Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 60
Invisible : 0
Total : 61
· Cidnos
13362 membres inscrits

Montréal: 27 sept 16:03:25
Paris: 27 sept 22:03:25
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Écritouillage Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
286 poèmes Liste
6478 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 24 juil à 03:44
Modifié:  24 juil à 07:49 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

 
Écritouillage *
 
La fantaisie d’écrire est toujours sous ma main,
Amoureuse des mots qui courent la campagne
Tels d’agiles lapins, faiseurs de baisemains
Au dos de ma pensée, leur sauvage compagne.
 
Hardi ! Vite ! Papier, de l’encre, noire ou bleue…
Non, mais quel plaisantin ! J’écris, sur mon iPhone,
Des deux pouces experts, comme un damné, morbleu !
Saisie vocale aussi, sauf quand je suis aphone.
 
Plus besoin de buvard, adieu les manuscrits.
Sous emprise certaine, ô nouvelles idoles,
Éprise de l’écran, assez souvent fofolle,
Ma plume, quelquefois, poignarde mon esprit.
 
Tout ça ne vaudra pas un kopeck à Drouot,
La carte SIM perdue. Si c’est le tiroir caisse
Qui motive ma veuve elle aura du boulot
Pour trouver acquéreur de mots dans la détresse.
 

Wingen-sur-Moder 23-24 juillet 2021

 
* néologisme : écrit et touillage.
 

  La vie commence à chaque instant.
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
594 poèmes Liste
26075 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 24 juil à 04:02 Citer     Aller en bas de page

Belle prise de rire avec ce récit, je vois que les mots ne t'ont pas posé de lapin.
Ne cours pas deux lièvres à la fois, entre écritouillage et gribouillage, je sais ce qui te va le mieux, mais rien à voir quand même avec ces deux là. Mais ça change
Cela fait du bien de se détendre, il faudrait que cela puisse exister en te servant de tes pieds aussi.
Merci pour cet instant de gaité
Bien amicalement ODE 31 - 17

  OM
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
286 poèmes Liste
6478 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 24 juil à 04:47
Modifié:  24 juil à 04:49 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Citation de ode3117
Belle prise de rire avec ce récit, je vois que les mots ne t'ont pas posé de lapin.
Ne cours pas deux lièvres à la fois, entre écritouillage et gribouillage, je sais ce qui te va le mieux, mais rien à voir quand même avec ces deux là. Mais ça change
Cela fait du bien de se détendre, il faudrait que cela puisse exister en te servant de tes pieds aussi.
Merci pour cet instant de gaité
Bien amicalement ODE 31 - 17



Le but d’un loufoque est de disposer à la bonne humeur. Si j’y ai réussi, ne serait-ce que pour toi, mon but est atteint et j’en suis bien content.

Quant aux pieds, désolé mais je ne compte qu’en syllabes.

Merci pour ton commentaire.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
Fried

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
112 poèmes Liste
907 commentaires
Membre depuis
11 mai 2017
Dernière connexion
14 septembre
  Publié: 24 juil à 06:09 Citer     Aller en bas de page

J'aime bien ce néologisme et ton poème très sympa, bravo

 
Xuyozi Cet utilisateur est un membre privilège


Le silence est d'or. La parole est d'argent. L'écriture est de bronze.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
48 poèmes Liste
762 commentaires
Membre depuis
17 mai
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 24 juil à 12:23 Citer     Aller en bas de page

Comme je n'ai pas vos pouces, mon commentaire sera bref, mais éloquent :

Je n'ai pas aperçu de détresse, sinon chez votre veuve, dans ces mots virtuels, que de la finesse. Que votre veuve se le tienne pour dit si son but s'appelle richesse. Mais comme la finesse ne se monnaye pas...



X.

  “Mit der Dummheit kämpfen Götter selbst vergebens.” ― Friedrich von Schiller, Die Jungfrau von Orleans
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
13083 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 25 juil à 04:05 Citer     Aller en bas de page

Quoiqu'il en soit, le progrès n'aura pas raison de ton talent

Merci JB pour ce (joli) moment

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
1111 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 25 juil à 17:21 Citer     Aller en bas de page

Elle te chatouille ou elle te grattouille, ta plume ?
Tant que tu n'écris pas en morse.ou en braille...
En tout cas j'ai bien ri !

Bibises

  Allant vers la vie ~ La belle âme rajeunit ~ L'été s'ébaubit - Xuyozi
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
286 poèmes Liste
6478 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 26 juil à 02:34
Modifié:  26 juil à 03:04 par In Poésie
Citer     Aller en bas de page

Citation de Fried
J'aime bien ce néologisme et ton poème très sympa, bravo



J’avais aussi sous la main « Écribouillage ». Heureux de ta sympathique lecture.

Citation de Xuyozi
Comme je n'ai pas vos pouces, mon commentaire sera bref, mais éloquent :

Je n'ai pas aperçu de détresse, sinon chez votre veuve, dans ces mots virtuels, que de la finesse. Que votre veuve se le tienne pour dit si son but s'appelle richesse. Mais comme la finesse ne se monnaye pas...



X.



Mes petits doigts, qui savent tout, n’ont absolument aucune agilité. Solution alternative pour la rime en -esse : « Ça coût’ la peau des fesses. » Était-ce plus… séant ?

Citation de Maschoune
Quoiqu'il en soit, le progrès n'aura pas raison de ton talent

Merci JB pour ce (joli) moment



Le progrès m’a tuer.

Citation de AllantVers
Elle te chatouille ou elle te grattouille, ta plume ?
Tant que tu n'écris pas en morse.ou en braille...
En tout cas j'ai bien ri !

Bibises



J’écritouille. Qu’est-ce que tu ne comprends pas là ?
Enfin, je ne mords ni ne braille.
Est-ce assez pur à ton goût cette fois ?

Merci pour vos commentaires.

Bizzz, JB

  La vie commence à chaque instant.
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
63 poèmes Liste
6175 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 15 sept à 10:15
Modifié:  15 sept à 10:16 par rimarien
Citer     Aller en bas de page

Ah JB moi aussi je regrette le temps du buvard qui me rendait plus bavard tous les deux on faisait la paire:
Lui buvait mon encre et moi je buvais aussi…..
Autre chose hein!
Ami calmant( comme Jeanne)
JC
PS: presque jaloux de ton néologisme 😜

 
In Poésie Cet utilisateur est un membre privilège


Il suffit d'oser
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
286 poèmes Liste
6478 commentaires
Membre depuis
22 octobre 2014
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 15 sept à 15:53 Citer     Aller en bas de page

Citation de rimarien
Ah JB moi aussi je regrette le temps du buvard qui me rendait plus bavard tous les deux on faisait la paire:
Lui buvait mon encre et moi je buvais aussi…..
Autre chose hein!
Ami calmant( comme Jeanne)
JC
PS: presque jaloux de ton néologisme 😜



Un peu de nostalgie ne nuit pas à la santé.

Je peux te vendre les droits pour écritouillage... je t'envoie mon IBAN en mp.

Bizzz, JJB

  La vie commence à chaque instant.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 183
Réponses: 9
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0444] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.