Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 3
Invités : 44
Invisible : 0
Total : 47
· valise · alweg · HASSAN !
13206 membres inscrits

Montréal: 7 mars 03:06:46
Paris: 7 mars 09:06:46
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Parano blues Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 30 avr 2020 à 19:46
Modifié:  1er mai 2020 à 01:45 par Adamantine
Citer     Aller en bas de page

Parano blues

C’est pas très net
Moi je vous l’dis
C’est bien pourri
Cet internet.

Y’a des bargeots
Qui font du foin
Dans tous les coins
Sous des pseudos.

Derrière l’écran
Bien embusqué
L’autre est masqué
On est à cran.

Ça m’rend dingo
J’vois des fantômes
Et des binômes
Armés de faux.

Face à l’écran
Faites attention
La projection
Monte d’un cran.

Il faut s’méfier
On s’fait des films
Du pantomime
Sous le keffieh.

Je dois vous l’dire
Cet internet
C’est pas très net
C’est bien pour rire !


  MariePaule
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6137 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
6 janvier
  Publié: 1er mai 2020 à 00:36 Citer     Aller en bas de page

Bonjour MariePaule

Pas si loufoque que ça , c’est si facile d’être le plus beau le plus grand le plus fort planqué derrière un écran .
J’ai quelques fois ici même tenu ce genre de discours à des jeunes lecteurs (trices):
Qui peut prouver ici que je ne suis pas un tueur pédophile ou un mari honnête ?

 
Errant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
28 poèmes Liste
461 commentaires
Membre depuis
15 janvier
Dernière connexion
5 décembre 2020
  Publié: 1er mai 2020 à 01:33 Citer     Aller en bas de page

Bien sûr j adhère à votre idée , mais n'est ce pas là le reflet de notre monde où le factice règne en maître , où l'emballage prime sur le contenu , où la faiblesse et la différence sont vues
comme des maladies
Internet est un bel outil parfois dans de mauvaises mains

 
Filiquier
Impossible d'afficher l'image
Que vois-tu encore dans le sombre recul abyssal du temps ? Shakespeare, La Tempête
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
385 commentaires
Membre depuis
3 octobre 2019
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 1er mai 2020 à 04:59 Citer     Aller en bas de page

En accord complet avec ce que dit ce poème, fort agréable à lire et bien rythmé, comme dit Georges qui sait de quoi il parle. J'ai subi moi-même, une ou deux fois, des commentaires bizarres.
Merci pour ton courage.
Filiquier

  TF
Lucie Granville Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
21 poèmes Liste
846 commentaires
Membre depuis
13 novembre 2019
Dernière connexion
28 février
  Publié: 1er mai 2020 à 05:03
Modifié:  3 mai 2020 à 04:47 par Lucie Granville
Citer     Aller en bas de page

Une poésie réaliste, au rythme rapide et haletant, qui s’accorde avec ton propos, et qui me parle MariePaule. Derrière cet humour se profile l’envers du décor d’internet. C’est un outil formidable, mais son usage est parfois détourné par des personnes sans scrupule ou manipulatrices (j’en ai déjà fait la triste expérience, et je me doute bien que ne suis pas la seule…). C’est si facile pour ces gens-là de se cacher derrière un écran, et de s’autoriser toutes les audaces, se croyant ainsi intouchables, y compris les accusations mensongères, insultes et obscénités balancées en MP… Alors, c’est vrai, y a de quoi devenir « parano »… Mais certains utilisateurs du Net ne le sont pas, leur expérience aiguise simplement leur sens de l’observation afin de mieux repérer les imposteurs (pas toujours facile...). Très amicalement Lucie

 
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
547 poèmes Liste
24370 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
6 mars
  Publié: 1er mai 2020 à 05:17 Citer     Aller en bas de page

Il faut se méfier de tout dans ce triste monde.
Internet c'est peut-être bien, mais il faut faire attention. Il y a pas mal d'arnaques.
J'ai bien apprécié le rythme de ton loufoque.
Amitiés ODE 31 - 17

  OM
Sidonie


Bien faire et laisser braire
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
3981 commentaires
Membre depuis
10 avril 2011
Dernière connexion
14 février
  Publié: 1er mai 2020 à 05:48
Modifié:  1er mai 2020 à 05:49 par Sidonie
Citer     Aller en bas de page

Mais nous sommes tous masqués... Tous..
Tu as mis ton vrai nom et ton adresse ?
Moi, Je suis peut être un balèze brun et moustachu de 1m85
(mon homme fantasmé).. Tu l'as écrit toi-même dans un autre post,
.que du cinoche à ne pas prendre pour argent comptant..
Sur LPDP, je ne connais que celui-ci, c'est la valse des nouveaux pseudos,  les bénis oui oui, il y a quelquefois des querelles, pas méchantes -
j'ai eu un morpion masqué accroché pendant longtemps à un de mes écrits..
Qu'est ce que ça fait ? Il y a l'écriture partagée, les poèmes rimées ou non, il y a toujours un peu de notre cœur dans les mots, peut être une thérapie.
Mais enfin, poster un poème un 1er du mois ... jour sans plume... et un poème de ce genre.. t'auras des lecteurs c'est sûr.. Mais l'égo toi, c'est vrai, ça ne t'intéresse pas... Je te taquine ...
Je suis allée une fois, déguisée, sur adopte un mec, pour « voir »... et j'en ai fait un poème...
Rien n'est perdu....Tout se transforme..

  On voudrait que tout reparte d'où, un jour, tout s'est arrêté.
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
242 poèmes Liste
5845 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
22 février
  Publié: 1er mai 2020 à 11:37
Modifié:  1er mai 2020 à 11:38 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Ha ha ha ! Les délices d'Internet...

Restera à jamais dans ma mémoire cette mésaventure vécue par un collègue de travail qui résume bien les films que se font certains, auteurs et victimes. Il avait "rencontré" sur Internet une superbe créature, qui lui avait annoncé un 95 de tour de poitrine, bien pesé. Un beau soir il est parti tout chaud à son rencard. Le lendemain il n'était pas très joyeux, pas comme il aurait dû l'être. C'est là qu'on a appris que le 95... c'était partout.

Sur le Net, une telle s'appelle Caroline qui est Jean-Luc IRL, ou l'inverse. Une telle prend une photo d'agence d'une gamine de 18 ans comme avatar alors qu'elle a 55 ans... Une telle écrit le sexe auquel elle rêve mais qu'elle est loin de pratiquer, un autre s'invente une vie... et puis trolls et corbeaux, ça ne manque pas.

L'anonymat peut-être une bonne chose entre les mains de gens intelligents, mais entre celles de salopards ça peut-être la pire des calamités.

Tant que je n'ai pas vu quelqu'un IRL, je reste sur ma réserve.

Pas si loufoque que ça ton texte en fait. Des comme ça, il y en a sur LPDP, je suis bien placé pour le savoir.

Bizzz JB

  La vie commence à chaque instant.
Jean-Louis


La vie, ce que l'on en fait, est comme un jardin...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
166 poèmes Liste
4902 commentaires
Membre depuis
29 octobre 2015
Dernière connexion
9 février
  Publié: 1er mai 2020 à 13:31 Citer     Aller en bas de page

Bonsoir Marie-Paule,

En ces temps de confinement nous sommes heureux de pouvoir communiquer et s'informer d'une manière si rapide tout en conservant notre intégrité mais ne fréquentant aucun " réseau social" hors LPDP je suis, de facto, hors le champ de ton poème; cependant ce rappel, déguisé sous un loufoque, est le bienvenu.

Amitiés
jlouis

  Poésie, la vie entière
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
735 poèmes Liste
15712 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 2 mai 2020 à 00:47 Citer     Aller en bas de page



C' est sur c' est du parano blues mais il dit du vrai.
Ce qui sont faux ici le sont dans le réel aussi.
Merci.
Galatea

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Jean-Claude Glissant
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
97 poèmes Liste
1773 commentaires
Membre depuis
19 avril 2013
Dernière connexion
13 janvier
  Publié: 2 mai 2020 à 03:37 Citer     Aller en bas de page

Merci Marie-Paule de ce partage. Quelque soit le biais par lequel nous échangeons, il y aura toujours des gens qui tenteront de tirer la couverture à eux. Tant que ce n'est que ça... Après, il y a ceux qui veulent s'imposer aux autres, semer le doute dans l'esprit des autres et les rallier à leur cause. Ce qui peut être pire, c'est lorsqu'ils se liguent entre eux, en bande organisée, pour faire chuter leurs victimes, là ça en devient criminel. Parfois, leurs complices ne savent même pas qu'ils le sont. Le diable se fait souvent passer pour un ange de lumière.
Alors comme tu le dis, voyons cela comme dans un film, ça nous permettra un peu de distanciation par rapport à ça.
Bises et à bientôt !

 
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
502 poèmes Liste
10103 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 2 mai 2020 à 04:28 Citer     Aller en bas de page

Bonjour Marie-Paule,

He oui,parfois, il vaut mieux ne pas répondre à certaines manifestations. D'aucuns, sur la toile, crache leur fiel.
Il y a deux ans, j'ai banni un de mes amis car il s'en prenait à mes amis. Qu'il réponde aux échanges me paraît des plus saines occupations, mais il s'exprimait sur un ton qui laissait peu de place à la confrontation d'idées. Certains font rire : ils se pensent très ouverts, mais, dès qu'ils prennent la plume derrière un avatar, c'est pour lâcher les chiens affamés tapis au fond de leur côté envieux.
Tout est dans l'énoncé : pseudo, pseudo penseur, pseudo panseur, pseudo redresseur de torts. Pffffffff.
Autant les laisser parler dans le vide. Leur coquille se fragilise d'elle-même.

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
75 poèmes Liste
853 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
5 mars
  Publié: 3 mai 2020 à 01:31
Modifié:  3 mai 2020 à 01:32 par AllantVers
Citer     Aller en bas de page

Bonjour !
Eh bien, je ne m'attendais pas à une telle avalanche de commentaires, pour la plupart bien plus longs que ce petit poème lui-même !
Il semble que nous soyons nombreux à avoir goûté aux "joies" d'internet.
Il s'agissait ici (aussi) d'autodérision, après avoir été victime de ma propre imagination. Car si internet se trouve être parfois le terrain de jeu de certains utilisateurs au mieux pas très bienveillants, il est également un puissant support de projection, ce dont j'ai récemment fait l'expérience. Face à un masque on peut tout imaginer.

Merci à vous, Georges, Jc, Errant, Filiquier, Lucie, Ode, Sidonie, Amanda, SienKiewicz, JB, Jean-Louis, Galatea Belga, Jean - Claude, Catherine d'avoir partagé ce qu'internet vous inspire.

NO PASARAN !
Je parle ici des invisibles nuisibles, mais aussi du démon de la parano qu'ils ont réveillé en moi

Bonne journée à tous

MariePaule

  MariePaule
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 714
Réponses: 12
Réponses uniques: 12
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0305] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.