Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 18
Invisible : 0
Total : 20
Équipe de gestion
· Nitrox · Catwoman
13660 membres inscrits

Montréal: 29 jan 01:44:25
Paris: 29 jan 07:44:25
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Comme une légère sensation de fatigue Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
kaeldrich


[/reality]
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
180 poèmes Liste
222 commentaires
Membre depuis
1er décembre 2009
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 11 jan à 17:48 Citer     Aller en bas de page

Parfois parfois la poésie
Ne suffit pas à dire enfin
Les mots qui hantent nos esprits
Sans en trahir chaque parfum

On cherche on hésite et on tente
On encre encore quelques pages
On se torture dans l'attente
De trouver la parfaite image

Mon métier se meurt sous mes yeux
Et qui dira à mes élèves
Les angoisses du CPE
A la récré les larmes brèves

Il me faut avoir l'air serein
Ne pas dire que chaque nuit
On pose son front dans ses mains
Et l'on soupire sans un bruit

Je n'ai pas les phrases ou les mots
Je n'ai pas le style ou la plume
Je n'ai que cet ancien stylo
Et un cerveau noyé de brume

Alors sans charme et sans beauté
Alors sans brin de poésie
Il vous faudra vous contenter
D'un simple mot de mon esprit :

Va t'faire
Blanquer.

  Notre Père qui êtes aux cieux, restez y.
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
4636 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
12 janvier
  Publié: 12 jan à 03:43
Modifié:  12 jan à 03:43 par Anna Couleur
Citer     Aller en bas de page

Ho mais si, tu as le style et les mots, superbes mots !

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
samamuse
Impossible d'afficher l'image
l'important ce n'est pas le bruit c'est de savoir d'où il vient
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
349 poèmes Liste
11230 commentaires
Membre depuis
29 juillet 2014
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 12 jan à 06:24 Citer     Aller en bas de page

moi aussi j'ai su apprécier.

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
759 poèmes Liste
16135 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 12 jan à 08:37 Citer     Aller en bas de page



oui...oui des vers à la recherche de blandices..
...et elles arrivent.

Meritées !

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
816 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 12 jan à 18:15 Citer     Aller en bas de page

.

 
pluriels


À ma femme et, puisqu'elle est toutes les femmes, à toutes les femmes pour elle encore
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
814 poèmes Liste
3183 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2006
Dernière connexion
25 janvier
  Publié: 16 jan à 02:24 Citer     Aller en bas de page

Tu as un bien beau stylo et j'ai bien aimé ton encre dévidée

Mes Pluriels

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 148
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0225] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.