Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 20
Invisible : 0
Total : 22
· C.J.Kiin · patrick dabard
13185 membres inscrits

Montréal: 4 déc 17:00:25
Paris: 4 déc 23:00:25
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: pas besoin de me le rappeler, je le sais. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
aigle royal


Le face vient simplement appuyer le côter fort du pile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1027 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2008
Dernière connexion
28 juillet 2019
  Publié: 30 nov 2010 à 01:12
Modifié:  30 nov 2010 à 02:16 par nejilesama
Citer     Aller en bas de page

Pas besoin de me le rappeler, je le sais.

Je sais, je sais que je ne sais pas.
Je crois savoir ce que j’ai appris.
J’ai cru connaître tout ça.
Brasser des affaires qui
risquent de rester, malgré tout, là.

En se réveillant, en se couchant,
juste comme ça au soleil levant,
on se rend compte que les connaissances
sont bien illusoires, bien peu savent.
Se croire expert, en dormance.

malgré toutes les petites chose qui font la vie,
malgré tout ce qui semble Si connu,
même les matins qui sortent du lit,
Je me rends compte que je ne puis,
comprendre la totalité de l’inconnu.

Se lever pour apprendre,
Se coucher pour mieux comprendre,
écouter pour mieux entendre,
goûter pour mieux sentir,
sentir pour mieux jouir,
jouir d’un monde meilleur
ou simplement d’un bonheur,
même s’il est court, simplement l’apprécier.


29/11/10

  La vérité apparaît toujours à ceux qui savent attendre.
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
608 poèmes Liste
26403 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 30 nov 2010 à 08:50 Citer     Aller en bas de page

Nous avons tous cinq sens en éveil , mais nous n'arrivons guère à les contrôler comme on le souhaiterait bien souvent.

On croit , mais parfois ce n'est qu'illusion , il ne faut pas se décourager , ce qui marche d'un côté peut ne pas l'être dans l'autre sens, ce sont les aléas de la vie.
Les nuits ressemblent aux jours ( je crois que j'ai lu ça quelque part )
J'ai apprécié ton texte Merci
ODE 3117 Amitiés

  OM
aigle royal


Le face vient simplement appuyer le côter fort du pile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1027 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2008
Dernière connexion
28 juillet 2019
  Publié: 15 févr 2011 à 23:07 Citer     Aller en bas de page

je vous remercie de votre passage

  La vérité apparaît toujours à ceux qui savent attendre.
etoiledange


LE DROIT A LA PAROLE STOP A LA CENSURE!!!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
579 commentaires
Membre depuis
11 mai 2008
Dernière connexion
30 septembre 2013
  Publié: 6 mai 2012 à 09:45 Citer     Aller en bas de page

jolie lecture tellement vrais on oublis souvent la vie

  etoiledange
aigle royal


Le face vient simplement appuyer le côter fort du pile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
1027 commentaires
Membre depuis
16 novembre 2008
Dernière connexion
28 juillet 2019
  Publié: 9 avr 2013 à 23:12 Citer     Aller en bas de page

merci

  La vérité apparaît toujours à ceux qui savent attendre.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1426
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0173] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.