Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 18
Invisible : 0
Total : 18
13321 membres inscrits

Montréal: 25 févr 16:53:55
Paris: 25 févr 22:53:55
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: L’ignorance Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
498 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
22 février
  Publié: 30 déc 2020 à 12:42
Modifié:  30 déc 2020 à 12:49 par Catwoman
Citer     Aller en bas de page

Cet hiver, les pavés des trottoirs trop lourds,
avec les poumons aux masques de fractures,
ces grappes de non-dit à l’angle d’un nuage.
Les remords étouffent sous l’orage de la vie,
pour parler du néant d’ancien coin sombre.

Les peuples disciplinés suivent leur désarroi,
dans leur sommeil, c’est une douce chanson,
comme un remède curatif, ingéré les doutes.
Les morts du matin, c’est un silence glacial,
où s’émiettent les jours en brouillard tombal.

Les paroles simulent une bruine verglaçante,
dans le tumulte avec la fraternité aux poings,
des fleurs dans les pinceaux de Gustav Klimt.
Décolore et flétris chaque promesse intenable,
pour maintenir l’ignorance, une inquiétude réelle.

 
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
218 poèmes Liste
7082 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
25 février
  Publié: 2 jan à 10:57 Citer     Aller en bas de page

Beau texte...

L'ignorance est l'apanage de chacun et chacun est libre de l'ignorer..


Amitiés...

Hubix.

 
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
498 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
22 février
  Publié: 4 jan à 08:58 Citer     Aller en bas de page

Merci de me lire.

 
Flora Lynn


Aspirer à la clarté du jour à naître, Tendre vers la beauté absolue en l'être
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
1616 commentaires
Membre depuis
10 février 2017
Dernière connexion
23 février
  Publié: 10 jan à 13:17 Citer     Aller en bas de page

Dominique Bouy,
De belles images qui évoquent l'ignorance.J'aime en particulier:"ces grappes de non-dits à l'angle d'un nuage" et "...pour parler du néant d'ancien coin sombre."
Amitiés sincères

  Flora Lynn
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
498 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
22 février
  Publié: 11 jan à 13:44 Citer     Aller en bas de page

Merci Flora. Amitié

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 268
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0201] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.