Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 28
Invisible : 0
Total : 29
· QUOIQOUIJE
13439 membres inscrits

Montréal: 16 juin 10:50:40
Paris: 16 juin 16:50:40
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Et la rose pleura .. Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 7 juin 2012 à 08:18
Modifié:  11 juin 2012 à 19:34 par La vedova nera
Citer     Aller en bas de page




Le soleil levant sur un magnifique champs de blé aux couleurs dorées
Les multiples tournesols ne firent qu'un tour vers ce beau diamant
Les tulipes divaguaient entre le rouge et le fané
Tandis que la rose , elle , ne sentit aucun rayon présent

Elle paraissait si belle , si douce qu'on n'osait que peu la toucher
Mais elle , ce qu'elle voulait c'était la fraîcheur de la lune bleutée
Pour rêver du requiem de ce soleil qui l'a tant blessée
N'osant lui avouer , combien elle a pu le mépriser


Un matin elle s'est avancée , racines enterrées , venant lui demander
" Chaleur qui est mienne , m'as - tu poignardé ? "
Comme elle s'en doutait la boule de feu a nié
Elle s'en alla pétales brisés , se cacher dans deux brins d'herbes fauchés



La rose réfléchit à s'en décolorer , elle ne revenait pas de ce mensonge
Elle trouva cela si malsain qu'elle se refusait à parler d'amour
Comment ignorer ? Chaque lumière rappelle sa douleur et la prolonge
Et l'arrivée de l'énorme étoile était sonnée à coups de tambours



Rester au milieu d'une verdure si belle mais noyée de malhonnêteté..
Ou alors partir pour mieux fuir ,cependant tout perdre quitte peut être à mourir
Elle qui pensait être plus que jamais désirée dans un bouquet sur la table déposé
Lui qui lui avait promis de la cueillir


Il refusa de l'écouter trop occupé à vouloir récolter des fleurs empoisonnées
La rose seule de sa catégorie , loin de sa colonie , ne voulut accepter


Dépourvue de solution ultime ici bas
Qu'adviendra - t - il de la lumière si elle s'en va ?
C'est ainsi que quelque chose de banni se termina
et la rose pleura...


 
Lize
Impossible d'afficher l'image
Et si ma forteresse un beau jour se fissure, puissé-je m'enivrer de la beauté du monde.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
22 poèmes Liste
219 commentaires
Membre depuis
5 juin 2012
Dernière connexion
7 juillet 2017
  Publié: 7 juin 2012 à 12:34 Citer     Aller en bas de page

J'aime beaucoup ton poème car il est très imagé.
Bonne continuation, c'est magnifique.

  Anciennement June Punker.
hisaka


Plus les sentiments sont forts, plus la chair a mal. [Weihui]
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
299 commentaires
Membre depuis
29 mars 2012
Dernière connexion
26 août 2014
  Publié: 7 juin 2012 à 13:15 Citer     Aller en bas de page

Un poème d'une infinie tristesse, mais que c'est bien dit.
Si on lui offre assez d'eau pour soigner ses blessures et vivre à une fleur brûlée, elle ne craindra plus le soleil.
De solution ultime je ne sais s'il en existe, mais il faut en chercher encore et toujours.
Ne pas se laisser faner.
Cette fin funeste est douloureuse à lire, mais que d'émotions.

  Les vers sont des rêves. Ils se vivent, se partagent...et parfois tracent la réalité.
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 7 juin 2012 à 13:31 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous deux pour votre soutien et les commentaires je suis ravie que ce poème plaise , celui ci ma transporté dans une béatitude

 
Ikaro


Et j'y crois dur comme fer / C'est au bout du rouleau que j'échouerai sur de belles plages
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
161 poèmes Liste
526 commentaires
Membre depuis
15 septembre 2011
Dernière connexion
28 avril
  Publié: 7 juin 2012 à 16:25 Citer     Aller en bas de page

Petite rose ne pleure pas trop car tu risques vraiment de faner.
Laisse le soleil déployer tes pétales.
C'est ça la vie, les pétales tombent et repoussent... Tôt ou tard.

Merci pour cette lecture.

Bye

 
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 7 juin 2012 à 16:29 Citer     Aller en bas de page

Merci de ton passage , j'apprécie

 
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 7 juin 2012 à 17:57 Citer     Aller en bas de page

Cher Chris , autant de compliments .. la rose va rougir attention ..

 
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 8 juin 2012 à 04:55 Citer     Aller en bas de page

Qui sait , peut être qu'aujourd'hui le mot fané est bien trop petit ..

 
devil may cry


l'amour n'est jamais triste.il se mouille de pleurs pour que poussent ses fleurs.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
154 poèmes Liste
880 commentaires
Membre depuis
20 juillet 2010
Dernière connexion
19 mars 2019
  Publié: 9 juin 2012 à 06:32 Citer     Aller en bas de page

Le vent peut emporter un graine sous un plus beau soleil...alors même fanée elle peut espérer...

  Si l'on me presse de dire pourquoi je l'aimais, je sens que cela ne se peut s'exprimer qu'en répondant : « Parce que c'était elle, parce que c'était moi. » Montaigne/Godetia 68
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 11 juin 2012 à 04:37 Citer     Aller en bas de page

Espérons alors ..

 
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 11 juin 2012 à 05:17 Citer     Aller en bas de page

Merci ton commentaire me touche , j'essaye de changer de style à chaque fois , passant du fleurit au fruité , par un discours ..

 
Autrefois

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
2 octobre 2011
Dernière connexion
21 juin 2017
  Publié: 9 juil 2012 à 12:37
Modifié:  9 juil 2012 à 12:38 par Autrefois
Citer     Aller en bas de page

Très beau poème, je ne fais ni ne lis beaucoup de poème d'amour mais celui-ci est particulièrement beau et parlant, même si il est triste ce qui rajoute en charme à mon goût.
Je te dirai simplement que je planterai à ses cotés, un joli chêne qui l'a protégera du vent, de la pluie et du soleil.
Un arbre protecteur comme les bras de l'autre moitié, qui tout deux côte à côte s'émerveilleront sous le linceul de la lune

 
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 9 juil 2012 à 12:54 Citer     Aller en bas de page

Quel romantisme pour quelqu'un que l'eau rosée répugne ^^ , je vois que tu fais mes poèmes un à un j'en suis flattée ^^

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 763
Réponses: 12
Réponses uniques: 6
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0351] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.