Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 30
Invisible : 0
Total : 32
· Avraham · Andjik
13433 membres inscrits

Montréal: 16 juin 10:17:58
Paris: 16 juin 16:17:58
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: Ainsi je rentre me cacher... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 27 juil 2012 à 08:39
Modifié:  27 juil 2012 à 13:26 par coldasice
Citer     Aller en bas de page





Un pas après l'autre au bord de la longue et sinueuse route dérangée
Mon ascension se termine diaboliquement là où rien n'aura commencé
Soufflée par un vent de non-dits et de contradictions écrits et feutrés
La tête vide et pleine à la fois je trace mon chemin là où le ciel est dégagé






Le coeur pris ou libre peu m'importe, seul le temps, aux prochains jours, l'emportera
L'amour et l'indifférence, tout peux arriver, il faut accepter parfois ce qu'on ne souhaite pas
La lavande ne me rappelle point les raisons d'une marche aussi solitaire mais rien ne changera
Puisque ainsi va la vie je ne me battrai point contre cela j'accepterai alors les hauts et les bas







Le corps bouillant, étendu sur le béton de ma vie si simple et compliquée, et puis
La pensée d'ailleurs, d'un nouveau départ me traverse peut être enfin l'esprit
Avec joie et tant de sourires je prends le meilleur et le pire, quittant la mélancolie
A grand pas, oui, l'un après l'autre, je ne sais point ou je vais, mais j'y suis






La fenêtre dégoulinant de fines couches mouillées n'est plus mon amie, ni ma peur
Quitte à être un coeur solidement isolé je jure dorénavant de vivre de mes erreurs
J'avance à l'odeur du jasmin, lassée par l'inconscience de l'écoeurement du bonheur
Ainsi, seule, je rentre me cacher, si là est ta volonté, là où pour tout il est l'heure...




[ Je m'en vais loin de tout ce qui ne voit pas qu'ici bas il y a tant de couleurs ]








 
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 27 juil 2012 à 10:11 Citer     Aller en bas de page

Je déambule tranquillement peut être pas sereinement, mais je marche lentement vers un soleil espéré sans tristesse ni joie, juste moi, mon corps, mon esprit, est ce la paix intérieur ? pourquoi pas ...

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
741 poèmes Liste
15802 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 27 juil 2012 à 10:28 Citer     Aller en bas de page



Je ne commente pas souvent , mais j'aime ton écriture "cara Rosa "....et ta décision de commencer une nouvelle route je la vois comme un autre moment de croissance...

Mais les occasions pour mûrir durent toute notre vie...

A plus et au plaisir de te lire encore.

Amitiés
galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 27 juil 2012 à 10:42 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup je suis flattée de ton attention ^^

 
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 28 juil 2012 à 03:43 Citer     Aller en bas de page

Merci Oh lala sans toi je n'aurait pu avoir une telle vision !

 
hisaka


Plus les sentiments sont forts, plus la chair a mal. [Weihui]
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
299 commentaires
Membre depuis
29 mars 2012
Dernière connexion
26 août 2014
  Publié: 28 juil 2012 à 04:42 Citer     Aller en bas de page

Malgré une certaine tristesse et de l'amertume à cette lecture, il y a quelque chose de positif et de beau...
Tu as raison... Il n'y a jamais vraiment d'échecs, seulement des étapes qui nous construisent. Toutes nos erreurs servent un jour.
L'acceptation est une belle vertu lorsqu'il s'agit des choses passées et donc auxquelles on ne peut rien changer.
En revanche, ne sombre pas dans la fatalité. On n'a pas à accepter d'avance ce qui n'est pas encore advenu, ni l'indifférence. C'est à mes yeux une des pires choses qui soit, bien pire que la haine. On peut répondre et lutter contre un sentiment de haine, ou bien la retourner... Contre l'indifférence on ne peut réagir... C'est extrêmement cruel.

On passe tous par ces passages où l'on se cache et vivont un peu solitaires, comme pour se ressourcer, mais quelles qu'en soient les raisons, chocs, ou choix, il faut un jour en sortir pour vivre à nouveau sans peur en sortant de cette mélancolie si bien décrite.
..."sans tristesse ni joie",dis tu... C'est beau et sans doute paisible... Mais je ne suis pas assez avancé pour en juger.
Comment espérer devenir de vieux sages si nous n'avons pas été de jeunes fous...
Bravo à toi pour ce nouveau départ, bonne chance à toi.
...quelle que soit cette ascension inachevée, la tienne ici est visiblement loin d'être terminée.

  Les vers sont des rêves. Ils se vivent, se partagent...et parfois tracent la réalité.
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 28 juil 2012 à 13:36 Citer     Aller en bas de page

Quelle psychologie, dure mais juste, j'essaye avec simplicité de transformer le complexe en une matière paisible et moins cruelle .

Merci

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1026
Réponses: 6
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0217] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.