Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 19
Invisible : 0
Total : 20
· Balzak
13230 membres inscrits

Montréal: 4 févr 07:23:55
Paris: 4 févr 13:23:55
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant



LPDP :: Poèmes d'amour :: Les rétroviseurs de la vie vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
kiannzo
Impossible d'afficher l'image
"l'indifférence est la plus grave maladie de l'âme"..FENELON
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
104 commentaires
Membre depuis
2 avril 2008
Dernière connexion
8 décembre 2020
  Publié: 11 févr 2012 à 09:37
Modifié:  12 févr 2012 à 15:54 par Tilou8897
Citer vertical_align_bottom

Les années se ressemblent
Comme des rivières dans leur babillage printanier
Ou leurs trémolos tristes sous un ciel en colère,
Comme des flocons de neige
Qui papillonnent,
Comme le vent en toutes saisons,
Comme l'absence
Qui se redit à chaque histoire !

De belles années se superposent,
Que je ne vois pas ternir,
Comme si les accents de bonheur
Reprenaient leur cours
Aux premiers espoirs !

Pourtant se figent la souffrance
Et le doute
Sur quelques chemins mal empruntés,
Des odeurs restent,
De lavande, de terre, de bois ciré,
Je tais tout cela,
Je feins de ne pas savoir
Pour préserver ceux qui sont là dans ma vie
Et qui ont de moi
Le même regard
Et observent mes dires ou mes silences!

Entre ma route et l'horizon,
Je suis des yeux les filets minces
De mes instants de solitude,
Notant au passage
Les paysages dont j'ai retenu les décors,
de montagne, de collines qui se chevauchent,
Des hommes, ça et là, bons ou mauvais...
Apparaissent les rides du temps
Sur mon visage,
S'éloignent alors les vagues du passé,
et ma crainte prend place
Au coeur de mes insomnies !

Un matin d'aurore trouble Aux teintes effilochées,
je me retrouverai devant un dernier rêve
Seule...à retenir la main courante de la vie !

kiannzo

  Joëlle CREQUER
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
354 poèmes Liste
6851 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
31 janvier
  Publié: 11 févr 2012 à 10:00 Citer vertical_align_bottom

J'ai bien aimé ma lecture, merci du partage
Amitiés
Yvon

  YD
kiannzo
Impossible d'afficher l'image
"l'indifférence est la plus grave maladie de l'âme"..FENELON
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
56 poèmes Liste
104 commentaires
Membre depuis
2 avril 2008
Dernière connexion
8 décembre 2020
  Publié: 11 févr 2012 à 14:50 Citer vertical_align_bottom

Merci Yvon pour ton passage sur mes mots

  Joëlle CREQUER
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 526
Réponses: 2
Réponses uniques: 2
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0174] secondes.
 © 2000 - 2023 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.