Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 175
Invisible : 0
Total : 177
· Avraham · ode3117
13354 membres inscrits

Montréal: 25 sept 02:55:17
Paris: 25 sept 08:55:17
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Abandonné de tous ! — pourquoi mon Dieu ? Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
762 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 7 juil à 07:35
Modifié:  9 juil à 15:34 par Xuyozi
Citer     Aller en bas de page

Abandonné de tous, de mon microbiote,
De tous mes ennemis, et même de Charlotte,
Je me cherche et me perds au milieu de mes vers —
Seul, je désespère dans ce grand Univers !

Digérer est facile, quand on fait le tri ;
Ma flore intestinale est pauvre en bactéries !
Et Charlotte pourrait chercher à me défendre,
Au lieu qu’à tous les jours tenter de me descendre…

Est-ce le Diable ou Dieu qui me crée ces misères ?
Ou ma pauvre nature qui perd ses repères ?
J’enquête sur-le-champ, et dès que j’ai réponse,

Je vous reviens de suite pour me disculper,
Et qu’on cesse de me comparer à un sconse,
Puant des flatulences qu’il laisse échapper.

X.


  “Mit der Dummheit kämpfen Götter selbst vergebens.” ― Friedrich von Schiller, Die Jungfrau von Orleans
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
285 poèmes Liste
6475 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 7 juil à 08:34 Citer     Aller en bas de page

Eh bien ! la voilà donc la poésie péteuse.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
762 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 7 juil à 09:39 Citer     Aller en bas de page

Du cul au ciel et du ciel au cul, le vieux trajet de l'habitude, péter par en haut ou péter par en bas, qu'importe, mais pétez, bon Dieu !

Salut, I. P.



X.

  “Mit der Dummheit kämpfen Götter selbst vergebens.” ― Friedrich von Schiller, Die Jungfrau von Orleans
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
594 poèmes Liste
26063 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 7 juil à 10:02
Modifié:  7 juil à 10:06 par ode3117
Citer     Aller en bas de page

Pet tard vaut mieux que pet tôt, quoique paix tôt ce n'est pas pour bientôt.
Il ne faut pas se plaindre s'il y a du vent, tu déracines...
ça fait plaisir ta bonne humeur.
ODE 31 - 17
Et j'arrive à l'ordi pour me détendre, le bon air dehors c'est du vent.
Je connaissais le cou sain péteur, pas le cousin péteur, il n'est pas de la famille de Dieu, ni de la "Charlotte cordée" ni celle aux fraises. Je connais mes classiques.

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
762 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 7 juil à 10:08 Citer     Aller en bas de page

Merci merci, chère Odd,

Vous savez, moi, ce que j'écris, c'est sans pet tension, uniquement pour le plaisir du son ; pour le reste j'ai le nez bouché, c'est pratique.



X.

  “Mit der Dummheit kämpfen Götter selbst vergebens.” ― Friedrich von Schiller, Die Jungfrau von Orleans
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
594 poèmes Liste
26063 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 7 juil à 10:22 Citer     Aller en bas de page

Alors rien ne passe, pas un navire, à cause de tes cloisons nasales, la navigation, chez toi, reste à fond de cale.
Je dis n'importe quoi, mais ça touche tellement la narine, pardon la marine.
ODDDDDDDDD, oh dis moi, oh dis le moi que je suis chiante.

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
762 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 7 juil à 10:32 Citer     Aller en bas de page

Nez en moins, puisqu'il est bouché, cale soulagement ce serait, je pourrais respirer à me saouler la marine à défaut de narine.

X.

  “Mit der Dummheit kämpfen Götter selbst vergebens.” ― Friedrich von Schiller, Die Jungfrau von Orleans
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
594 poèmes Liste
26063 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 8 juil à 09:41 Citer     Aller en bas de page

Un nez "à qui l'un" de nos écrivains a su attribuer de fort belles répliques, en matière de marine...Un cap, c'est un cap à passer.
ODE.
Ne t'attaque pas à la marine, il y a les fusiller - marins qui visent bien.

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
762 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 9 juil à 08:01 Citer     Aller en bas de page

Je nez plus rien à dire ici. Vous m'avez cloué le bec à coups de bec de cigogne. C'est injuste, je n'en ai pas, moi, de bec de cigogne...



X.

  “Mit der Dummheit kämpfen Götter selbst vergebens.” ― Friedrich von Schiller, Die Jungfrau von Orleans
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
594 poèmes Liste
26063 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 9 juil à 09:54 Citer     Aller en bas de page

Un bec de cigogne, n'a rien d'attrayant et là, je ne suis pas à vous agresser. On ne cloue pas un bec, on lui ferme la bouche, dans un sens délicat.
J'en ai marre d'être une cigogne parfois.
Le " nez en" quelque sorte est parfois inexistant si nus sont les sinus.
ODE

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
762 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 9 juil à 10:00 Citer     Aller en bas de page

On lui ferme la bouche, dans un sens délicat... on l'embrasse ! Voilà qui est mieux.



X.

  “Mit der Dummheit kämpfen Götter selbst vergebens.” ― Friedrich von Schiller, Die Jungfrau von Orleans
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
594 poèmes Liste
26063 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 9 juil à 10:51 Citer     Aller en bas de page

Il faut encore porter le masque, alors difficile de s'exécuter.
ODE

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
762 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 9 juil à 11:08 Citer     Aller en bas de page

Alors en cachette, ou par dessus le masque transparent, on voit au moins les lèvres si on n'y touche pas vraiment.

X.

  “Mit der Dummheit kämpfen Götter selbst vergebens.” ― Friedrich von Schiller, Die Jungfrau von Orleans
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
594 poèmes Liste
26063 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 9 juil à 11:29 Citer     Aller en bas de page

Poète malgré vous et sentimental ce n'est pas plus mal.
ODE

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
762 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 9 juil à 14:43 Citer     Aller en bas de page

Non, moi c'est l'inverse, je suis un sentimental de naissance et je suis venu à la poésie plus tard, dans un moment de grand désœuvrement. Il fallait bien m'occuper... j'ai choisi le plus facile...

  “Mit der Dummheit kämpfen Götter selbst vergebens.” ― Friedrich von Schiller, Die Jungfrau von Orleans
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
594 poèmes Liste
26063 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 15 juil à 03:00 Citer     Aller en bas de page

C'est un bon point quand on est désoeuvré et que l'on trouve sa bouée de secours en devenant poète. La poésie soulage de tous maux mais engendre bien des mots.
ODE

  OM
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
762 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 19 juil à 21:44 Citer     Aller en bas de page

Chère Ode,

Vous oubliez un point, non négligeable, beaucoup de nos maux ne sont causés que par des mots mal placés ou déplacés.

Bises,



X.

  “Mit der Dummheit kämpfen Götter selbst vergebens.” ― Friedrich von Schiller, Die Jungfrau von Orleans
Morteüs


Que des roses fleurissent sur vôtre croix...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
13 poèmes Liste
146 commentaires
Membre depuis
12 juillet
Dernière connexion
23 septembre
  Publié: 25 juil à 14:28 Citer     Aller en bas de page

Le juste milieu n'est pas une bonne chose, il est écris dans les évangiles de la miséricorde, que le Christ vomi les tièdes de sa bouche...

  Que des roses fleurissent sur vôtre croix...
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
762 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
24 septembre
  Publié: 25 juil à 16:16 Citer     Aller en bas de page

Alors que nos mots soient enivrants et sans modération. Pour le juste milieu, heureusement que la bouche est au milieu du visage, c'est une bonne chose, au moins, enfin, je pense, qu'en pensez-vous ? < --- visage avec une bouche au milieu...

  “Mit der Dummheit kämpfen Götter selbst vergebens.” ― Friedrich von Schiller, Die Jungfrau von Orleans
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: En ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
594 poèmes Liste
26063 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
25 septembre
  Publié: 17 sept à 03:04 Citer     Aller en bas de page

Et un nez aussi et les yeux, un de chaque côté, mon dieu ! que le visage est attrayant et fonctionnel.
ODE
La bouche, de là sortent les sons. Le dire en chanson.

  OM
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 220
Réponses: 19
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0436] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.