Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 39
Invisible : 1
Total : 43
· cro · Jean-Claude
Équipe de gestion
· Ashimati
13741 membres inscrits

Montréal: 3 août 14:28:49
Paris: 3 août 20:28:49
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : 21ème année du site : Levons nos vers :: Et le mirage fut Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
4028 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
3 août
  Publié: 21 mai à 09:04
Modifié:  21 mai à 09:16 par Emme
Citer     Aller en bas de page

Et le mirage fut


Le bonheur, mon Amour, mais à tout prendre, qu'est-ce ?
Le doux clapotis de la mer sur les galets
Une senteur de giroflées sur les rochers
Et nos corps transis, s'émerveillant dans les vagues.

Le souvenir des cloches sonnant le tocsin
À l'heure où nos visages, par la nuit, défaits
Quand le vent soulève les draps de nos méfaits
Émoustillant tes sens à la vue de mes seins

Les effluves du chèvrefeuille du jardin
Qui caressent nos joues chiffonnées de baisers
Nos yeux s'embrumant dans des souffles apaisés
Sur une musique nocturne de Chopin

La maison n'abrite plus nos amours passées
Les nuages sont arrivés en colonie
Comme un mauvais présage, une félonie
Deux cœurs en miettes, par le chagrin, harassés.

Les enfants ont grandi, tu as quitté le nid
Le bonheur s'est évanoui, ainsi va la vie
Chopin pleure ce qu'il reste de mes envies
L'utopie de nous voir à jamais réunis.

Comme un doux mirage, qui brusquement, s'enfuit.


Emme







  la vida son dos dias...vivelos !
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
526 poèmes Liste
10531 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
3 août
  Publié: 21 mai à 12:07 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir,

Un constat doux-amer plutôt que des regrets. On ne peut refaire l'histoire, tu l'as, ici, très bien exprimé.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
340 poèmes Liste
6166 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
2 août
  Publié: 21 mai à 12:48 Citer     Aller en bas de page

Mélancolique et beau j'aime

Yvon

  YD
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
13049 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
2 août
  Publié: 22 mai à 03:14 Citer     Aller en bas de page

Joliment émouvant !

Merci pour cette douce lecture Emme

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
SHElene


"On ne peut voir la lumière sans l'ombre..."
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
200 poèmes Liste
1872 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
3 août
  Publié: 23 mai à 16:15 Citer     Aller en bas de page

Emme, des mots prononcés avec douceur pour parler de ce bonheur qui s'est effiloché. Chopin comme un baume pour la peine.

  SHElene
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
276 poèmes Liste
6308 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
3 août
  Publié: 24 mai à 04:50 Citer     Aller en bas de page

Eh bien ! ça commençait pourtant bien.
Tu termines certes plus soft que je ne l'ai fait, mais au bout du bout... badaboum !
Ah le traître amour !

Joli texte et lecture très agréable.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
4028 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
3 août
  Publié: 24 mai à 10:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de Catwoman
Bonsoir,
Un constat doux-amer plutôt que des regrets. On ne peut refaire l'histoire, tu l'as, ici, très bien exprimé.



Merci ma Cat, l'histoire n'en demeure pas moins amère.

Citation de Y.D
Mélancolique et beau j'aime
Yvon


Merci à toi Yvon d'être passé sous mes mots.

Citation de Maschoune
Joliment émouvant !
Merci pour cette douce lecture Emme


Merci Isa, pour ton commentaire agréable.

Citation de SHElene
Emme, des mots prononcés avec douceur pour parler de ce bonheur qui s'est effiloché. Chopin comme un baume pour la peine.


Merci à toi SHElene, comme on dit la musique apaise l'âme.

Citation de In Poésie
Eh bien ! ça commençait pourtant bien.
Tu termines certes plus soft que je ne l'ai fait, mais au bout du bout... badaboum !
Ah le traître amour !
Joli texte et lecture très agréable.
Bizzz JB


"les histoires d'amour finissent mal, en général" chantait le duo.
La chute est toujours douloureuse JB, merci d'avoir laissé un petit mot.

  la vida son dos dias...vivelos !
Alphonse BLAISE.

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
15598 commentaires
Membre depuis
18 juin 2006
Dernière connexion
3 août
  Publié: 28 mai à 09:33 Citer     Aller en bas de page

Un coeur qui livre un texte émouvant et une amère douleur...merci pour ces mots... Alex

Bisous

 
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4015 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 29 mai à 03:27
Modifié:  29 mai à 03:29 par Sidonie
Citer     Aller en bas de page

Un beau poème fluide et nostalgique... sur un thème, hélas, que beaucoup connaissent... On dit que dans un couple, il y en a toujours un qui aime plus que l'autre...

Je suis ravie de te relire, garde les beaux souvenirs.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
131 poèmes Liste
6021 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
3 août
  Publié: 31 mai à 04:31 Citer     Aller en bas de page

"Un arc en ciel qui dure plus d'un quart d'heure, personne ne le regarde plus". Chantait le grand Georges.
Le bonheur n'est sans doute que l'addition de ces minuscules moments où dans un coin de notre ciel apparait soudain un arc en ciel. Mais un arc en ciel, si beau soit-il hélas, n'est pas fait pour durer.
Belle inspiration et Joli poème qui nostalgise

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Emme

Modératrice

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
4028 commentaires
Membre depuis
22 août 2011
Dernière connexion
3 août
  Publié: 7 juin à 08:18 Citer     Aller en bas de page

Citation de Alphonse BLAISE.
Un coeur qui livre un texte émouvant et une amère douleur...merci pour ces mots... Alex

Bisous



Merci à toi chère Alex, d'être passée me lire

Citation de Sidonie
Un beau poème fluide et nostalgique... sur un thème, hélas, que beaucoup connaissent... On dit que dans un couple, il y en a toujours un qui aime plus que l'autre...
Je suis ravie de te relire, garde les beaux souvenirs.


Oui, Sidonie, bien des couples connaissent cette débâcle... Merci pour ton commentaire, je garderai les bons souvenirs

Citation de Lacase
"Un arc en ciel qui dure plus d'un quart d'heure, personne ne le regarde plus". Chantait le grand Georges.
Le bonheur n'est sans doute que l'addition de ces minuscules moments où dans un coin de notre ciel apparait soudain un arc en ciel. Mais un arc en ciel, si beau soit-il hélas, n'est pas fait pour durer.
Belle inspiration et Joli poème qui nostalgise



J'aime beaucoup ce parallèle entre un arc-en-ciel et l'amour ! Merci RV, je garde cette belle image en tête.

Emme

  la vida son dos dias...vivelos !
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 157
Réponses: 10
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0407] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.