Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 97
Invisible : 0
Total : 99
· LanaLuve · M@ry Re@d
13207 membres inscrits

Montréal: 26 sept 15:45:12
Paris: 26 sept 21:45:12
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Lettres ouvertes :: Mais où étais-tu toutes ces années? vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Dukes Cet utilisateur est un membre privilège



'Cause nothing is forever, 'cause my life is not enough...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
2151 commentaires
Membre depuis
5 mai 2002
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 8 juin à 13:07
Modifié:  9 juin à 03:05 par Emme
Citer vertical_align_bottom

Mais où étais-tu toutes ces années ?

Tout ce temps à errer dans le noir, j’avais oublié la douce caresse d’un rayon de soleil sur ma peau. Lorsque je t’ai rencontré, cette chaleur m’a surprise ! Et l’éblouissement lorsque nos regards se sont touchés…!

Il ne se passe pas un instant sans que j’aie envie de me brûler la rétine à te regarder ! Tu es ce soleil qui me réchauffe de bonheur et de joie ! Tu es cette douce brise qui me caresse et me fait frémir ! Tu es cette averse qui me rafraîchit et me donne envie de danser ! Tu es ce moment, entre le crépuscule et l’aurore, où les ombres s’abandonnent entre elles pour ne former qu’un… Tu es la magie, et je suis l’ensorcelé !

Mais je sens poindre l’orage à l’horizon. C’était à prévoir, tant notre amour semble impossible. Mais je ne cesse de me demander… S’il est à ce point impossible, par quel miracle est-ce que nous avons pu nous trouver malgré tout ? Nos vies tout entières ne sont qu’un amas d’obstacles, de sacrifices et de combats. Et malgré tout, nous y voilà. Toi, Moi. Et peut-être Nous…

Je refuse d’abdiquer. Je refuse de laisser tomber.

Impossible ??!... C’est ce qu’on verra…

  «...Ancients Souls, From Ancients Times, Runs Deepers...»
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
687 poèmes Liste
27984 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 8 juin à 14:15 Citer vertical_align_bottom

J'espère que le combat ne sera pas trop rude, on peut mourir d'un amour impossible, mais quand on écrit et fait ressentir si bien ses sentiments, la rencontre peut être merveilleuse.
De to appel "où étais-tu ?" elle devrait te répondre "qu'importe, maintenant je suis là pour toi"
Un puissant poème, plein d'amour et d'attente
Bien amicalement ODE

  OM
Dukes Cet utilisateur est un membre privilège



'Cause nothing is forever, 'cause my life is not enough...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
2151 commentaires
Membre depuis
5 mai 2002
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 8 juin à 20:55 Citer vertical_align_bottom

Merci Ode pour ces doux mots!

Nous avons eu la chance de nous trouver, et je sais que si elle pouvait parler ici (!), c'est ce qu'elle me dirait!

Ce qui est difficile, c'est le contexte, autant pour elle que pour moi. Mais je voulais qu'elle sache que je serais prêt à me battre s'il le fallait, si cette opportunité m'était jamais donnée.
Je ne sais juste pas si cela nous sera permis un jour.

Une histoire de mauvais timing...

Merci Ode!
A bientôt!

Stéphane.

  «...Ancients Souls, From Ancients Times, Runs Deepers...»
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
170 poèmes Liste
4709 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
22 septembre
  Publié: 9 juin à 04:08 Citer vertical_align_bottom


Quand deux âmes sœurs se reconnaissent, aucun obstacle ne peut les empêcher de se retrouver.
Il n'y a pas d'amour impossible, surtout, ne laissez pas tomber...

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
374 poèmes Liste
6726 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 9 juin à 10:31 Citer vertical_align_bottom

La vie est trop courte, il ne faut pas la rater... alors fonce

Yvon

  YD
Dukes Cet utilisateur est un membre privilège



'Cause nothing is forever, 'cause my life is not enough...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
212 poèmes Liste
2151 commentaires
Membre depuis
5 mai 2002
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 9 juin à 21:48
Modifié:  9 juin à 21:48 par Dukes
Citer vertical_align_bottom

Anna Couleur,
C'est ce à quoi mon cœur s'accroche... Mais il faudrait briser tout ce qu'il y a autour de nous... Et c'est là la seule chose que nous nous refusons de faire...

Merci pour ton passage!

Yvon,
Je sais plus que quiconque la rapidité à laquelle la vie nous échappe. Et ça me tue de savoir que je ne peut peut être rien y faire.
Merci de t'être arrêté sous mes mots!

Mes amitiés à vous deux,
Stéphane.

  «...Ancients Souls, From Ancients Times, Runs Deepers...»
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 381
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0220] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.