Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 160
Invisible : 0
Total : 164
· Pichardin · Avraham · Jean-Claude
Équipe de gestion
· Catwoman
13200 membres inscrits

Montréal: 5 mars 02:27:02
Paris: 5 mars 08:27:02
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Suis-je corbeau ? Es-tu colombe ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Drakkar
Impossible d'afficher l'image
Rêver est le seul pont vers un seul paradi se trouvant sur terre.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
72 poèmes Liste
691 commentaires
Membre depuis
13 mai 2007
Dernière connexion
6 septembre 2020
  Publié: 23 avr 2011 à 13:04
Modifié:  23 avr 2011 à 17:07 par FeudB
Citer     Aller en bas de page


Un pli dans la noirceur totale
Qu'au mieux la clarté viendrait mordre
Aux rameaux d'un buisson d'étoiles
Prendre le pouls de mes désordres.

À travers maints reflets opales
Cette âme sous l'auvent des forges
Par sa beauté revêt la forme
Dune fraîcheur solsticiale.

Ses yeux confirment d'autre fiction
Leurs ornements imperméables
Cœur d'océan, lascive vague
Comme horizon sont plus hauts fonds.

Le baisemain d'un feu borné
Dans l'élan d'un banc de poussière
Béates ardeurs d'enfant gâté
Aux pivots souples des lumières.

Rêver un temps longeant l'aurore
Pleurer sans connaître la cause
Pleurez corolles ! Des métaphores
se mouvant par métamorphose.

Bonté sauvage et fleurissante
perché dans la vallée des ombres
Des cris pour chant et pour silence
Suis-je corbeau ? Es-tu colombe...

Martin.

  Avec l'ombre d'une épée tous les coups sont permis
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
547 poèmes Liste
24348 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 23 avr 2011 à 15:46 Citer     Aller en bas de page

Le principal c'est d'avoir des ailes, et tu as très bien pris ton envol pour ce délicieux poème.
Tous les oiseaux ont leur charme et leurs secrets
Amitié ODE 3117

  OM
Linda_nuit_blanche


Et pour que notre histoire ne sois jamais finie J'épouserai ton âme au seuil du paradis..Y.D.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
104 poèmes Liste
2083 commentaires
Membre depuis
14 août 2002
Dernière connexion
4 février 2019
  Publié: 17 mars 2013 à 00:35 Citer     Aller en bas de page

Je me suis surprise à m’envoler l'espace d,un moment...J'ai apprécié.

  Faites moi du bien , pour me consoler que vous me faites mal....
saldday


Lorsque souvent au fond de mon coeur penetre comme un trait le souvenir de tes mots....
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
2351 commentaires
Membre depuis
28 août 2007
Dernière connexion
17 février
  Publié: 6 mars 2017 à 15:12 Citer     Aller en bas de page

Mon cher ami ....Tu es passé où...
je lis ton dernier poème et je pense à toi
quel soleil, nuage, vent, pluie tu regardes?
Ton poème ...J'aime.

Saldday.

  Nous sommes le temps qui nous reste.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1095
Réponses: 3
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0177] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.