Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 50
Invisible : 0
Total : 51
· Melchior DEMEST
13426 membres inscrits

Montréal: 16 juin 09:06:25
Paris: 16 juin 15:06:25
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: L'homme libre Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 18 oct 2012 à 06:18
Modifié:  18 oct 2012 à 17:12 par Nitrox
Citer     Aller en bas de page

L'humeur sautille au tombé des feuilles
Une alarme qui hurle sans être entendue
Encore un réveil où la vie est son deuil
Tant de mots en tête il parcourt les rues


Son odeur se propage à chaque petit croisement
Que c'est délicieux quand soudain son cœur se fige
Ardeur sur la bouche et bonjour passionnément
Pour un mot d'amour il hurle fort puis un simple litige


Et sûrement pas sentimentalement à qui que ce soit
Pourtant sans une grande discrétion il devient ce qu'il était
Clamant sa loyauté et son indépendance, qu'il croit
Qu'il est attirant tout de même sa façon de fuir ce qu'il sait




Sa beauté éblouit minutieusement les rayons du soleil
Comme progressivement juste dans une jolie bulle d'oxygène
Celle-ci parcourt l'esprit et les rêves, sa seule merveille
Archivée vers "regrets inavoués" et bien loin de ceux qu'il aime






Et pourtant sa liberté me donne faim ....




 
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 18 oct 2012 à 16:41 Citer     Aller en bas de page

Merci ^^

 
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 19 oct 2012 à 16:43 Citer     Aller en bas de page

^^

 
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1039 poèmes Liste
16774 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
15 juin
  Publié: 22 oct 2012 à 05:13 Citer     Aller en bas de page

"Sa beauté éblouit minutieusement les rayons du soleil"

J'aime beaucoup dans ton poème le vers que j'ai cité ci dessus, car il est un magnifique contre pied à ce qu'on lit souvent...que ce soit la beauté qui éblouisse les rayons, et non les rayons qui éblouissent la beauté...c'est une image qui me ravit, originale et compréhensible, puissante et belle en même temps !
Et une fin avec ce vers en caractères gras qui laisse la porte ouverte à la réflexion !
un heureux moment de passé par ici !
amitiés sincères à toi.
pyc.

 
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 23 oct 2012 à 04:21 Citer     Aller en bas de page

Merci pyc d'avoir apprécié cette lecture bien difficile à écrire pour moi et pourtant un des plus courts, va savoir ...

 
Autrefois

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
157 commentaires
Membre depuis
2 octobre 2011
Dernière connexion
21 juin 2017
  Publié: 27 nov 2012 à 10:03 Citer     Aller en bas de page

Que dire si ce n'est magnifique ...

 
La vedova nera

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
86 poèmes Liste
772 commentaires
Membre depuis
15 mars 2012
Dernière connexion
23 septembre 2014
  Publié: 24 déc 2012 à 10:12 Citer     Aller en bas de page

merci

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 891
Réponses: 6
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0467] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.