Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 18
Invisible : 0
Total : 18
13346 membres inscrits

Montréal: 16 mai 23:43:44
Paris: 17 mai 05:43:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Fil d'amour tranchant. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 28 août 2005 à 09:16
Modifié:  21 sept 2009 à 18:26 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Fil d'Amour tranchant.

Mes pensées imprudentes, dissimulées sous mes mots maladroits,
Marchent en funambule sur ma langue, rouge d'amour ensanglanté.
Se coupant sur le fil du rasoir de ma bouche seule, déçue d'amer.

Amour dérisoire, qui tranche tout en morceau, mes espoirs classifiés.
Enfermés, pris dans l'étau, étouffés par leurs propres soupirs.

Aveuglée par le sang qui a coulé, séché sur mes yeux,
Je trébuche encore sur un bout de mon coeur, non homologué.
Je chute.

Pièces à convictions. Quelle est la cause du drame ?

Perdant la tête de nouveau, vertige, soûlée de l'horreur de la trahison,
De la surprise due à l'inattention, et à la confiance entêtée.
Je cherche à comprendre. Ma raison veut savoir.

Un coup de poing par derrière. Et la voilà assommée.
Dompter l'amour est improbable, le comprendre, impossible.

La réalité refait enfin surface. Le monde revient,
Peu à peu, reprend sa place. Chaque chose a son temps.

Peu importe pourquoi je suis tombée.
Ça n'a plus d'importance, maintenant que je suis à terre.
Ne plus y penser. Juste y panser :

Je veux savoir comment me relever.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
297 poèmes Liste
18903 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
15 mai
  Publié: 29 août 2005 à 07:00 Citer     Aller en bas de page

comment te relever ... tu as deja tous les mots pour ... constater c'est deja faire un pas en avant et une marche de gravie
c'est beau Julie, une chute lente mais réussie ..

Amitié, Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 29 août 2005 à 15:39 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Vinie

Contente que tu aies apprécié... et que tu sois passée laisser un 'ti mot, ça me fait plaisir

Constater... Je le fais souvent, mais accepter, c'est ce qui me manque. Je sais parfois ce qu'il faut faire, mais je ne fais rien. Alors, ça devient inutile et frustrant... Je me demande pourquoi je n'agis pas.

Amicalement,

Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
IciOuLa

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
98 poèmes Liste
1474 commentaires
Membre depuis
21 octobre 2004
Dernière connexion
18 avril
  Publié: 30 août 2005 à 11:12 Citer     Aller en bas de page

Toujours aussi percutante dans les images comme dans le rythme : bravo !

 
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 1er sept 2005 à 12:33 Citer     Aller en bas de page

Merci IciOuLa, je suis contente que tu apprécies, et le rythme et les images que j'y ai mis (sans même parfois trop y réfléchir lol).

Amicalement,

Julie.

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 6 sept 2005 à 13:31 Citer     Aller en bas de page

Plaisir renouvelé à mes lectures sur tes
mots.. Ne change surtout rien ! Je suis
plus que fan !!!
Et cette phrase-ci :
"Dompter l'amour est improbable,
le comprendre, impossible" est un petit
bijou !
Merci pour ce moment..

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
Julie


Rien n'est plus vrai que ce que je ne dis pas...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
748 commentaires
Membre depuis
19 juin 2005
Dernière connexion
15 mars 2013
  Publié: 7 sept 2005 à 14:31 Citer     Aller en bas de page

Oh une fan ?!

Attention, ça risque de me monter dangereusement à la tête ! Je me demande d'ailleurs si je ne suis pas déjà "atteinte"

En tout cas, je suis contente que tu aimes un peu tout ce que je fais(ou j'essaie de faire). C'est toujours encourageant

Merci de t'être encore arrêter près d'ici.. C'est toujours un plaisir, vraiment

  Savoir qu'on n'a plus rien à espérer n'empêche pas de continuer à attendre.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2010
Réponses: 6
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0198] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.