Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 705
Invisible : 1
Total : 707
· Jean-Claude
13395 membres inscrits

Montréal: 9 déc 00:16:14
Paris: 9 déc 06:16:14
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: tranche de vie ou une absence de panache Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
valou1


l'intelligence, c'est comme les parachutes, quand on en a pas, on s'écrase.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
43 poèmes Liste
102 commentaires
Membre depuis
3 juillet 2012
Dernière connexion
21 septembre 2018
  Publié: 5 mars 2015 à 13:46
Modifié:  10 mars 2015 à 16:52 par Ishtar
Citer     Aller en bas de page

Là tout de suite, à l'instant présent, je me demande si l’écureuil qui s'est jeté sous ma roue avant gauche avait planifié son suicide... c'est vrai quoi. Je l'ai à peine vu arriver qu'il s'est propulsé d'un seul petit bond sous ma roue cylindrique et rapide. Mais qu'est ce qui lui a passé par la tête à celui-là ? Il en avait marre de la vie, des aléas, des terroristes de la route, des glands pas mûrs, des écureillettes en panne de libido, de sa queue trop ou pas assez en panache, de la disette imposée par trop d'imposition, des djihadistes qui ressemblent à rien, de la culture en berne, de la pluie ? En attendant, il est vraiment décédé. Je suis allée m'en assurer quand même, après avoir senti un plop léger, discret, à peine perceptible, ses tripes en pâture à la route et ses corbeaux miséreux, m'ont certifié qu'il avait bien réussi à ruiner sa vie à jamais et ma matinée, sans aucun doute. C'est vrai quoi, je me suis sentie coupable une minute ou deux, surtout après avoir aperçu ses viscères à l'air, son foie et son petit cœur qui n'osait plus battre. Merde. J'ai tué un petit rongeur tout mignon. J'l'ai pas fait exprès Msieur le procureur, j'vous jure, croix de bois, croix de fer, si je meurs je vais en enfer, (j'irai rejoindre l’écureuil, ma victime, car l'on sait que le suicide est pêché...) il m'a quasi empêché de faire mon boulot dans la joie aujourd'hui, si c'est pas un scandale...en fait, c'est moi qui devrait porter plainte. Ou alors, lui filer une bonne fessée, ah non, il est mort, ah non, c'est interdit désormais , ou presque, mais que faire ? Ah oui, je vous entends : me taire. Vous avez raison. L'éducation des écureuils, c'est comme l'éducation des enfants, elle ne vous appartient plus... allez, vas, j'avoue que malgré toutes ces trivialités, la vie est belle...

  valérie, bla bla bla bla
Aude Doiderose


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
820 poèmes Liste
23005 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 5 mars 2015 à 14:22 Citer     Aller en bas de page

Ah c'est moche de tuer une jolie bestiole par erreur. Mais ce n'est pas un péché. Vas en paix.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
valou1


l'intelligence, c'est comme les parachutes, quand on en a pas, on s'écrase.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
43 poèmes Liste
102 commentaires
Membre depuis
3 juillet 2012
Dernière connexion
21 septembre 2018
  Publié: 5 mars 2015 à 14:53 Citer     Aller en bas de page

Citation de Aude Doiderose
Ah c'est moche de tuer une jolie bestiole par erreur. Mais ce n'est pas un péché. Vas en paix.



à vos ordres mon père...euh, ma soeur.

merci de votre magnitude !

valérie

  valérie, bla bla bla bla
rayon de lune


aujour'hui peut-être.....ou alors demain??
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
12 poèmes Liste
220 commentaires
Membre depuis
13 janvier 2015
Dernière connexion
2 août 2016
  Publié: 15 mars 2015 à 20:34 Citer     Aller en bas de page

MADAME VALOU de Breizh


vous me réciterez 5 paters et un je vous salue Marie



RDL

  Il est grandement conseillé de répondre aux imbéciles par le silence
valou1


l'intelligence, c'est comme les parachutes, quand on en a pas, on s'écrase.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
43 poèmes Liste
102 commentaires
Membre depuis
3 juillet 2012
Dernière connexion
21 septembre 2018
  Publié: 18 mars 2015 à 12:46 Citer     Aller en bas de page

Citation de rayon de lune
MADAME VALOU de Breizh


vous me réciterez 5 paters et un je vous salue Marie



RDL



oh oui oh oui!

merci à vous de votre lecture.

valérie

  valérie, bla bla bla bla
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 626
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0175] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.