Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 151
Invisible : 0
Total : 152
Équipe de gestion
· Catwoman
13361 membres inscrits

Montréal: 21 oct 01:03:13
Paris: 21 oct 07:03:13
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Jongler avec les étoiles (***) Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] 2 :: Répondre
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
816 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 22 juil à 13:37 Citer     Aller en bas de page

À mon Ange


Non ! je ne vous livrerai pas mes états d’âme ni mes visions personnels, car un Ange effile ma plume et m’emporte dans le sillage de son silence jusqu’au trésor des Mondes oubliés pour m’en ouvrir la porte scellée. J’ai vu dans sa Lumière tous les éclats chers au Poète et qu’il éclaire amoureux, rayonnant des atomes entichés des noyaux courtisés jusqu’à la nuit et retour vers le jour, agités fous et clamant la paternité des agglomérats de matière en fusion au cœur transi des étoiles, ces folles vierges enfantant en errance une géniture infinie de planètes finies abritant la vie partout où l’amour trouve des âmes où s’effuser. Dansez, étoiles ! au rythme des chœurs libres des galaxies dans leurs valses étourdies jusqu’aux cœurs des Univers interdits de tant de beauté gratuite et infinie.

— Quelque jour, mon Ange, je jonglerai avec les étoiles, et, lassé de ce jeu, je les essaimerai jusqu’aux confins des étirements effilochés, sombres et noirs d’un Cosmos parallèle, intime et infini, pour le pur plaisir des étincelles et de mes yeux…

Alors, vous parler de moi, me montrer, moi ? Demandez aux étoiles qu’elles me racontent… elles en savent un rayon… depuis le temps que nous nous mirons dans les yeux elles et moi… dans un émoi sans fin prévisible…

X.

  Je dis vague, donc je suis poète. ~Xuyozi
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 23 juil à 06:53 Citer     Aller en bas de page

Je ne sais pas si l'ange vous laissera jongler avec les étoiles, trop d'entre elles que l'on nomme filantes viendraient mourir à vos pieds et puis la lune tendrait bien ses filets pour empêcher cela, elle rayonnerait. Laissez poète danser les étoiles, l'ange n'en sera que plus heureux, il sait que l'une d'entre elle illuminera vos yeux.
Et la nuit freinera les lueurs de l'aube trop pressée de tout noyer.
Jonglez poète, tendez la main pour celle qui viendra s'y étendre.
ODE 31 - 17
Un poème qui appelle un autre poème tellement l'imaginaire peut prendre vie.

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
816 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 23 juil à 15:02 Citer     Aller en bas de page

Mon Ange me passe tous mes caprices tant qu'ils se cantonnent à la poésie. Heureusement que les étoiles filantes ne sont que de la fine poussière, quasi fondante, sinon ma cour ne serait jamais assez grande pour les recevoir toutes, et en accepter certaines pour en rejeter d'autres créerait une forme de jalousie stellaire, insupportable à mon cœur si sensible de poète des étoiles. Ah, la lune elle m'embête avec sa lumière d'emprunt, ne pourrait-elle pas se contenter de son rôle de chaperon sentimental et romantique ? J'ai autre chose à faire, moi, la nuit... Toutes mes étoiles dansent, mon Ange, et je sais, mes yeux ne mentent pas, que cet Ange éclaire ma vision de jour comme de nuit ; mon Ange est une Ange et aussi une étoile, du matin et du soir, une étoile éternelle. Oui, que la nuit éclaire nos âmes de sa splendide noirceur aveuglante, parce que les aubes, en avons-nous peut-être trop vues, et si décevantes parfois... Je tends les mains, je tends les deux mains, mais si les étoiles brûlent mes paumes, mon Ange viendra-t-il souffler dessus de sa douce et fraîche halène d'Ange ? Le message est lancé aux autres poèmes, seulement, qu'ils se réveillent !



X.

  Je dis vague, donc je suis poète. ~Xuyozi
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 24 juil à 10:12 Citer     Aller en bas de page

Pas facile, tu es entrain de donner le vertige à Mira, Ogma, Colombia et la petite Rana qui fait des bonds à n'en plus finir ( grenouille).
Avec cette façon de jongler, tu vas faire des étincelles.
Je ferai certainement un poème très bientôt, si la nuit me le permet enveloppée dans sa cape d'étoiles. Alors, que miss lune se cache.
ODE 31 - 17

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
816 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 24 juil à 10:47 Citer     Aller en bas de page

Vous avez des grenouilles ? Jonglez-vous avec ?

C'est justement pour le plaisir des étincelles et de mes yeux que je jongle avec les étoiles et que je les essaime jusqu'aux confins de l'Univers.

Cape d'étoiles ? Tiens, nous pourrions inventer un nouveau genre, le roman de Cape et d'Étoiles. En vedette des étoiles très aiguisées et tranchantes.

Miss Lune et Mister (Mystère) Soleil, joli couple, très inspirant, nous pourrions leur donner un rôle secondaire dans la prochaine version de notre roman de Cape et d'Étoiles.

Bonjour, miss Ode.



X.

  Je dis vague, donc je suis poète. ~Xuyozi
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 24 juil à 10:58
Modifié:  6 août à 04:06 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

Un duo, si vous voulez; mais on peut faire un poème individuellement.
Tiens dans individuellement il y a duel.
La lune est le soleil ne sont pas en couple. Quand la lune se lève, le soleil se couche et il ne fait pas les trois huit , lui.
Un roman de cape et d'étoiles, Lagardère va venir à moi. Les étoiles aux piques acérées, ne vont pas faire long feu.

Toujours de la suite dans les idées cher XUYOZI.
VA pour la miss ODE, c'est du superflus.
ODE
Bon pour un prochain poème, j'ai rendez- vous avec vous ( G.Brassens)

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
816 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 24 juil à 11:17 Citer     Aller en bas de page

Non, pas un duo, je disais nous pourrions comme ça, en général.

Ne partez pas de duel, je ne sais pas me battre, et de toute façon, je suis pacifique.

La Lune et le Soleil sont en couple, en mythologie, en astrologie, dans l'imaginaire en général, etc.

Étoiles aux piques acérées, pour faire pendant aux épées qui le sont.

Bon, alors j'aurai rendez-vous avec votre prochain poème. À quelle heure ?

X.

  Je dis vague, donc je suis poète. ~Xuyozi
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 24 juil à 12:52 Citer     Aller en bas de page

Mon prochain poème doit attendre 3 jours pour respecter le règlement.
Rien n'empêche aux autres lecteurs de composer un poème sur ce thème s'ils le désirent, le ciel n'appartient pas qu'aux oiseaux.
ODE

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
816 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 24 juil à 13:30 Citer     Aller en bas de page

Ah bon, j'étais certain que les oiseaux étaient les propriétaires du ciel, j'ai dû me tromper.

X.

  Je dis vague, donc je suis poète. ~Xuyozi
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 24 juil à 14:39 Citer     Aller en bas de page

Histoire de me contester?
Y' a les avions, mais ça pollue.
Et peut-être y voit-on autre chose ?
ODE 31 - 17

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
816 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 24 juil à 16:00 Citer     Aller en bas de page

Vous contester ? Jamais de la vie, je ne suis pas de taille (les femmes ont toujours raison... ), mais je croyais qu'à titre d'oiseau cigogne officielle, vous seriez contente. Il y a bel et bien quelques anges égarés dans la basse atmosphère, mais ils sont rares, ça ne compte pas.

Coucou, Ode.

  Je dis vague, donc je suis poète. ~Xuyozi
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 25 juil à 03:01
Modifié:  6 août à 04:08 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

Dans ce ciel, il y a bien des flammes en rose, des messages de colombes que nous lirons d'elles, les femmes ne sont pas tout à fait des êtres dans l'esprit rêveur de quelques uns, mais anges.
Coucou XUYOZI
ODE Là des nuages.

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
816 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 25 juil à 10:31 Citer     Aller en bas de page

Chère Ôdd,

Vous me coupiez une aile à l'occasion, mais là vous m'amputez des deux d'un coup... d'aile... J'ai bien connu un XuyASi, mais à l'époque il s'appelait XuyOZi. Comment vais-je pouvoir voler maintenant dans votre ciel d'arc-en-ciel doux comme le miel et si plein de belles étincelles et si actuelles, jamais accidentelles, de vraies aquarelles en forme d'ombrelle, ce n'est pas une bagatelle, ça demande de la cervelle plus brillante que des chandelles allumées dans des chapelles sans aucune idée charnelle qui s'élèvent en citadelles au parfum de citronnelle très cultuelle et essentielle qui plaisent tant aux demoiselles en dentelle aux mines existentielles de vraies femelles amantes des ficelles et des flanelles, à la gestuelle d'hirondelles idéelles, immatérielles et très impersonnelles, mais immortelles comme des pucelles incorporelles enflammées d'amour individuel inconditionnel, c'est très inhabituel, leur esprit instinctuel, institutionnel et intemporel, un brin intellectuel et irrationnel, voire irréel pour leurs jumelles et les kyrielles de jouvencelles, damoiselles aux douces mamelles maternelles et originelles, passerelles de vie jamais artificielles, à éblouir nos prunelles de sentinelles sensuelles et consensuelles et qui gravissent d'éventuelles échelles émotionnelles , etc. je jette tous les autres mots en "elle" à la poubelle.

Guinness devrait vous contacter sous peu pour vous faire figurer dans leur palmarès des championnes des jeux de mots toutes catégories confondues.

Merci de votre passage en coup de vent, chère aile... heu... chère Ange.



X.

  Je dis vague, donc je suis poète. ~Xuyozi
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 25 juil à 12:05
Modifié:  6 août à 04:10 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

J'ai corrigé, mon cher XUYOZI, il y a des jours comme ça où on mélange les voyelles, elles ne sont pourtant pas si nombreuses que ça. Des elles, y'en a plein dans le dico, mais des ailes, moi personnellement je n'en possède que deux. Il y a l'L qui apostrophe
tout un panel de L
Merci pour tous ces mots, au poids c'est exceptionnel
Coucou XUYOZI
ODE

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
816 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 25 juil à 13:19 Citer     Aller en bas de page

Coucou, Ôdde,

Vous me reconnaissez ? C'est moi, XuyoSi, au moins il me reste une aile pour vous répondre, l'autre est en réparation chez le garangiste.

Bon bon, je pense que j'ai besoin de repos...

À bientôt,



X.

  Je dis vague, donc je suis poète. ~Xuyozi
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 25 juil à 13:25 Citer     Aller en bas de page

Et dans garangiste, il y a ange, est-ce qu'il sait réparer les ailes blessées ?
Ami XUYOSI...Repos
ODE

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
816 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 25 juil à 13:28 Citer     Aller en bas de page

Mais oui, c'est ce que je viens de vous dire, que mon aile était en réparation... Mais ma parole, auriez-vous bu ?



X.

  Je dis vague, donc je suis poète. ~Xuyozi
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 25 juil à 13:39 Citer     Aller en bas de page

Juste 200 ml d'alcool et un dé à coudre d'ODE vie
Je peux rire ?
ODE

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
816 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 25 juil à 13:53 Citer     Aller en bas de page

Mais risez, Madame, risez, nous buvons vos paroles aussi bien que vos rires . Risez tout votre soûl, nos esprits sont une barrique sans fond qui ne demandent que d'être remplies par la mer de votre cœur débordant.. (Bon, me revoilà reparti, c'est vous, vous déteignez sur moi, qui ne suis plus qu'un buvard assoiffé de vous ...



X..

  Je dis vague, donc je suis poète. ~Xuyozi
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
600 poèmes Liste
26144 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
19 octobre
  Publié: 25 juil à 14:47
Modifié:  25 juil à 15:07 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

Belle déclaration du George Sand à Chopin. ou Chopin à George par ses partitions.
Quelques notes de musique en plus
ça déplairait pas à Bacchus.
Je vois que le buvard ne sert pas qu'à absorber les taches.
Merci pour les émoticons, ils me font toujours sourire.
Si je déteins sur vous, c'est l'ODE hissée sur le drapeau de vos couleurs.

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
57 poèmes Liste
816 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 25 juil à 16:11 Citer     Aller en bas de page

Sur la partition de mon cœur, venez tracer vos notes éternelles, et je pourrai congédier Bacchus. Qu'aurais-je besoin d'un dieu pour me soûler ? Je danserai avec mes étoiles, et vous serez la seule invitée à nos antiques agapes pour faire la nique à l'insipide Modernité !

Dansons, chantons, mais surtout aimons, car la vie est courte et l'éternité, paraît-il, sans fin prévisible.

S'il est une tache sur mon âme, elle est étoilée, et douce et belle comme vous (je ne vous ai jamais vue, mais bon, laissez-moi rêver, voulez-vous ?)

Eh bien, ce drapeau désormais je le porterai comme l'étendard de l'Amour, et votre nom en sera le gage. Voilà, ainsi le veut la fierté de mon cœur énamouré ! (vous me faites encore dire n'importe quoi, vilaine petite inspiratrice de ma verve poétique assoiffée de vos mots.)

Chantez encore, mon Ange...

[Ils diront, auront-ils raison ?, ça y est, Ode et Xuyozi deviennent fous... l'un de l'autre ?]

X.

  Je dis vague, donc je suis poète. ~Xuyozi
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 250
Réponses: 26
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0302] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.