Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 466
Invisible : 0
Total : 466
13260 membres inscrits

Montréal: 12 mai 04:52:41
Paris: 12 mai 10:52:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: À la maquerelle Saint-georges Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
AIMA


Ne vous inquiétez donc pas du lendemain car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
65 commentaires
Membre depuis
22 juin 2020
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 23 nov 2020 à 15:04
Modifié:  24 nov 2020 à 17:50 par Emme
Citer     Aller en bas de page

À la maquerelle Saint-Georges

Allons, messieurs, on ne badine pas avec l’amour !
Oubliez lettres, courriers, elles sont nuits, nous sommes jours.
L’offrande à la demande, aux calembours de taquins,
De nos sornettes de crépine, elles font fi,
Si trois bons hommes balbutient en latin,
C’est un bordel, cherchez lit, beauté divine !
Lâchez-prise aux pommettes saupoudrées des catins,
L’âpre guerre aux boulets rouges, tambourine tant vos esprits,
Soyez loups en tanière, ces brebis pour deux sous effaceront vos misères!
L’offense que vous faites, est un cri pour vos frères,
Soyez maître ou trompette, l’oreiller vous confesse en sourdine de jarretière !
Si Mélody, concubine, ondule pour nos troupes aux affaires,
C’est qu’il y a dans nos champs, leurs maris, trop de croix de compères,
N’ayez crainte elles oublient au matin, leur turbin clandestin,
Que nous étions capables d’aimer sous leurs coupes, comme de tuer l’être humain,
Ce soir pauvres condamnés, prenez vaccin, demain revient la maladie !
Pour nous battre pour leur vie, bougres de chiens, rampant sur la terre,
Vers la plus belle, à nos fusils, soyez fières, notre liberté chérie !
Aima

 
Gylfi


Je crois que finalement je vais rester à l'état débauche
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
30 poèmes Liste
242 commentaires
Membre depuis
21 août 2020
Dernière connexion
11 mai
  Publié: 24 nov 2020 à 14:24 Citer     Aller en bas de page

Aller chargez sabre au clair,
Sa fleur bon la hussarde
Bravache forte et fière
Alors tous aux barriques hard

J'adore sa cannone fort et roule trompette !
Un bien beau poème !

 
AIMA


Ne vous inquiétez donc pas du lendemain car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
65 commentaires
Membre depuis
22 juin 2020
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 26 nov 2020 à 12:32
Modifié:  26 nov 2020 à 12:55 par AIMA
Citer     Aller en bas de page

Merci Gylfi de ce passage de tonnerre, "que nous tempère cette mèche, flambeau, éclairé dans la nuit,
" Amis, rien qu'un boulet en fer, une flèche dirigée sur nos peaux de suies"

 
Ella Meliar
Impossible d'afficher l'image
Tralala lalala lala
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
50 poèmes Liste
392 commentaires
Membre depuis
11 octobre 2013
Dernière connexion
2 mai
  Publié: 28 nov 2020 à 04:14 Citer     Aller en bas de page

J'ai adoré ce texte, vif, fort, drôle, triste, et coquin juste ce qu'il faut, pas trop. Un phrasé très original, aussi. Bravo!

  Hélène
AIMA


Ne vous inquiétez donc pas du lendemain car le lendemain aura soin de lui-même. A chaque jour suffit sa peine »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
65 commentaires
Membre depuis
22 juin 2020
Dernière connexion
21 avril
  Publié: 30 nov 2020 à 00:23 Citer     Aller en bas de page

Merci Ella Meliar pour ce passage et ce jolie message.

Mes amitiés.

Matthieu.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 178
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0253] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.