Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 30
Invisible : 0
Total : 33
· monthery · ode3117 · cro
13660 membres inscrits

Montréal: 29 jan 02:39:25
Paris: 29 jan 08:39:25
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Réchauffement. /rimé avec Alfred de Musset Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
816 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 2 déc 2021 à 14:21
Modifié:  2 déc 2021 à 14:38 par Dominique Bouy
Citer     Aller en bas de page

Le cri de l’hiver vibre au moment de partir !
Le printemps, au sein des bois, frise la folie.
Les racines éclosent peuplant l’avenir,
Où la brise marine amoureuse est amie.

Que c’est triste d’être seul, les saisons s’ennuient.
Qu’importe le temps, l’unité doit revenir
La paix et la liberté sont chargées de vie,
Le miroitement de l’eau commence à vieillir.

Les beaux jours envoûtent le gris bleu des maîtresses,
Le vide s’appuie contre la nuit sans noblesse
Tremblant dans l’obscurité l’éclair s’est armé ;

Dans ces coloris variés, l’automne aimé
Sourit aux tempêtes ces folies de jeunesse,
Le portail du cycle demeurera fermé.

 
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
222 poèmes Liste
13276 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 3 déc 2021 à 01:48 Citer     Aller en bas de page

Exercice bien mené

Merci pour cette lecture

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Origami
Impossible d'afficher l'image
Ecrire ce que l'on pense...mais pense t on ce que l'on écrit ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
360 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2014
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 3 déc 2021 à 03:11 Citer     Aller en bas de page

Pierre

Que c’est triste d’être seul, les saisons s’ennuient.
Qu’importe le temps, l’unité doit revenir
La paix et la liberté sont chargées de vie,
Le miroitement de l’eau commence à vieillir.

Un miroitement qui vieillit trop vite et nos reflets en sont perturbés.
Merci pour ce joli partage
Amicalement
Origami

 
Cyrille

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
10 poèmes Liste
303 commentaires
Membre depuis
25 août 2021
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 3 déc 2021 à 09:24 Citer     Aller en bas de page

Belle vision, le cycle des coloris, d'un hiver à l'autre et le regard qui gagne en sagesse.
Amitiés

 
Jean-Baptiste Cilio Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
306 poèmes Liste
6734 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 4 déc 2021 à 06:44 Citer     Aller en bas de page

Franchement, tu nous habitues à de très belles choses sous ces Rimer avec...

L'inexorable temps qui passe, mais revient toujours le même au fil des saisons. Magnifique sonnet !

Merci d'avoir participé.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
816 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 8 déc 2021 à 06:15 Citer     Aller en bas de page

Merci de me lire.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 451
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0228] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.