Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 692
Invisible : 0
Total : 692
13395 membres inscrits

Montréal: 8 déc 23:00:35
Paris: 9 déc 05:00:35
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Le-son de mon âme Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ibouflash

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
19 mai 2010
Dernière connexion
13 juillet 2019
  Publié: 10 févr 2012 à 12:56
Modifié:  11 févr 2012 à 08:37 par Bestiole
Citer     Aller en bas de page

Caressés par ta silhouette, le vent s'arrête ,
Le temps glisse et le moment se fête.
Ils s'élargissent sans limite en ronde
Comme les pupilles et papilles de ce monde
Délectable si désirable des cieux,
Ineffable apparat si agréable aux yeux,

Je t'adore.

Tes traits parfaits s'alignent le long de tes contours.
Centre de chaque cercle de regards au pourtour
Où se dessinent les figures de ta belle allure
Sans obscur point tiret à ta si lisse chevelure
Étincelle stellaire, plus belle que ce qui t'éclaire
Ton sourire m'envoie à la frontière de la clarté sur terre

Encore

Halé par la candeur de ta tendresse
De ton toucher qui ondule sans cesse
Je suis prisonnier de ta présence
Aux beaux reflets, hauts souhaits de transe
Madone enviée par le paradis, tu ravis tout miroir
Et chaque personne qui te vit ne peut y croire

Et encore je t'adore

Car pour toi vibre mon tam-tam
Sans peine je peux vivre jusque dans les flammes
Des désirs et plaisirs que délivrent tes charmes
Qui chaque fois m'enivrent et me crament
Femme pure sans délire, délicieuse madame
Je peux t'écrire plus qu'une rame
Pour que tu entendes le son de mon âme

Dire encore et encore je t'adore

9 Février 2012 à NYC

  L'encre au bout du cœur
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 11 févr 2012 à 02:12 Citer     Aller en bas de page

Une prison bien agréable.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Ibouflash

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
19 mai 2010
Dernière connexion
13 juillet 2019
  Publié: 11 févr 2012 à 14:16 Citer     Aller en bas de page

>>Marianne
Merci bien et J'aime quand vous dites "Le son de ton âme ne voit qu'elle" à bientôt .

>>Marcel
Merci de ton passage ça me délivre de cette prison agréablement captivante.

>>Forgotten Angel
Merci, pour ton passage encore et encore merci pour ton passage

  L'encre au bout du cœur
SélénaéLaLouveFéline

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
259 poèmes Liste
9828 commentaires
Membre depuis
29 février 2008
Dernière connexion
29 octobre
  Publié: 12 févr 2012 à 05:09 Citer     Aller en bas de page

Ibouflash


Si c'est pas une belle déclaration d'amour, je me fais moine, j'espère qu'elle l'a entendue ....

Sélénaé

 
Ibouflash

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
29 poèmes Liste
190 commentaires
Membre depuis
19 mai 2010
Dernière connexion
13 juillet 2019
  Publié: 12 févr 2012 à 10:17 Citer     Aller en bas de page

>>Hindira
Merci je suis très content de pouvoir lire ton commentaire qui me secoue bien.

>>Sélénaé
Ne devient pas moine encore, j'aimerai bien que tu puisses continuer à me lire et laisser des mots aussi beaux. Merci

  L'encre au bout du cœur
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 835
Réponses: 4
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0198] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.