Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 43
Invisible : 0
Total : 44
· Avraham
13206 membres inscrits

Montréal: 7 oct 02:29:39
Paris: 7 oct 08:29:39
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Equilibrium... vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
382 poèmes Liste
7691 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
6 octobre
  Publié: 21 sept à 03:26
Modifié:  22 sept à 04:10 par Hubix-Jeee
Citer vertical_align_bottom

Pâles visages peinent au rivage
Sur une vague plage. Silence !
S'éventrent les oiseaux morts
Sur la cendre de leur destin
L'écume lèche les corps perdus
Au son des violes carnivores
Des araignées dans les poches,
Sous les yeux de l'univers, saignent.

Depuis, la nuit en équilibre, dort
Sur des hamacs interstellaires
Entre des palindromes cosmogoniques
Et des chats volatils espiègles
Avant la décapitation des heures
Tout se nouera aux camisoles
Pour observer d'autres raisons
Justifiant l'apparition du monde.

Perles de pluie aux éclats surannés
Sur le miroir des émotions lasses
Au fil du silence, l'horizon bleuissant
La montagne au cœur de pierres
Descend jusqu'au gouffre venteux
Que des cerveaux arrachent finement
Pour se parer d'une lumière
Aperçue au-delà de la voie lactée.

Chacun est moi, sous la couleur
Des escaliers d'images couverts
D'un je à oublier pour le vous
Qui s'écrit comme une énigme
Les mots fondant au pré lointain
Avec sa neige de mes jours fériés
C'est un bon compromis de la vie
Qui est en train de se couvrir d'or.

Hubix.

 
Jevousaime


Jusqu'à l'amour
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
185 commentaires
Membre depuis
24 juillet
Dernière connexion
5 octobre
  Publié: 21 sept à 03:31 Citer vertical_align_bottom

Le poème est super, la forme magnifique..
Je n'ai pas compris le fond????
Pas eu le temps de tout bien lire..
Quelques idées svp??

  Pour tous les jeunes de l'univers, ce message universel, pour tous ceux qui ont dans leurs yeux quelque chose d'horizon perdu, car l'amour est plus fort, pour tous les jeunes de l'univers, ce message universel, peace and love 4 ever
monthery
Impossible d'afficher l'image
… la sottise de s’imposer d’autre gêne que celle de plaire, ou d’intéresser, en vers. (Beaumarchais)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
139 poèmes Liste
591 commentaires
Membre depuis
9 décembre 2019
Dernière connexion
6 octobre
  Publié: 21 sept à 03:59
Modifié:  21 sept à 04:02 par monthery
Citer vertical_align_bottom

Bonjour Hubix-Jeee, je pense qu'il s'agit d'un poème où chacun peut derrière chaque mot imaginer sa signification et ainsi se renouvelle-t-il indéfiniment. Tout est, me semble-t-il, dans sa structure permettant une telle intercommunication, tout au moins c'est ce que je ressens dans tes poèmes qu'il est par suite difficile de commenter, sinon au niveau de réussite du ressenti personnel, ce qui est le cas ici en particulier.
Amicalement,

m.

 
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Tirons-les d'abord vers le haut ; la compréhension suivra plus tard... ou pas... — Salt And. Pepper (1832-1972)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
156 poèmes Liste
1217 commentaires
Membre depuis
17 mai 2021
Dernière connexion
3 octobre
  Publié: 21 sept à 11:10 Citer vertical_align_bottom

Cherchez-vous à dire quelque chose par l'insolite et l'entrechoc des mots, ou n'est-ce que la gratuité de leur jeu qui vous importe et de peindre une toile virtuelle de couleur aléatoire et, au fond, sans importance ?

X.

  La poésie n'est pas une thèse, ni ce que vous pensez, ni ce que vous croyez... — Xuyozi
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 119
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0220] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.