Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 64
Invisible : 0
Total : 65
· Cidnos
13362 membres inscrits

Montréal: 27 sept 16:24:13
Paris: 27 sept 22:24:13
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Elles Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
455 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 14 sept à 09:08 Citer     Aller en bas de page

Je ne voudrais que pour Elles chanter
Il pousserait soudain aux mots des ailes

à Aliénor d'Aquitaine reine deux fois
à Jeanne la Lorraine aux sabots de bergère
à Louise la belle cordière en mal d'amour
à Olympe de Gouge sous la guillotine
à Djamila Algérienne sous la torture
à Angela noire de peau aux USA
à Simone sortie de l'enfer puis ministre

à toutes celles encor que je n'ai pas nommées
toutes les anonymes des deux grandes guerres
qui ont fait vivre France alors martyrisée
de leurs mains nues de courageuses ouvrières

à celles que l'on frappe en étant le plus fort
à celles que l'on viole et qui n'osent parler
à celles que l'on voile et qui doivent se taire

Je ne saurais que pour Elles chanter

  TF
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
594 poèmes Liste
26075 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 14 sept à 09:23 Citer     Aller en bas de page

Un grand merci FILIQUIER
A toutes celles qui sont tombées, à toutes ces fleurs piétinées et à celles qui doivent résister.
C'est très beau et très émouvant ce poème.
Un coup de coeur
ODE 31 - 17

  OM
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
455 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 15 sept à 04:35 Citer     Aller en bas de page

Merci Ode pour ces mots. Effectivement, c'est " un coup de coeur" pour moi également.
Filiquier

  TF
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6175 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 15 sept à 09:42
Modifié:  20 sept à 08:45 par rimarien
Citer     Aller en bas de page

Moi je préfère les faire chanter!
Non je déconne hein!
Merci pour elles Filiquier
Amicalement
Jc

 
Erédys Nouveau membre!

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
2 poèmes Liste
18 commentaires
Membre depuis
12 septembre
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 15 sept à 12:39 Citer     Aller en bas de page

En peu de vers, une belle ode à la femme !
Merci.

 
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
455 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 16 sept à 04:36 Citer     Aller en bas de page

Citation de rimarien
Moi je préfère les faire chanter.



Sans déconner, l'un n'empêche pas l'autre.
Merci d'être passé.
Amicalement.
Filiquier

  TF
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
455 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 16 sept à 04:39
Modifié:  16 sept à 04:41 par Filiquier
Citer     Aller en bas de page

Merci, Erédys, pour ces mots qui me touchent.
Filiquier

  TF
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
302 poèmes Liste
19067 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 18 sept à 16:37 Citer     Aller en bas de page

Un bel hommage à ces femmes de l'ombre merci pour elles et donc aussi pour nous

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
64 poèmes Liste
455 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 20 sept à 04:20
Modifié:  20 sept à 04:22 par Filiquier
Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup, Bestiole, pour vos mots sous cet hommage bien sincère.
Je pense, avec le poète et "son" chanteur que " La femme est l'avenir de l'homme ". Je crois d'ailleurs déceler une erreur fondamentale dans l'Ancien Testament. Je pense que Dieu créa d'abord la Femme. L'homme vint après, en second rôle.
Filiquier

  TF
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 142
Réponses: 8
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0261] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.