Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 14
Invisible : 0
Total : 14
13660 membres inscrits

Montréal: 29 jan 02:17:04
Paris: 29 jan 08:17:04
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères Janvier 2022 - Tais-toi :: Tais-toi Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
531 poèmes Liste
10744 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 13 jan à 12:58
Modifié:  14 jan à 12:43 par Nitrox
Citer     Aller en bas de page

Je nous vois engorgés
dans de sombres passés
en phase alambiquée
l’ambiance est confinée

Exposer un retour
sentier sans contour
aux débris dans la cour
oublie le compte-tours

Élevée à la dure ?
Vraiment rien ne perdure
question de posture
parle d’une imposture

Une envolée lyrique
en habit onirique
couvre faits pathétiques
de rêves faméliques

Il en faut davantage
pour m’enfermer en cage
cantonner au chômage
Tester d’autres mouillages

En attendant tais-toi
Je vis quand tu aboies

 
Personne0


Le bonheur. Suis le chemin de ta vie, le temps fera le reste...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
86 commentaires
Membre depuis
31 décembre 2021
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 14 jan à 04:25 Citer     Aller en bas de page

En attendant, tais-toi.
Je vis quand, tu abois.

Femme en colère, c'est comme chimère... La primevère
Ok ok
Je ne dis rien alors, merci quand même hein.


Amicalement,

  Ne lisez pas mes poèmes, mais chantez-les. Là, vous sentirez mon cœur battre.
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
531 poèmes Liste
10744 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 14 jan à 07:01 Citer     Aller en bas de page

Bonjour,

Le texte ne me concerne pas forcément directement. Qui ne se met jamais en colère ?
Catherine

 
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
69 poèmes Liste
510 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 14 jan à 11:03 Citer     Aller en bas de page

C'est tranchant, au fil du rasoir. C'est nerveux, énervé. Et c'est bien écrit, en vers courts qui claquent comme des gifles.
Alors, je me tais... aujourd'hui, peut-être demain... Après ?...
Filiquier

  TF
Ishtar Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
15109 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 14 jan à 11:27 Citer     Aller en bas de page

Je retroton écriture, ces vers courts, incisifs.
Belle interprétation du thème.

 
SHElene


Il y a un phoque dans ma piscine
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
2045 commentaires
Membre depuis
27 décembre 2018
Dernière connexion
23 janvier
  Publié: 14 jan à 14:38 Citer     Aller en bas de page

Je vis quand tu aboies... chienne de vie, c'est ça?

Bizz Catherine

  SHElene
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
174 poèmes Liste
3947 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
15 janvier
  Publié: 14 jan à 17:23 Citer     Aller en bas de page

........Lapidaire, éloquant. Les .......sont autant de......silencieux.
, ma Sister.

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Origami
Impossible d'afficher l'image
Ecrire ce que l'on pense...mais pense t on ce que l'on écrit ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
79 poèmes Liste
360 commentaires
Membre depuis
16 décembre 2014
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 15 jan à 00:40 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Catherine

Dans cette vie métriquement limitée qu'on nous force à vivre depuis deux ans, qui ne ressent pas l'envie d'un coup de gueule ?
Le tien résonne haut et fort !
Amicalement
Origami

 
roger tibbart

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
11 poèmes Liste
41 commentaires
Membre depuis
16 juillet 2021
Dernière connexion
19 janvier
  Publié: 15 jan à 12:19 Citer     Aller en bas de page

J'ai bien aimé...

Amitiés poétiques !

Roger

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
353 poèmes Liste
6429 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 17 jan à 08:55 Citer     Aller en bas de page

Citation de Cat
En attendant tais-toi
Je vis quand tu aboies



Ton style d'écriture est vraiment unique, j'aime bien. Dans les 2 vers cités je trouve qu'ils s'opposent

"En attendant tais toi" (par rapport au vers suivant cela semble dire; je veux être morte...)
"Je vis quand tu aboies "( quand il aboie... quand il "gueule" je vis...)

Vu de ma fenêtre, il me semble qui y a une contradiction certainement voulue.



Yvon

  YD
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 155
Réponses: 9
Réponses uniques: 9
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0346] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.