Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 39
Invisible : 0
Total : 40
· Xuyozi
13734 membres inscrits

Montréal: 23 juil 18:33:32
Paris: 24 juil 00:33:32
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Faux Nœud... Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
273 poèmes Liste
7348 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 19 juil à 10:44 Citer     Aller en bas de page

Le sobre zèbre, de décembre, descend
À Agen, à jeun, d'un tramway
Le soleil entre, par la porte, en criant
Au feu rouge, d'un délit défait.

L'île a poussé, comme un miroir
Sur les hauteurs d'un cheveu blanc
L'animal versera-t-il l'encre noire
Au fond de l'inversible océan ?

L'instant devient parasol décalé
Comme l'univers assis à l'intérieur
Le cheval pâle s'ouvre, en liberté
D'un œil jaune, en sa rondeur.

Le puits pense qu'il boit l'infini
Des soustractions soucieuses amères
Au désert d'un souvenir de pluie
L'animal se déplie comme dix airs.

L'idéal feint ce qui lit et relie l'irréel
À trop citer, la belle ville hennit
Entre les trous d'art mémoriel
Quand le rat, devant moi, sourit.

Le sain serin sonne, dans la poche
D'un niais nu phare, catastrophé
Au soir où la lune s'effiloche
Contre un cactus pressurisé.

L'âne nie mal, derrière l'âge et rit
Comme un billard de galets jade
De la tendresse des mises en pli
Je m'endors, nouant des salades.

Le poète que je suis, se rassemble
Dans le pré d'un roux jeu vertige
Selon l'un, faux, l'Élée fend bleu
Et cette Héra, alors, me dis-je...

Hubix.

 
Galatea belga


Mon rêve est la réalité banale d'un autre-Galatea-
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
744 poèmes Liste
15867 commentaires
Membre depuis
6 décembre 2009
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 19 juil à 12:38
Modifié:  19 juil à 14:50 par Galatea belga
Citer     Aller en bas de page

Hubix...après ma première letture je dis: Hera, qui peut !! :

Puis je relis et j' ajoute: beau poème bien travaillé dans ses multiples significations...

Bises
Lilia

  Si visi amari, ama.Le Prince ...oh le Prince...
Catwoman

Administratrice
Impossible d'afficher l'image
« Rien, en Poésie, ne s’achève. Tout est en route, à jamais. Andrée Chédid
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
526 poèmes Liste
10525 commentaires
Membre depuis
27 juillet 2012
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: 19 juil à 13:36 Citer     Aller en bas de page

Hello Hubix,

Voilà un texte qui sonne fabuleusement bien.

Au plaisir de la lecture,
Catherine

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
271 poèmes Liste
6262 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 19 juil à 18:08 Citer     Aller en bas de page

Hubix, le roi incontesté des jeux de mots.
J’apprécie les différentes résonances induites par ceux-ci.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
ode3117

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
573 poèmes Liste
25557 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
23 juillet
  Publié: Avant-hier à 03:05 Citer     Aller en bas de page

Les jeux de mots délicatement glissés,, c'est vrai on peut dire que tu en es un roi.
J'apprécie beaucoup ces recherches étonnantes.
Bises HUBIX
Ode 31 -17

  OM
Hubix-Jeee


Les mots qui vont surgir savent de nous des choses que nous ignorons d'eux. René Char.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
273 poèmes Liste
7348 commentaires
Membre depuis
25 décembre 2010
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: Avant-hier à 08:07 Citer     Aller en bas de page

Merci à vous...

Lilia, mon petit clin d'œil (malicieux) aux femmes et à sa déesse, est lié à la beauté, celle de la faune et de la flore, qui a donné ce poème décalé et absurde... avec, comme tu le dis, divers sens à quérir...

Cath, ça sonne et ça n'assomme pas, comme ces bruits divers et agreéables que l'on entend dans certains lieux propices à l'émancipation de l'animal, roi, entouré de sa faune, colorée...

JB, bon, le roi est toujours battu par l'as, mais bon, je ne suis pas adepte de la bataille, alors, pourquoi, si cela ne dévalorise pas les autres poètes(ses), ni la bonne résonance, qui a toujours raison...

ODE, c'est vrai que je recherche autant la musicalité des mots, liés entre eux par une logique inavouée, que le sens que peut leur donner, paradoxalement, leur position, possiblement interchangeable, sans varier le but fixé, au départ, celui d'allier la poétique et l'humour (en toute subjectivité, bien entendu)... Le résultat ne dépendant pas de moi...

Amicalement vôtre...

Hubix.

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 82
Réponses: 5
Réponses uniques: 5
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0273] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.