Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 26
Invisible : 0
Total : 29
· ode3117 · Xuyozi · zouzou31
13741 membres inscrits

Montréal: 3 août 09:59:51
Paris: 3 août 15:59:51
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Les petits ruisseaux Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 27 mars à 05:41
Modifié:  10 juin à 07:42 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Mon pays à l'allure franche
des maquis chantant à vent
des chemins de pierres blanches
parés des charmes d'antan

C'est l'autan qui va et mène
sa plume chaude et friponne
qu'un félon souvent ramène
à l'orée de Carcassonne.

-----

Nous avons longtemps couru
Les senteurs de romarin
Si longtemps sans retenue
Cœurs ouverts aux vents marins.

Sur ces sentiers où l'eau vive
Au fond du petit vallon
filait, à la belle estive,
quand chantonne le grillon.

Mon pays est dans ma tête
ses maquis chantent au vent
ces refrains qui nous entêtent...
en demeure l'émoi d'antan.

Mon pays est dans ma tête
j'en perçois encor' l'écho...
du jour où faisant la fête
nous chantions au bord de l'eau.

Sous ce vent chaud qui nous pousse
par les rues l'âme sereine
affranchi de ses secousses
des remords et des sirènes.

Lorsque près des bancs l'été
louvoyant pour une reine
nous filions bras engagés
ne pensant qu'à dire je t'aime.

Mon pays est d'âge tendre
le cœur calé dans ses silences,
Quand les moisons se font attendre
pour vous parler... de ses absences.

car aujourd'hui la vérité
dit que nos petits ruisseaux
ne coulent plus, souvent l'été,
qu'à l'ombre frêle de nos maux.

-----

Mon pays à l'allure franche
des maquis chantant à vent
des chemins de pierres blanches
parés des charmes d'antan

Où l'autan parfois promène
sa plume chaude et friponne
qu'un félon souvent ramène
à l'orée de Carcassonne.

2021 03

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
3759 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
22 juin
  Publié: 27 mars à 07:02 Citer     Aller en bas de page

Salut Christophe....
Les petits ruisseaux s'épuisent mais continuent de couler par le voie de ce poème où l'eau jaillit, l'eau des souvenances présentes à leurs sources qui ne se tarissent pas. Je m'y retrouve, je m'y balade, dans un univers familier, un moment de grâce ....

"Mon pays est dans ma tête
ses maquis chantent au vent
ces refrains qui nous entêtent ...
en demeure l'émoi d'antan."...C'est une chanson universelle...un partage d'univers et qu'importe les pays "pères" ou "mères", leur climat ou leur parfums.
Merci !

Amitiés...
Riaga....

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Jacques-Marie JAHEL
Impossible d'afficher l'image
Il faut savoir se prêter au rêve lorsque le rêve se prête à vous. Albert Camus
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
1163 commentaires
Membre depuis
24 novembre 2016
Dernière connexion
27 juillet
  Publié: 27 mars à 09:15 Citer     Aller en bas de page


Bonjour Christophe,

Un poème comme je les aime, simple et beau, sans fioritures telle une brassée de fleurs des champs à offrir en partage à tous les cœurs où coulent, jamais taries, les sources de l'enfance et de la jeunesse.

Merci Christophe de t'être fait le fontainier de ceux qui se souviennent toujours du village qui les vit naître où l'eau de la rivière fut une eau de baptême, à jamais consacrée.

Bien amicalement.
JMJ

 
ode3117

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
576 poèmes Liste
25650 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
3 août
  Publié: 27 mars à 10:23 Citer     Aller en bas de page

Je ne peux résister au plaisir de lire et relire ce poème, quelqu'un a dit que les petits ruisseaux font les grandes rivières, de toute façon, on trouve tant de beautés à les découvrir
Partout en France on peut faire de belles découvertes, respectons cette nature, si pure qui nous est offerte.
De bien belles images.
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
234 poèmes Liste
17069 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
2 août
  Publié: 27 mars à 13:27 Citer     Aller en bas de page

Très beau texte

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
763 poèmes Liste
3092 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
19 juillet
  Publié: 28 mars à 02:48 Citer     Aller en bas de page

Cidnos : Un poème à chanter les images

Mes Pluriels sur tes vents et ruisseaux

 
Pichardin


Rien n’est impossible à l’homme surtout s’il a décidé de ne rien faire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
435 poèmes Liste
4916 commentaires
Membre depuis
26 octobre 2013
Dernière connexion
25 juillet
  Publié: 28 mars à 04:43 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Cidnos,
très très joli poème.
Contrairement aux petites ruisseaux, ton inspiration ne s'épuise pas.
Continues à t'abreuver à cette source qui te donne une si brillante exaltation.
Amicalement
Pichardin

  Pichardin
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 28 mars à 05:38 Citer     Aller en bas de page

Bonjour à tous
C'est toujours très sympa de lire vos impressions vous mes mots. Cela me donne votre lecture du poème, qui peut être différente de la mienne.
N'hésitez à critiquer en restant diplomate.
Merci à tous ...et que vive longtemps la chanson poétique.Bien à vous
Cidnos

 
Trident

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
61 poèmes Liste
141 commentaires
Membre depuis
30 novembre 2020
Dernière connexion
30 mai
  Publié: 28 mars à 10:29 Citer     Aller en bas de page

Aimer son pays, c'est une chose, mais savoir l'exprimer est un cadeau apprécié
Trident

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 28 mars à 10:55 Citer     Aller en bas de page

C'est un très grand compliment, je t'en remercie.
Bonne journée
Cidnos

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
13049 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
2 août
  Publié: 28 mars à 14:29 Citer     Aller en bas de page

C'est à un joli voyage que nous invitent tes mots Cidnos, merci à toi !

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 28 mars à 17:13
Modifié:  28 mars à 19:22 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Merci Isa
Je suis bien content de t'avoir fait voyager et te souhaite tout le meilleur.
Amicalement
Christophe

 
marchepascal Cet utilisateur est un membre privilège


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
343 poèmes Liste
2927 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
28 juillet
  Publié: 29 mars à 01:36 Citer     Aller en bas de page

Oui, et puis nous lisons bien cette belle région, comme le ruisseau, nous passons rafraîchis de tes mots aux parfums si enveloppants, à ta description authentique


Merci, je suis passé il y a quelques années au château de Carca


Bonne semaine Christophe

marchepascal autour du château ( c'est beau, ce moyen-âge !).

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Chlamys


L'incertitude est l'essence-même de l'aventure amoureuse. Oscar Wilde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
77 poèmes Liste
1486 commentaires
Membre depuis
26 décembre 2017
Dernière connexion
30 juillet
  Publié: 29 mars à 03:15
Modifié:  29 mars à 03:17 par Chlamys
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Cidnos,

Les petits ruisseaux d'antan sont parfois secs. Ils peuvent aussi devenir torrents meurtriers ... Tout change, même le climat.
Mais les vents marin et Cers ont encore de bien beaux jours à souffler dans cette région qu'ils ont façonnée et dont ils rythment la vie des habitants ! Ta région d'origine est celle où j'habite et j'ai pris un fier plaisir à lire ton magnifique poème. Je l'emporte dans mes favoris !

  Vint un temps où le risque de rester à l'étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d'éclore - Anaïs Nin
Xenia

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
117 poèmes Liste
1995 commentaires
Membre depuis
13 mai 2013
Dernière connexion
1er août
  Publié: 29 mars à 04:31
Modifié:  29 mars à 04:32 par  Xenia
Citer     Aller en bas de page

Bonjour Christophe, ce beau poème me parle, j'ai moi aussi au cœur, le souvenir d'un cours d'eau, mi ruisseau mi torrent suivant les saisons dans la région de Haute Savoie
merci pour cette poésie servie par une belle écriture
Amitiés

  Critiques acceptées
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 30 mars à 07:52
Modifié:  30 mars à 07:53 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Merci encore pour vos agréables commentaires.
Et merci Chlamys de m'avoir fait croire un instant que mes origines se trouvaient dans le Languedoc. J'aurai aimé ... pour sa chaleur la mer ses parc, sa montagne, son histoire, ses chanteurs, ses poètes. Mais mes origines sont plus au nord entre Châteauroux et Chartres.
Cela étant le Languedoc est un très belle région .... J'y suis allé quelques fois
Bonne journée
Cidnos

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 3 avr à 15:09
Modifié:  3 avr à 15:16 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Merci Errant d'avoir laisser ton empreinte bien douce à mon goût sous mes mots.
Cidnos

 
Scelta


L'écriture est silence et parole à la fois.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
208 commentaires
Membre depuis
10 mars
Dernière connexion
3 août
  Publié: 5 avr à 11:03 Citer     Aller en bas de page

La sécheresse d'un ruisseau écrit avec la délicatesse des mots.
J'ai adoré ma lecture.

Merci Cidnos du partage.

 
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 8 avr à 15:18 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Scelta
Merci pour vos mots qui me font chauds au coeur.
Cidnos

 
André


La poésie se nourrit aux sources de la prose et s'embellit au concerto des mots. (André Laugier)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
416 commentaires
Membre depuis
7 avril
Dernière connexion
3 août
  Publié: 11 mai à 05:11
Modifié:  11 mai à 05:12 par  André
Citer     Aller en bas de page

Bonjour CIDNOS,

Une poésie intérieure, écrite avec des mots aussi transparents et limpides que les cours d'eau de ces petits ruisseaux harmonieux venant charmer et modeler les paysages "parés des charmes d'antan".

Un hymne et une prise de conscience face à cette Nature qui répond au bonheur d'une révélation immédiate, dont le romantisme et la beauté descriptive, grâce à des mots simples, mais justes et évocateurs, incarnent une réalité bucolique fondée sur le bonheur des valeurs retrouvées dans une sensualité discrète. Un bel élan oratoire !

Je suis heureux de m'être invité au voyage, et je partage "dans les senteurs du romarin" ces belles et suggestives images de douceur, d'équilibre et de conformité.



MERCI pour ce partage apaisant et bien communicatif.

Toute ma sympathie de plume.

CARPE DIEM

ANDRÉ




  ANDRÉ
Cidnos
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
59 poèmes Liste
3179 commentaires
Membre depuis
6 novembre 2015
Dernière connexion
31 juillet
  Publié: 14 mai à 18:03
Modifié:  14 mai à 18:06 par Cidnos
Citer     Aller en bas de page

Bonjour André.
J'apprécie votre commentaire que vous expliqué très bien.
Ce goût pour la nature avec les valeurs qui vont avec.
Peut être faut il avoir grandi un peu pour bien les ressentir. Mais non il s'agit d'un chemin personnel que l'on peut acquérir à tous âge.
Bien à vous
Cidnos

 
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 393
Réponses: 22
Réponses uniques: 15
Listes: 2 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0420] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.