Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 169
Invisible : 0
Total : 169
13219 membres inscrits

Montréal: 5 déc 15:15:41
Paris: 5 déc 21:15:41
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Septembre... vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
ATLAS
Impossible d'afficher l'image
L'amour est ma lumière...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
53 poèmes Liste
211 commentaires
Membre depuis
29 septembre 2019
Dernière connexion
23 novembre
  Publié: 23 nov à 10:04
Modifié:  23 nov à 15:07 par Bestiole
Citer vertical_align_bottom

Septembre...

Sur l'aile du zéphyr qui jase et vagabonde
Passe l'odeur des foins aux reflets diaprés
Septembre resplendit et la récolte abonde
Par les champs et les prés

Les fruits mûrs et dorés jonchent la terre féconde
Les prunelles sauvages envahissent les buissons
Et le soleil qui poursuit sa course autour du monde
S'embrase à l'horizon

C'est l'heure où le troupeau quittant le pâturage
Regagne son étable et longe les vergers colorés
Scrutant d'un regard clair le ciel pour présage
Chemine solitaire le berger

Un grand apaisement doux et mélancolique
S'étend sur les sentiers, la campagne et les bourgs
La cloche d'une église au vieux clocher gothique
S'égrène aux alentours...

ATLAS – 23 novembre 2022

 
plume-éphémère


“Si ceux qui disent du mal de moi savaient exactement ce que je pense d'eux, ils en diraient bien davantage.”
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
561 commentaires
Membre depuis
13 septembre
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 23 nov à 10:36 Citer vertical_align_bottom

un beau poême champêtre
yann

  plume-éphémère
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
121 poèmes Liste
992 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 23 nov à 13:56 Citer vertical_align_bottom

Tout le bien être rural être en harmonie avec la campagne, merci pour ce partage

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
305 poèmes Liste
19523 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 23 nov à 15:25 Citer vertical_align_bottom

Une belle ambiance, ça sent le foin et l'herbe mouillée à la lecture

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
703 poèmes Liste
28504 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 23 nov à 16:20 Citer vertical_align_bottom

Un superbe écrit, j'en ferais presque un tableau.
Hommage à Septembre, qui reflète à mes yeux de somptueuses couleurs.
Bien amicalement ODE

  OM
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
6681 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
5 décembre
  Publié: 27 nov à 09:32 Citer vertical_align_bottom

Bonjour Atlas

Le cadre de ton poème m’enchante, je pourrai y rester là des heures sans dire un mot juste en ouvrant un peu les yeux!
Amicalement
JC

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2544
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0207] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.