Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 7
Invisible : 0
Total : 7
13194 membres inscrits

Montréal: 27 juin 22:49:10
Paris: 28 juin 04:49:10
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Le Bhl nouveau est arrivé vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 6 mars 2006 à 05:03
Modifié:  10 août 2010 à 15:09 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom

Le BHL* nouveau est arrivé

Réjouis-toi peuple de France
Le nouveau BHL est arrivé
Ainsi la mare de l’ignorance
Prend en pleine gueule un énième pavé.

Et aussitôt se met en marche
Un incontournable processus
Des médias aveugles et sans audace
Se fourvoient dans un consensus

Et se mobilisent pour saluer
Un écrit jalonné de lieux communs
N’hésitant pas à surévaluer
Par des articles baise mains

Un ouvrage sans consistance
Écrit à l’encre soporifique
des délires pseudo-philosophiques
et dénué de toute substance.

Les habituels flagorneurs
d’une presse bien trop complaisante
les intarissables baratineurs
d’une télé infantilisante

Se font à nouveaux les complices
D’un système qui pour mieux se protéger
Des éventuels coups de vice
De tout ceux qui voudraient s’en dégager

S’évertuent à nous vendre à tout prix
Une culture uniforme et bien lisse
Portée par une armée de beaux esprits
Sur lesquels sans remords je pisse.

Laissez tomber bien bas vos frocs
Courbez l’échine intellos de mes deux
En cautionnant sans équivoque
Ce système inique et cauchemardeux.

* BHL Bernard Henry Levi.
Ce dernier vient de publier un livre qui s’intitule “American vertigo » suite à un voyage qu’il a fait aux Etats Unis sur les pas d’Alexis De Tocqueville.



  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
GENTIPOETE
Impossible d'afficher l'image
Le plus beau vêtement pour une femmes, sont les bras de l'homme qu'elle aime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
325 poèmes Liste
1324 commentaires
Membre depuis
29 janvier 2005
Dernière connexion
31 juillet 2012
  Publié: 6 mars 2006 à 05:29 Citer vertical_align_bottom

Bonjour Patrick,

Les écrits de BHV ne m'intéressent pas, les philosophes classiques me suffisent.

Amitiés Gérard

  Dieu a donné la parole à l'homme pour travestir sa pensée.
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Qu'ai je su de la vie à l'étreinte étouffée, la connaissance ultime, cyclone aux yeux de jade. Bavant nos deux matières en un lit de soies d'ombres.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
303 poèmes Liste
19416 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 6 mars 2006 à 11:05 Citer vertical_align_bottom

BHV c'est un magasin Gérard

Toujours d'acc avec toi cher compatriote !

Bisous
Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
GENTIPOETE
Impossible d'afficher l'image
Le plus beau vêtement pour une femmes, sont les bras de l'homme qu'elle aime
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
325 poèmes Liste
1324 commentaires
Membre depuis
29 janvier 2005
Dernière connexion
31 juillet 2012
  Publié: 6 mars 2006 à 11:15 Citer vertical_align_bottom

Bonjour Crystale,


Je sais bien Crystale mais c'est aussi comme cela qu'on l'appelle.

Amitiés Gérard

  Dieu a donné la parole à l'homme pour travestir sa pensée.
Mystic4Ever


Le tant me manque et toi bien plus encore!
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
763 poèmes Liste
10473 commentaires
Membre depuis
21 mars 2005
Dernière connexion
3 décembre 2021
  Publié: 6 mars 2006 à 11:51 Citer vertical_align_bottom

tres bien dit et paf de la g ******a BHL moi non plus je n'aime pas l'homme à la chemise blanche et ce que tu denonces dans ton poeme est vrai. d'ailleurs j'ai vu une emission sur le cable qui parlait d'une bio non autorisée de BHL bin dis donc c'est decapant .....merci pour ce poeme.....


Psyché

 
Baptiste

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
512 commentaires
Membre depuis
31 juillet 2005
Dernière connexion
17 novembre 2021
  Publié: 6 mars 2006 à 12:04 Citer vertical_align_bottom


Merci Patrick pour ton poème quelque peu "satirique" que je partage et apprécie ........ J'aime ce genre de texte qui a du sens !!

Bien cordialement,

Baptiste

  André BATIGNES
(...) Cet utilisateur est un membre privilège

Impossible d'afficher l'image
De deux choses Lune.. l'autre c'est le soleil... (Prévert)
   
Statut: Hors ligne
Statistiques de l'utilisateur
253 poèmes Liste
12928 commentaires
Membre depuis
24 mai 2005
Dernière connexion
4 novembre 2009
  Publié: 6 mars 2006 à 12:20 Citer vertical_align_bottom

Je viens
J'aime toujours autant quand tes vers s'excitent



Euh.. au BHV ils vendent des chemises blanches sûrement

  Si l'amour s'écrivait avec des grains de sable, j'en écrirais des plages et des plages...
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 6 mars 2006 à 14:16 Citer vertical_align_bottom

Heureux de constater qu'il y a encore des gens qui gardent les yeux ouverts face aux manipulations que l'on nous fait subir tous les jours.
Un grand merci à vous tous.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
1461 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
18 février
  Publié: 6 mars 2006 à 15:50 Citer vertical_align_bottom

je suis passé et je ne peux déposer à mon regret un commentaire très averti, ne connaissant pas le personnage évoqué ou ses oeuvres. Je reconnais une patte cinglante qui me donne envie de faire connaissance avec la victime et sans doute d'avoir l' occasion jubilatoire de participer aux noces à Thomas. Je me souviens (sans rapport direct) d'une certaine chanson engagée: "...Ah Monsieur d'Ormesson..." Sur unn autre élu médiatisé qui avait un sens très colonial de la "liberté" . verso.

 
dav


Je fais mourir de faim l'amour pour qu'il dévore ce qu'il trouve. (Octavio Paz)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
171 poèmes Liste
3319 commentaires
Membre depuis
14 mars 2005
Dernière connexion
3 mai
  Publié: 6 mars 2006 à 18:00 Citer vertical_align_bottom


Comme pascal je vois plutôt dans ce texte une claque aux médias, "sans audace" et "infantilisant" pour reprendre les mots que tu as très bien choisis.
Alors, cela ne t'étonneras pas, j'aime.

Je n'ai jamais lu BHL, mais le personnage m'est profondément antipathique, tout comme nombre des "beaux esprits" que tu évoques et sur lesquels moi aussi sans remords je pisse, crache et chie.

Un jour mon père m'a dit: "tout le monde pense, mais seul les intellectuels s'en vantent"...




amitiés

dav

  L'Art du guerrier consiste à équilibrer la terreur d'être un Homme, avec la merveille d'être un Homme. (assAssin)
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5973 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
21 juin 2021
  Publié: 7 mars 2006 à 05:30 Citer vertical_align_bottom

Il faut encore que je me documente sur l'homme quoique l'écrivain est fort apprécié dans quelques milieux estudiantins pour sa pensée.

Mais ce qui est sûr, c'est que toute la force et le franc-parler qui accompagnent ta pensée Patrick sont bien ce qui donne cette noblesse à ta poésie!

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 7 mars 2006 à 08:11 Citer vertical_align_bottom

Vous avez raison, ce texte est avant tout une claque aux médias cireurs de pompes et à une certaine catégorie d'intellectuels qui pactisent avec le système en place.
Une claque contre la main mise d'une certaine catégorie de personnes sur la pensée, la culture pour imposer un mode de pensée unique.
La sortie du livre de BHL n'est qu'un prétexte mais soi dit en passant ce livre ne mérite pas le battage médiatique qui est fait autour de sa sortie en France, ce n'est qu'un bon récit de voyage sans plus mais il est loin d'avoir la profondeur sociologique de l'ouvrage d'Alexis de Tocqueville sur les États Unis.
Mais les médias Français n'ont-ils pas dans le passé comparer BHL à Camus, alors il ne faut s'étonner de rien.
Soulignons qu'aux États Unis le livre à eut un accueil plutôt froid.

Merci pour vos commentaires.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
5040 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 8 mars 2006 à 14:06
Modifié:  8 mars 2006 à 14:07 par chimay
Citer vertical_align_bottom

Je ne connais pas BHL, mais je retiens deux choses fondamentales
dans ton poème, Patrick :

* la confiscation de la culture et des arts en général par
quelques grands groupes financiers et clans tramés
de collusions d'intérêts ... on ne trouve plus guère une véritable
diversité (et disons le un minimum de qualité) que dans des
mouvements plus discrets survivant dans l'ombre.

* la presse qui nous sort des vérités de plus en plus filtrées
et tendancieuse en faveur d'un courant de pensée ou d'un
autre. Je ne regarde plus les journaux télévisés, et encore
moins les débats politiques qui m'écoeurent. Vous vous
plaignez souvent en France, et avec raison, mais croyez-moi
il y a encore pire ailleurs, l'hypocrisie n'ayant pas de limite ...

tu ne t'étonneras donc pas si j'applaudis ton texte des quatre
mains et pieds

amitiés,
chimay

  La musique danse, la poésie chante
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
67 poèmes Liste
6402 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
27 juin
  Publié: 9 mars 2006 à 04:17 Citer vertical_align_bottom

J'aime tes coups de gueule Patrick et surtout quand je les partage comme ici ce BHL est un dandy, habitué des salons où on cause, ça se dit nouveau philosophe; enfin! moi ce qui me gène encore plus avec ce genre de personnages c'est que quand on n'est pas d'accord avec eux on est forcément antisémite.
ah les médias une caricature de l'information
amitiés
jc

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 10 mars 2006 à 05:50 Citer vertical_align_bottom

Des médias qui se dévalorisent de plus en plus chaque jours et des intellos frimeurs qui se pavanent dans les salons....
Merci Chimay, J.C et tenshi's involo.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 13 mars 2006 à 10:52 Citer vertical_align_bottom

Merci d'être passé maryjo.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
JPH21
Impossible d'afficher l'image
Nous sommes nés pour mourir, Alors brûlons cette vie sans regrets
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
4761 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2003
Dernière connexion
20 octobre 2020
  Publié: 14 mars 2006 à 03:29 Citer vertical_align_bottom

J’adore Patrick quand ta langue devient acide !!
C’est un pamphlet bien imagé et senti.
C’est que vois-tu, ils nous prennent pour des demeurés
Ces gens là.
Amitiés,
Jean-Paul

  Amoureux de la vie, des femmes et du vin (Car je suis fier d'être Bourguignon
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 14 mars 2006 à 08:56 Citer vertical_align_bottom

Mais nous ne sommes pas aussi demeurés qu'ils le pensent, merci Jean Paul.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 2368
Réponses: 17
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0476] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.