Publié: 16 août à 09:44
Modifié:  19 août à 07:44 par Ashimati
Citer     Aller en bas de page

"Haha je la comprends très bien j'avais ce genre d'angoisses avant (en fait pas seulement avant). Non ça ne m'angoisse pas au contraire ça me fascine.

Je suis sur la mauvaise pente je le sens. Souvent pour éviter de penser j'enchaîne les soirées, les fêtes jusqu'au point de fatigue extrême et après j'ai une grande période de vide où les angoisses remontent d'un coup. Du coup là je fais un truc tout les soirs depuis lundi et je viens de me rendre compte que c'était pour étouffer mes angoisses.

Là tout va bien pour l'instant je t'en parle parce que je me faisais la réflexion que j'ai mis cinq jours à me rendre compte du pourquoi je me fatiguais haha"

Tu as pris biochimie au deuxième semestre, non ? Est-ce que tu te souviens quels êtres vivants ont le plus grand génome ?

"C'était pas une plante ? Question d'évolution non ? Désolée il est tard"

Haha oui désolé. L'être vivant au singulier oui, la Paris japonica si je ne me trompe pas. Au pluriel ce sont les plantes en général. Alors, une question d'évolution, en un sens oui, toujours j'ai envie de dire. Mais du coup, pourquoi est-ce que les plantes ont-elles un génome plus grand que les animaux ? De base, je trouve, l'instinct serait de se dire que les animaux ont un plus grand génome parce qu'ils ont au moins tout un organe en plus à coder avec le cerveau, le système nerveux et tout ce dont il a besoin. Et pourtant pas du tout, en moyenne les plantes ont un génome beaucoup beaucoup plus grand. Pour une simple raison en fait. Si tu te souviens, parce que les animaux ont des jambes. Je pense que tu comprends pourquoi mais j'explique quand même.

En cas d'attaque, les animaux peuvent fuir. Les plantes non. Du coup elles besoin de coder pour énormément plus de systèmes de défense et de réparation. D'ailleurs, tu le sais, la réparation de l'adn est tellement importante, c'est la majorité des gènes chez n'importe quelle espèce. Mais c'est lourd et complexe et coûteux. Quand la nature peut économiser elle économise. Et les animaux ont des jambes. Donc ils peuvent fuir le danger, ce qui rend inutile beaucoup de ces systèmes dont les plantes elles ont affreusement besoin parce qu'elles ne peuvent pas s'éloigner et des attaques du monde extérieur.

Et qu'est-ce régit la fuite ? Pas physiologiquement cette fois (c'est le système nerveux sympathique comme tu le sais parfaitement), mais psychologiquement.

Eh bien c'est la peur. Et la peur ce n'est rien d'autre que l'instinct de survie. La peur ce n'est pas quelque chose de mal de manière inhérente.

Je dirais qu'il y a deux types de peur. Celle qui te fige, et celle au contraire justement qui te fait courir. La première est dangereuse, la deuxième peut sauver la vie. La peur est ambivalente.

Elle peut donner de l'énergie comme rien d'autre. D'où l'adage, la peur donne des ailes.

Apparemment c'est ton cas, tu recherches la fête, bouger, l'entropie. Ça me rappelle la philo. Divertissement au sens philosophique, qui est souvent le mot pris étymologiquement haha. Se divertir. Dévier du chemin. Penser à autre chose pour ne pas se perdre dans les affres des questions de la vie.

Alors, la peur et l'angoisse sont un peu différentes quand même. Je comprends que tu ne veuilles pas en parler, alors je ne t'embête pas plus avec ça, tu n'as pas besoin de répondre, mais je veux juste rajouter une dernière chose en fait. Je sais parfaitement, et je pense être bien placé pour le savoir, la vie n'est pas toute rose. Elle n'a rien de manichéen. Je sais parfaitement qu'il y a tous les problèmes, toutes les peurs, toutes les angoisses. Ça ne me gêne jamais d'en parler, au contraire, j'aime pouvoir être là et soutenir. Surtout si ça ne va pas. J'aime porter ce poids. Je sais que c'en est un, mais j'aime le porter, et d'autant plus que la personne est importante pour moi. Et tu le sais, tu es tellement importante pour moi. Mais bon, ça veut aussi dire te respecter, et si tu ne veux pas en parler, n'en parlons pas. Mais si un jour tu en as besoin, même si tu n'en as pas envie, je suis là et prêt à l'affronter avec toi, peu importe combien ça pourra être lourd. Justement, plus ce serait lourd, plus je voudrais être là pour toi.

Mais donc, pour partir sur autre chose, la peur donne des ailes hein Oui pour partir sur autre chose je reprends la même haha C'est juste que ça me fait penser à un poème. Je pense que tu vois lequel. Enfin peut-être, je suis peut-être bizarre aussi haha L'albatros de Baudelaire.

"Le poète est semblable au prince des nuées,
Qui hante la tempête et se rit de l'archer;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l'empêche de marcher."

C'est toujours un poème qui m'a beaucoup parlé personnellement. Je pense que toi aussi il résonne en toi non ? La condition du poète, maudit. Son spleen. Être trop différent des autres. Penser toujours tellement plus, tellement plus loin. Je pense que c'est pour ça que tu m'avais dit ces mots très tôt dans notre rencontre : que tu avais longtemps attendu quelqu'un comme moi. Tu n'es plus seule. Tu es là et je suis là.

Mince, en fait ça revient au même point. Promis de base je voulais juste parler du poème et dire que je trouvais tes ailes grandioses et magnifiques

Désolé

Bon, je te souhaite une délicieuse nuit, fais de merveilleux rêves Lina

Ces ailes de géant comme le disait l'autre
M'excluent de ce monde qui n'est plus que le vôtre.
Mais peut-être y a-t-il dans ces capitons verts
Une fille égarée à l'aile découvert,
Nous nous envolerons, bien forts de nos voilures
Et nous conquerrons de toute notre envergure,
Sans plus aucune entrave, l'horizon infini
Qui ne nous sera plus que simple closerie.
De nos voyages et nos douces rêveries,
Des ailes de papier et l'encre de nos vie,
Des pointes affûtées de notre beau plumage,
Nous remplirons ensemble de nouvelles pages.

  "Le petit chaperon rouge a été mon premier amour. Je crois que, si j'avais pu l'épouser, j'aurais connu le parfait bonheur." Charles Dickens
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
349 poèmes Liste
6335 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 16 août à 11:33 Citer     Aller en bas de page



Yvon

  YD
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
344 poèmes Liste
11085 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 17 août à 06:15 Citer     Aller en bas de page

moi aussi.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 170
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0175] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.