Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Les parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 57
Invisible : 0
Total : 61
· messaisons · Matcha 💚 · Orélia · Dukes Forever
13292 membres inscrits

Montréal: 26 février 16:49:10
Paris: 26 février 22:49:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Autres poèmes :: Danse aux antipodes vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1]
Jubeln


Il faudrait pouvoir peindre les faces de l'invisible et écrire les paroles du silence
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
186 poèmes Liste
368 commentaires
Membre depuis
10 mars 2021
Dernière connexion
Il y a -289 minute
  Publié: 18 mars 2023 à 08:36
Modifié:  18 mars 2023 à 13:04 par Catwoman
Citer vertical_align_bottom

Le temps fait sa musique
Enlève le paravent
De ce cirque
Aux étoiles filantes.

Y seras-tu
Dans ce lazaret
De fils tordus
Pour les enrouler.

L'enseignante cataloguée
Sur son incapacité d'enseigner
Risée au quart d'heure du grain
Derrière le fond de teint.

Un bonjour à faire pâlir
L'écart de service
En moi gronde une ville
Grappes d'imbéciles.

Attila, Othello, Abel Gance
Laisser le vent décider
L'avenir des errances
Du bonheur à rechercher.

Les ordures débordent
Dans la rue des paroles
Au ras des pâquerettes
D'un semblant de fête.

De la ciguë
Dès la levée du jour
Le mercure
Température de secours.

En-dessous de la ceinture
Le phénomène rescapé
Le clocher dans sa texture
Du rideau des abonnés.

Quelle situation
La guerre présente
Une autre version
De grandes langues.

Sur les portés disparus
Les violons jouent
Jamais revenus
Le compte à rebours.

Chaleur humaine
D'un ciel tombé
De la crypte d'un monastère
Silence dans le prieuré.

La putain s'enfonce
Dans le bois éphémère
Cherche le canasson
Pour franchir la clairière.

J'ai pas souffert
Dans la remorque
D'un endroit d'un envers
Du décor.

Personne ne veut d'une balançoire
Laisser là, les efforts
Seulement des histoires
Sans renfort.

Les ronces ne font que piquer
Victoire au bout des cils
La foule du tourniquet
S'empresse des consignes.

Danse aux antipodes
Des regards à chaque porte
L'attente du tout pour le rien
Et des croix sur un calepin.










 
Page : [1] :: Réponses non permises

 

 



Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 154
Réponses: 0
Réponses uniques: 0
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0135] secondes.
 © 2000 - 2024 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.