Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 19
Invisible : 0
Total : 19
13392 membres inscrits

Montréal: 21 jan 18:13:46
Paris: 22 jan 00:13:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères Novembre 2021 -Au pied de la lettre :: Des liaisons littéralement dangereuses... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Goutte de pluie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
10 commentaires
Membre depuis
17 novembre 2021
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 20 nov 2021 à 07:38
Modifié:  20 nov 2021 à 07:52 par Goutte de pluie
Citer     Aller en bas de page

Des liaisons littéralement dangereuses...

"L'homme est plus effrayant que son squelette"
Brodsky, Partie du discours



Il détruit tout autour, le ciel est vide et blanc -
Plus d'amis, de mari, lui seul vous accapare.
Aucune fausse note, un merveilleux talent,
Il est votre monde et vos uniques amarres.

Il fait de vous une île où il prend les diamants,
Il extrait le pétrole où votre sang se mêle,
Il garde tout votre or, sans honte, impudemment,
Richesses offertes, devenant personnelles.

Quand seule, sans plus rien, au milieu de la mer,
Soudain, il vous laisse, Robinson de vous-même.
Vous criez mais en vain, dans l'océan désert,
Vos pleurs sont les vagues d'un poème qu'il aime.

Derrière le miroir, apparaît l'autre côté,
Monde à l'envers, tordu, où nul appui possible
Le vrai y est faux, mais on ne peut que rester,
Le faux y est vrai et du piège, on est la cible.

Sous ce sortilège, aveugle et sans radeau,
Il vous maintient dans l'eau, sans la moindre oxygène.
Votre corps disparaît dans ces temps féodaux
Au seigneur impassible, à l'inaction sereine.

Vous ne croyez plus rien, plus d'estime de soi,
Dignité à terre, médicaments, méchante...
Au pied de vos lettres, vous concluez au choix
Celle qui aime ou hait cet homme qui vous hante.


 
Sol_M


Qu'est-ce que la poésie ? Une pensée dans une image. - Goethe
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
436 commentaires
Membre depuis
29 août 2019
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 20 nov 2021 à 07:55 Citer     Aller en bas de page

"La pluie d'hiver sur les carreaux..." chantait Sacha Distel...
Et la buée se forme, à l'intérieur, qui trouble l'extérieur !

Ce constat qui révèle des ressentis douloureux, mais engendre une perception partisane est construit avec force et sincérité, non contestables.

Bienvenue dans ce monde de l'écriture, avec votre application, et détermination... un cataplasme sur les épreuves, s'il en était.

Bon WE
Léo

  Leo du 85
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
621 poèmes Liste
26759 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 20 nov 2021 à 09:48 Citer     Aller en bas de page

Un premier poème que j'apprécie, que de vérités, que de sensations bien ressenties.
Bienvenue parmi nous, à bientôt
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
SHElene


Il y a un phoque dans ma piscine
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
2039 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
14 janvier
  Publié: 20 nov 2021 à 11:10 Citer     Aller en bas de page

Une texte fort Goutte de pluie... tu nous éclabousses d'une triste vérité.
Croire au P.N., c'est chouette quand on baigne dans l'innocence, la désillusion est grande quand on en sort!

J'adore l'image du "Robinson de nous même".

  SHElene
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
531 poèmes Liste
10735 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 20 nov 2021 à 12:29 Citer     Aller en bas de page

Bienvenue sur le site.

Catherine

 
PapillonMystere
Impossible d'afficher l'image
N'entres pas dans mon âme avec tes chaussures.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
791 commentaires
Membre depuis
23 décembre 2014
Dernière connexion
11 janvier
  Publié: 22 nov 2021 à 05:00 Citer     Aller en bas de page

Bienvenue
J'ai aimé la puissance des mots.

  Tuer le nomade c'est tuer la part de rêve où toute la société va puiser son besoin de renouveau.
Goutte de pluie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1 poèmes Liste
10 commentaires
Membre depuis
17 novembre 2021
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 22 nov 2021 à 09:31 Citer     Aller en bas de page

Un grand merci à tous pour vos commentaires bienveillants et vos gentils mots de bienvenue -

...Ionesco a dit quelque chose comme "si on ne comprend pas l'utilité de l'inutile, l'inutilité de l'utile, on ne comprend pas l'art"...Alors, sans prétention aucune à faire de l'art, je suis cependant ravie d'avoir découvert cette communauté et de pouvoir essayer d'être inutile avec vous, ensemble... - parce que rien n'est plus beau que de mettre en mots ce qui ne reste sinon que des silences dans les yeux...

A nos yeux bavards donc, et merci encore pour vos retours !

 
coldasice

Correcteur


Because we are already the past
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
1097 commentaires
Membre depuis
16 juin 2012
Dernière connexion
16 décembre 2021
  Publié: 22 nov 2021 à 10:39 Citer     Aller en bas de page

Texte fort, très belle construction
Un talent indéniable
J'attends de lire un suivant

  ODH MAD
marchepascal


Le monde est en nous sommes le monde
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
352 poèmes Liste
2983 commentaires
Membre depuis
23 mars 2011
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 23 nov 2021 à 01:34 Citer     Aller en bas de page

Je laisse l'écrit s'infuser un moi et laisse remonter l'essentiel, que me paraît arriver au fur et à mesure...

Ce qui rend ce texte très intéressant


marchepascal

    Le temps comme le vent passe et ne s’arrête jamais!!!
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
352 poèmes Liste
6419 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 24 nov 2021 à 10:40 Citer     Aller en bas de page

Bienvenue - Poème aux mots forts, un amour destructeur comment retrouver son quant à soi oublier cette hantise qui mine l'esprit.

Amitiés

Yvon

  YD
Jean-Baptiste Cilio Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
6722 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 28 nov 2021 à 11:36
Modifié:  28 nov 2021 à 16:27 par Jean-Baptiste Cilio
Citer     Aller en bas de page

La forte puissance de ce texte m'avait empêché de le commenter lors de ma première lecture.

J'y reviens. Le genre de personnage invoqué, on en a tous connu. Dans une relation amoureuse les dégâts commis sont certainement plus grands que ceux vécus dans un environnement professionnel. "Robinson de vous-même" dit tout. Celui qui vous prend tout votre oxygène (masculin) fait bien plus que cela, il vous vide de vous-même.

Un beau texte très fort, coup de gueule.

Enfin, bienvenue sur LPDP.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
758 poèmes Liste
16125 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 28 nov 2021 à 11:56 Citer     Aller en bas de page

Sous ce sortilège, aveugle et sans radeau,
Il vous maintient dans l'eau, sans la moindre oxygène.
Votre corps disparaît dans ces temps féodaux
Au seigneur impassible, à l'inaction sereine.

Vous ne croyez plus rien, plus d'estime de soi,
Dignité à terre, médicaments, méchante...
Au pied de vos lettres, vous concluez au choix
Celle qui aime ou hait cet homme qui vous hante.


Quelle intensité dans ce poème !
Bienvenue sur le site et au plaisr de vous lire encore et encore.
Amicalement
galatea.

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Origami
Impossible d'afficher l'image
Ecrire ce que l'on pense...mais pense t on ce que l'on écrit ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
360 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2014
Dernière connexion
21 janvier
  Publié: 28 nov 2021 à 11:58 Citer     Aller en bas de page

Goutte de pluie

J'ai aimé cette présence qui nous suit, comme une ombre, même sans soleil. et attend le moindre faux pas pour nous déstabiliser.
Amicalement
Origami

 
ocre jaune


L'important ce n'est pas la bouteille. C'est le message qu'il y a à l'intérieur
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
4 poèmes Liste
15 commentaires
Membre depuis
10 décembre 2021
Dernière connexion
20 janvier
  Publié: 16 déc 2021 à 10:15 Citer     Aller en bas de page

La classe !
Beaucoup aimé. merci

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 256
Réponses: 13
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0438] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.