Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 692
Invisible : 1
Total : 693
13395 membres inscrits

Montréal: 8 déc 23:31:23
Paris: 9 déc 05:31:23
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amitié :: Hommage au poète disparu Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4021 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 13 avr 2011 à 03:43 Citer     Aller en bas de page

Deux ou trois mots perdus errent sur mon écran,
Début d’alexandrin, où une rime attend.
L’oiseau prend son envol avec un bel élan,
Tel un refrain figé, la main reste en suspend.

Un rire qui passe, fuse et s’envole en stance,
Le vent à cache-cache derrière la futaie,
Des cris d’enfants joueurs déchirant le silence,
La vague doucement qui meurt sur les galets.

Rides qui se lissent aux plis de ma mémoire,
Dans ma lucarne bleue, sous des fonds de tiroir.
Dans le lointain, là-bas, un voilier blanc t’emporte,
Un chant désespéré, à la mer, qui le porte.

De ma douleur sans pleurs, de ma peine muette,
J’ai pris ces bouts de phrases pour en faire un poème,
Dédié à l’ami, qu’on a mis, hier, en terre,
Lui offrant un bouquet, aux senteurs de l’été.

A mon ami et poète disparu...






  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
609 poèmes Liste
26434 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 13 avr 2011 à 05:27 Citer     Aller en bas de page

Très bel hommage, que je partage, cela fait toujours énormément de peine de perdre un ami, et de ne plus pouvoir lire ses poèmes....Sauf ceux qui restent gravés dans nos mémoires...Et de se les remémorer afin qu'ils puissent continuer à vivre
Amitiés ODE 3117

  OM
Anna Couleur
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
162 poèmes Liste
4621 commentaires
Membre depuis
14 septembre 2010
Dernière connexion
7 décembre
  Publié: 13 avr 2011 à 08:14 Citer     Aller en bas de page

Très émouvant hommage à ton ami Sidonie
Bienvenue ici

  On risque de pleurer un peu si l’on s’est laissé apprivoiser.. Antoine de Saint Exupéry - Le Petit Prince
Bernylys


"L'écriture déploie ses ailes là où l'âme prend son envol" Bernadette Edelweiss
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
4357 commentaires
Membre depuis
24 septembre 2010
Dernière connexion
30 septembre
  Publié: 13 avr 2011 à 13:31 Citer     Aller en bas de page

Bel hommage envers ton ami poète... lecture émouvante... merci pour ce partage et bienvenue à toi.

Amitiés
Bernylys

  Mes deux recueils : "Aux tréfonds de mon âme" et "Sérénade à la vie" - Tous mes textes sont protégés par copyright n° 00050359-1
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4021 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 15 avr 2011 à 04:06
Modifié:  15 avr 2011 à 04:06 par Sidonie
Citer     Aller en bas de page

Merci pour vos chaleureux commentaires qui m'ont touchée.
J'ai la chance de pouvoir encore lire ses poèmes
sauf le dernier, inachevé...
que je ne lirai jamais.

Merci.
Amicalement.
S.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Rousselaure


J'aime les mots de ciel bleu. J'en écrirai jusqu'à ma mort.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
192 poèmes Liste
5644 commentaires
Membre depuis
5 juillet 2009
Dernière connexion
13 mars 2019
  Publié: 15 avr 2011 à 15:09 Citer     Aller en bas de page

Je suis touchée en plein coeur par ce poème. Toutes mes condoléances Sidonie pour ton ami poète disparu et toutes mes amitiés.

  je suis et resterai celle qui t'attends
Lacase Cet utilisateur est un membre privilège

Modérateur


Si Eve n'avait pas pensé qu'à sa pomme...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
138 poèmes Liste
6093 commentaires
Membre depuis
25 juillet 2008
Dernière connexion
6 décembre
  Publié: 15 avr 2011 à 16:14 Citer     Aller en bas de page

Des bribes de textes. Une écriture peut être et des photos.
Des souvenirs plein la tête, de la vie au dedans, lors qu'elle n'est plus dehors.

"Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare" dit le poète

Ton poème habite ce moment.
Et avec toi ce soir, grâce à toi
Il est vivant.

Merci pour ce poème.


L'oncle

  Si le berger a le Mans qui a les rillettes?
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4021 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 16 avr 2011 à 12:44 Citer     Aller en bas de page

Merci Rimeur. Au plaisir de vous lire.
Rousselaure, je suis trés touchée de vos mots.
"Tonton Lacase".. Une écriture, des photos.. des souvenirs, des rires et encore des rires..
Oui, exactement ça. Merci.

S.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
latortue59


vouloir, c'est pouvoir
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
735 poèmes Liste
2138 commentaires
Membre depuis
25 juin 2009
Dernière connexion
22 mai 2016
  Publié: 17 avr 2011 à 09:56 Citer     Aller en bas de page

je voulais te souhaiter la bienvenue sur le site, puis lisant ton poème en l'honneur d'un ami disparu, je me demandais si c'était de bons goûts, quoi qu'il en soit, de tout coeur avec toi dans cette épreuve, une de plus que la vie nous inflige, et nous devons surmonter tout cela, continue d'écrire c'est très bien écrit et plein d'émotion comme j'aime, amitié de clo

  une hirondelle ne fait pas le printemps
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4021 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 19 avr 2011 à 03:18 Citer     Aller en bas de page

LaTortue59, Swany... merci de vos mots.
Amicalement.
S.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
bekrimation


Celui dont le visage ne brille pas ne sera jamais une étoile
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
45 poèmes Liste
929 commentaires
Membre depuis
1er mai 2008
Dernière connexion
22 mars 2020
  Publié: 19 avr 2011 à 20:15 Citer     Aller en bas de page

Heureux que tu sois sur LPDP et bien triste pour ton ami. La mort a ceci de tragique : elle nous rappelle notre destin commun et en même temps l'importance de ceux qui ont disparu. vivre c'est donner tout notre amour à ceux qui restent.
Un texte bien construit qui m'a bien touché ayant vécu un évènement similaire e novembre dernier.
Merci pour ce partage.
Bekri

  J’ai des cheveux qui blanchissent à vue,Des rides qui racontent toutes les guerres,Et je crie … et j’appelle : Je voudrais joindre Une femme inconnue et que J’aime
josette


la vie est une belle rose qui s'épanouit lentement
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
778 poèmes Liste
4131 commentaires
Membre depuis
20 février 2010
Dernière connexion
12 mai
  Publié: 20 avr 2011 à 14:50 Citer     Aller en bas de page

je suis très touchée par ton magnifique poème, Sidonie!
Il exprime bien toute la tristesse liée à ce tragique évènement.
merci pour ce partage très émouvant,
sincères amitiés

 
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4021 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 25 avr 2011 à 03:58 Citer     Aller en bas de page

Bekrimation, merci...Cet évènement. est plus récent.
Un ami qui part, un amour qui meurt.. je connais..
"vivre c'est donner tout notre amour à ceux qui restent." Je suis bien d'accord avec ta phrase.

Josette.. merci. J'aime l'humour et tes poèmes.. pourtant, j'écris souvent des choses tristes..

Sienkiewicz.. Merci. Le dernier quatrain ne rime pas du tout..
Je ne m'en suis aperçue qu'après l'avoir écrit. Mais, je l'ai laissé tel quel... Tatie..

Je ne suis pas souvent sur LPDP.. Je le regrette beaucoup. Mais à chaque passage, j'ai beaucoup de plaisir à vous lire.
Mes amitiés sincères.
S.


  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Marcel42


Le poète est un collectionneur de mots. Dans son album, chacun devient une fleur imaginaire.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
280 poèmes Liste
6292 commentaires
Membre depuis
18 mars 2011
Dernière connexion
27 octobre 2017
  Publié: 25 avr 2011 à 11:12 Citer     Aller en bas de page

Un très bel hommage.
Cordialement,
Marcel.

  Marcel
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4021 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 26 avr 2011 à 16:49 Citer     Aller en bas de page

Merci Marcel42.
Bonne soirée.
S.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1044 poèmes Liste
16843 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 9 mai 2011 à 08:24 Citer     Aller en bas de page

on aimerait tant que cette amitié ne soit pas posthume...c'est triste de perdre un ami, tu parles de douleur, et c'est émouvant que de te lire, on ressent bien la tristesse dans tes vers. L'anecdote du poème inachevé me touche aussi beaucoup...elle rappelle que la mort peut prendre à tout moment, même ceux à qui il restait encore à faire sur cette terre !
courage à toi.
amicalement.
pyc.

 
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4021 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 10 mai 2011 à 03:00 Citer     Aller en bas de page

Merci pyc ..
Sa dernière parole, au téléphone, la veille même... "Tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir"...
C'est si récent.. Je pense souvent à lui avec un pincement au coeur.
Amicalement.
S.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
754 poèmes Liste
16059 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
8 décembre
  Publié: 12 mai 2011 à 02:55 Citer     Aller en bas de page

Deux ou trois mots perdus errent sur mon écran,
Début d’alexandrin, où une rime attend.
L’oiseau prend son envol avec un bel élan,
Tel un refrain figé, la main reste en suspend.


La vie nous fait voir, ressentir profondément et nous vole tout!
Sensible hommage à un poète , à un ami.



lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4021 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 12 mai 2011 à 03:12 Citer     Aller en bas de page

Merci Léguman..

Oui, Lilia.. Mais si la vie nous reprend beaucoup..
C'est qu'elle nous a beaucoup donné..
Je le ressens comme ça... sauf certains soirs..
Merci de tes mots.
S.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Pampille


les jours sont des fruits et notre rôle est de les manger
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
365 commentaires
Membre depuis
8 juin 2010
Dernière connexion
29 novembre 2014
  Publié: 5 août 2011 à 02:22 Citer     Aller en bas de page

Comment ne pas ressentir un grand vide en lisant ce poème ... comment ne pas être sensible à ces mots et à leur pouvoir, tu as exprimé avec beaucoup de sensibilité l'absence; là est peut être le secret de l'émotion que l'on ressent
Amicalement pampille

  pampille
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
92 poèmes Liste
4021 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
20 octobre
  Publié: 6 août 2011 à 03:49 Citer     Aller en bas de page

Merci Pampille
Je crois qu'il manquera encore longtemps.
Au plaisir de te lire.
Amicalement
S.

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3566
Réponses: 20
Réponses uniques: 13
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :

Des hommes et des lettres... (Poèmes par thèmes)
Auteur : Sidonie
Je reviens vers la mer.. (Autres)
Auteur : Sidonie
Eloge de la courbe (Poèmes par thèmes)
Auteur : Aude Doiderose
Quand il est mort le poète (Tristes)
Auteur : ecrinf
La colombe et l'enfant (Autres)
Auteur : gisp
Monsieur Auguste (Autres)
Auteur : ladysatin
Histoire vécue.... (Autres)
Auteur : Sidonie
L'été qui doucement s'en va.... (Amitié)
Auteur : Sidonie
L'estaque... (Autres)
Auteur : Sidonie
Vole.....vole... "calligramme" (Autres)
Auteur : Lunabelle
(Tristes)
Auteur :
Te souviens-tu de ce temps ? (Amitié)
Auteur : Sidonie
Provence brûlée... (Autres)
Auteur : Sidonie

 

 
Cette page a été générée en [0,0458] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.