Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 109
Invisible : 0
Total : 109
13219 membres inscrits

Montréal: 5 déc 17:29:44
Paris: 5 déc 23:29:44
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Sans regrets vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Adamantine Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
458 poèmes Liste
15231 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 22 nov à 04:01
Modifié:  22 nov à 16:33 par Adamantine
Citer vertical_align_bottom




Si vous n’existez pas comment puis-je entrevoir
Vous doutes, vos effrois ? Sont-ils uniquement
Dans ma tête ? Je sais que mon cerveau me ment
Lorsqu’il me dit parfois en qui je devrais croire.

Je suis inconséquente et c’est de mes défauts
Le moindre, je l’avoue. Voyez, je n’en ai cure !
Et si vous deviez là, dévoiler mes blessures,
Je me lierais à vous sans regrets, s’il le faut

Pour éviter la peur d’un aveu dévoilé.
Je baiserais vos mains, faisant à votre corps
Subir en mon esprit, sans honte, mille morts
Avant, en souriant, d’aller vous enterrer.

Mais vous êtes ici, plus vivant je le crains
Que je ne l’ai pensé ; mes rêves sont mensonges.
Et moi je n’en peux plus. Mes angoisses me rongent…
Demain me guidera à l’orée de ma fin.

Nulles fleurs, pas de chants ni de cérémonie
Le silence est de loin, le plus sincère hommage
Que mérite ce cœur, soumis à tant d’outrages
Qu’il ira en enfer plutôt qu’au paradis.






 
plume-éphémère


“Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
561 commentaires
Membre depuis
13 septembre
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 22 nov à 04:33 Citer vertical_align_bottom

triste et beau, j'ai aimé ce que j'ai lu
yann

  plume-éphémère
Suprême JTM


Jusqu'à l'amour
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
37 poèmes Liste
227 commentaires
Membre depuis
24 juillet
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 22 nov à 04:50 Citer vertical_align_bottom

Magnifique ce poème
A bientôt

  Pour tous les jeunes de l'univers, ce message universel, pour tous ceux qui ont dans leurs yeux quelque chose d'horizon perdu, car l'amour est plus fort, pour tous les jeunes de l'univers, ce message universel, peace and love 4 ever
Syrille

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
23 poèmes Liste
637 commentaires
Membre depuis
25 août 2021
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 22 nov à 09:20 Citer vertical_align_bottom

C'est un très beau poème, sensible et songé. La peur d'un aveu dévoilé, auquel on préfère un hommage silencieux et sans cérémonie.


Amitiés

 
mido ben

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
239 poèmes Liste
17556 commentaires
Membre depuis
7 mai 2013
Dernière connexion
3 décembre
  Publié: 23 nov à 03:43 Citer vertical_align_bottom

Très heureux de te lire
De nouveaux

  mes mots viennent de l'encre de mes souvenirs et quotidien
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19523 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 23 nov à 15:52 Citer vertical_align_bottom

Touchée par tes mots comme toujours

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
Adamantine Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
458 poèmes Liste
15231 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 24 nov à 02:19 Citer vertical_align_bottom

Citation de plume-éphémère
triste et beau, j'ai aimé ce que j'ai lu
yann



Merci

Citation de Sūrya
Magnifique ce poème
A bientôt



Merci Sürya !

Citation de Syrille
C'est un très beau poème, sensible et songé. La peur d'un aveu dévoilé, auquel on préfère un hommage silencieux et sans cérémonie.
Amitiés



J'aime la contrainte de la versification, même si je ne la maîtrise pas... loin s'en faut

Citation de mido ben
Très heureux de te lire
De nouveaux


Merci Mido. La poésie me manque...

Citation de Bestiole
Touchée par tes mots comme toujours


Merci à toi d'être là... fidèle

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
547 poèmes Liste
11194 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 28 nov à 00:39 Citer vertical_align_bottom

Mag,

Toi en enfer ? Je n'y cois pas trop. La culpabilité Ronge finalement plus que nos maux. Il ne s'agit que d'un texte. Ouf !

 
Adamantine Cet utilisateur est un membre privilège

Modératrice

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
458 poèmes Liste
15231 commentaires
Membre depuis
18 novembre 2012
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 29 nov à 05:39 Citer vertical_align_bottom

Citation de Catwoman
Mag,

Toi en enfer ? Je n'y cois pas trop. La culpabilité Ronge finalement plus que nos maux. Il ne s'agit que d'un texte. Ouf !



 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 143
Réponses: 8
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0244] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.