Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 2
Invisible : 0
Total : 3
· Jean-Claude
13194 membres inscrits

Montréal: 27 juin 23:16:22
Paris: 28 juin 05:16:22
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Nuit de Noël vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] 2 :: Répondre
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 24 févr 2004 à 06:23
Modifié:  7 avr 2010 à 06:39 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom

NUIT DE NOËL


Sonnez hautbois
Résonnez musettes ;
Ce soir je bois
A notre défaite.

Il est né le divin enfant,
Ce soir mon cœur est crucifié,
La femme épée qui le pourfend
Danse devant mes yeux horrifiés.

Sonnez hautbois
Résonnez musettes ;
Mon cœur a froid
Et tu fais la fête.

J’entends le son de l’olifant
Et sens la froidure du caveau,
Il est né le divin enfant,
Ce soir je meurs à Roncevaux.

Sonnez hautbois
Résonnez musettes ;
L’alcool sournois
Joue les troubles fête.

Salut divine progéniture,
La neige recouvre mon cœur de cendres,
Le père Noël joue les ordures,
Ce soir il vient pour tout reprendre.

Sonnez hautbois
Résonnez musettes ;
Je sens le bois
Pousser sur ma tête.

Salut divine progéniture
Mon cœur s’est abreuvé de ciguë,
A la fontaine de la rupture ;
Ce soir je bois à tous les cocus.

Sonnez hautbois
Résonnez musettes ;
Quelle gueule de bois,
J’ai mal à la tête.

Il est né le divin enfant,
J’entends le chant du renouveau,
Mais plus celui de l’olifant ;
Je mourrai pas à Roncevaux.

Sonnez hautbois
Résonnez musettes ;
Ce soir je bois
A d’autres défaites.


Ce texte est la propriété de Patrick Dabard.
Tout droits réservés ©
Toute modification interdite sans l’accord de l’auteur.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
JPH21
Impossible d'afficher l'image
Nous sommes nés pour mourir, Alors brûlons cette vie sans regrets
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
4761 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2003
Dernière connexion
20 octobre 2020
  Publié: 1er mars 2004 à 06:40 Citer vertical_align_bottom

Une nuit de Noël bien troublée d’alcool et de désespoir.
Maelström de pensées à la gueule de bois.
L’esprit qui file en toute direction est merveilleusement rendu.
C’est dommage que personne n’ait commenté.
Je fais remonter cette poésie.
Amitiés,
Jean-Paul

  Amoureux de la vie, des femmes et du vin (Car je suis fier d'être Bourguignon
JPH21
Impossible d'afficher l'image
Nous sommes nés pour mourir, Alors brûlons cette vie sans regrets
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
4761 commentaires
Membre depuis
8 janvier 2003
Dernière connexion
20 octobre 2020
  Publié: 23 mars 2004 à 10:52 Citer vertical_align_bottom

Si tu permets Patrick, je fais remonter ce poème
Qui est digne de plus de commentaires.
Amitiés,
Jean-Paul
Et puis, si tu ne permet pas, tan pis.

  Amoureux de la vie, des femmes et du vin (Car je suis fier d'être Bourguignon
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 24 mars 2004 à 08:32 Citer vertical_align_bottom

Merci jean paul, bien sur que je permets.
Amitiés.
Patrick

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Patrick MARJOT

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
186 commentaires
Membre depuis
29 février 2004
Dernière connexion
18 juin 2005
  Publié: 9 avr 2004 à 15:42 Citer vertical_align_bottom

Cher Patrick,
... "Le père Noël joue les ordures," ... c'est tellement vrai. Putain quele Noël !!! Quel talent !!!

Bravo et je NMN

Amitié.
Patrick.

  Patrick
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 9 avr 2004 à 16:09 Citer vertical_align_bottom

Celui là il était parti aux oubliettes.
Merci Patrick.
Amitiés

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 8 juin 2004 à 14:14 Citer vertical_align_bottom

Merci, Valter pour t'être encore une fois attardé sur mes écrits.
Amitiés.
Patrick

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Acoeurfou

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
55 poèmes Liste
1280 commentaires
Membre depuis
5 juin 2004
Dernière connexion
26 février 2010
  Publié: 8 juin 2004 à 14:27 Citer vertical_align_bottom

J'aime...

Un style assez différent que ce que j'ai pu lire pour l'instant (su ce site) et j'ai beaucoup aimé.

-Xdeath-

  Le Goût est fait de mille Dégouts - Nietzshe
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 9 juin 2004 à 10:18 Citer vertical_align_bottom

Merci beaucoup Xdeath pour ce commentaire flateur.
Amitiés.
Patrick

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
3656 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 10 juin 2004 à 10:15 Citer vertical_align_bottom

Il y a des jours où on aimerait ne pas penser,ne pas entendre, ne pas voir, je ressens parfois celà autre manière d'évacuer, j'aime tu écris divinement bien, je vois qu'il m'en reste encore à lire.
Amitiés
Nuages

  Eve Lindep
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 10 juin 2004 à 14:00 Citer vertical_align_bottom

Merci Nuages, fidèle lectrice ton commentaire me comble.
Amitiés.
Patrick

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Marianne


Tout est beau dans ce que l'on aime. Tout ce que l'on aime a de l'esprit.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
841 commentaires
Membre depuis
21 novembre 2003
Dernière connexion
23 novembre 2013
  Publié: 11 juin 2004 à 12:32 Citer vertical_align_bottom

Patrick,
Je suis d'avis aux commentaires de Jean-Paul.
Très beau poème, et que de vérités!!
nominé
Amitiés
Marianne

  La vie quotidienne est transcendée par l'amour.
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 11 juin 2004 à 12:37 Citer vertical_align_bottom

Merci Marianne pour ton commentaire et la nomination.
Amitiés.
Patrick

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 31 oct 2004 à 06:21 Citer vertical_align_bottom

Désolé que ce texte t'ai chamboulée, merci pour ton commentaire et pour la nomination.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Nicolas Reuge

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
94 poèmes Liste
1037 commentaires
Membre depuis
27 octobre 2004
Dernière connexion
24 novembre 2020
  Publié: 20 nov 2004 à 07:48 Citer vertical_align_bottom

En deux mots : j'adore !!!

Amitiés.

Nicolas.

  Electron libre, un point c'est tout.
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 20 nov 2004 à 08:46 Citer vertical_align_bottom

Merci du fond du coeur, Nicolas.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 18 jan 2005 à 14:09 Citer vertical_align_bottom

Merci Andromaque.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Miss M.


Aussi beau que cette rose, L'amour en moi explose...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
38 commentaires
Membre depuis
4 janvier 2005
Dernière connexion
30 juin 2006
  Publié: 5 févr 2005 à 04:03 Citer vertical_align_bottom

STUFF[Je trouve ce poème magnifique!!!
Ton coeur va se réchauffer!!!(rire),

"A"mitié,

Miss M.

  Ma vie n'est qu'un cycle, mais qui ne tourne pas toujours dans le même sens...
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 5 févr 2005 à 13:15 Citer vertical_align_bottom

Merci Miss M, ton commentaire me fait très plaisir.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
mtcatala

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
208 poèmes Liste
1658 commentaires
Membre depuis
25 septembre 2004
Dernière connexion
26 mai 2019
  Publié: 5 mars 2005 à 07:48 Citer vertical_align_bottom

bonjour patrick

J’entends le son de l’olifant
Et sent la froidure du caveau,
Il est né le divin enfant,
Ce soir je meurs à Roncevaux.
pour moi "A noel plus de sapin"

BISOUS de m-thé


 
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 5 mars 2005 à 08:34 Citer vertical_align_bottom

Ouais, on est peut-être pas à Noël, mais quel beau poème...
Et je bois à tes "verres"...

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3013
Réponses: 26
Réponses uniques: 12
Listes: 1 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0536] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.