Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 22
Invisible : 0
Total : 26
· ode3117 · Avraham · Jean-Claude · monthery
13660 membres inscrits

Montréal: 29 jan 02:54:14
Paris: 29 jan 08:54:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes par thèmes : Éphémères Janvier 2022 - Tais-toi :: Ferme-la mon coeur Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Avertissement

Ce texte peut ne pas convenir à certains lecteurs.



Page : [1] :: Répondre
Ishtar Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
15109 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 14 jan à 11:13 Citer     Aller en bas de page




Ce soir je me tire.
Je me tire à balles réelles
Parce que sinon ça ne compte pas,
Pas plus que toi d’ailleurs.
Et puis non, finalement,
Tu ne le mérites pas
Personne ne mérite ça.
Ferme-la, mon cœur
Juste… ferme-la

Je devrais remplir mon verre
Deux fois, trois fois ou cinq
Mais les lendemains d’ivresses
Ne chantent plus l’amour.

Alors, je vais t’oublier...
Je ferai un régime
Pour me délester de ton corps
Et du mien par la même occasion
Je jouerai à la roulette,
La vraie, celle qui fait mal,
Qui troue la peau
Et fait saigner
Mais ferme-la oui,
Ferme-la.

Je trouverai d’autres toi
Qui me seront plus sains
Je me nourrirai d’eux,
Que de basses calories,
Juste de leur dégoût,
De leur silence peut-être
Et parfois de leurs coups,
De leur sperme…
Et d’eau fraîche.*




*Formule extraite du film « un couteau dans le cœur »

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
531 poèmes Liste
10744 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 15 jan à 01:59 Citer     Aller en bas de page

Hello ma Doudou,

Ô que j'aime cette expression :
Je me tire à balles réelles


C'est bien trouvé. Un coup de gueule à corps perdu, signe d'une grande souffrance que tu as bien exprimé.

Catherine

 
RiagalenArtem


Regards sur l'Invisible
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
174 poèmes Liste
3947 commentaires
Membre depuis
3 août 2012
Dernière connexion
15 janvier
  Publié: 15 jan à 02:08 Citer     Aller en bas de page

S'éclater un coeur mauvais à la roulette russe, la métaphore est bien trouvée. Mais dans ce texte très dur (avec toi-même, enfin cellle qui s'exprime au "jeu"), c'est tout un chemin de vie qui est remis en cause.
Ferme-là, à en détruire jusqu'au corps. Parce que sans un battement, que reste-t-il ? Cela touche, infiniment.

  "C'est avec la tête qu'on écrit. Si le coeur la chauffe, tant mieux, mais il ne faut pas le dire. Ce doit être un four invisible." Gustave Flaubert -
Sol_M


« Le poème - cette hésitation prolongée entre le son et le sens ». Paul Valéry
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
448 commentaires
Membre depuis
29 août 2019
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 15 jan à 14:33 Citer     Aller en bas de page

Dans le rupture du dialogue, la fermeture semble plus prononcée que le taire, et juste avant le ta g***** !
Mais l'injonction serait ici à soi-même, comme un aveu de résignation, une mutilation, un suicide face à la souffrance, et la punition serait l'image de l'hydre de Lerne, serpent dont les têtes repoussent, quand le mal ne guérit pas le mal...

Mythologique et Métaphorique interprétation, pour un sujet ambivalent dès le titre !

  Leo du 85
Dominique Bouy Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
816 commentaires
Membre depuis
19 novembre 2013
Dernière connexion
16 janvier
  Publié: 16 jan à 06:44 Citer     Aller en bas de page

Très fort, merci. Amicalement.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
353 poèmes Liste
6429 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
28 janvier
  Publié: 17 jan à 09:02 Citer     Aller en bas de page

Citation de Magali
Mais ferme-la oui,
Ferme-la.




Fréquenter une personne "toxique" c'est terrible ne ne rêver qu'elle se taise



Yvon

  YD
Quitterie

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
71 poèmes Liste
412 commentaires
Membre depuis
9 juin 2018
Dernière connexion
22 janvier
  Publié: 19 jan à 14:24 Citer     Aller en bas de page

"Je me tire à balles réelles" : quelle jolie trouvaille !

 
Ishtar Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
454 poèmes Liste
15109 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 20 jan à 01:50 Citer     Aller en bas de page

Merci à tous pour vous mots sous ce poème.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 126
Réponses: 7
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0296] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.