Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 1
Invités : 35
Invisible : 0
Total : 36
· Jean-Claude
13194 membres inscrits

Montréal: 27 juin 23:27:43
Paris: 28 juin 05:27:43
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes tristes :: Quoi que l'on fasse (les langues de vipères) vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] 2 :: Répondre
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 11 mars 2004 à 16:16
Modifié:  20 nov 2004 à 05:46 par patrick dabard
Citer vertical_align_bottom


QUOI QUE L’ON FASSE
(réquisitoire contre les langues de vipères)


Quoi que l’on fasse
Quoi que l’on dise,
Les fantômes du passé nous poursuivent,
Et projettent leurs ombres maléfiques
Sur le présent.

Les liens s’effacent
Et tout se brise,
Sur l’autel des paroles subversives,
Débitées par les langues prolifiques
Des biens disant.

Où que l’on aille
Même en enfer,
La rumeur va toujours grandissante ;
La meute sans pitié des juges de la vie,
Pointe l’index.

Point de détail
Quel savoir-faire,
Pour traîner dans la boue putrescente
Celui que la chance avait desservi,
Et sans complexe.

Tu t’étais amendé,
Sans l’ombre d’un remords,
Du passé tu avais fait table rase,
Ta vie allait prendre une autre tournure,
Et pour longtemps.

Ils t’ont vilipendé
T’acculant à la mort,
En déversant sur ta vie, leurs vases
D’immondices et de paroles au cyanure,
A bout portant.

Ils ont constitué
Un jury cannibale,
Et tu as dû comparaître, malgré toi,
Devant la cour des procès d’intention,
Sans Avocat.

Les mots peuvent tuer
Tout autant que les balles,
La médisance et la mort se côtoient
La tolérance souffre de malnutrition
Et c’est Caca.


Ce texte est la propriété de Patrick Dabard.
Tout droits réservés ©
Toute modification interdite sans l’accord de l’auteur.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Bélial
Impossible d'afficher l'image
C’est dans le néant que la vie reprend son sens !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
100 poèmes Liste
1426 commentaires
Membre depuis
29 février 2004
Dernière connexion
8 avril 2005
  Publié: 12 mars 2004 à 10:27 Citer vertical_align_bottom



Il est véridique que les mots détruisent la réputation si arduement entretenu mais du même coup trop fragile. Mais ces vipères ne perdent rien pour attendre car leur tours s'approche à grand pas.

Félicitation tu marque un point!

  La beauté viens des yeux qui la regarde!
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 16 mars 2004 à 11:37 Citer vertical_align_bottom


Merci à vous deux Valter et Orgauth d'être passé par ici.
Amitiés.
Patrick

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Lograth
Impossible d'afficher l'image
L'ire du dragon vert, ivre de flammes et de rage...
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
163 poèmes Liste
3561 commentaires
Membre depuis
27 juin 2002
Dernière connexion
23 mai 2011
  Publié: 16 mars 2004 à 19:27 Citer vertical_align_bottom

Moi, je crois que ça vaut même une nomination!!
Surtout que quelque part, je me sens concerné!
Beau poème!

  "Nous rencontrons l'amour qui met nos coeurs en feu, puis nous trouvons la mort qui met nos corps en cendres." [Tristan L'Hermite, extrait de "Les Amours"]. "Le Temps n'a d'autre fonction que de se consumer : il brûle sans laisser de cendres." [Elsa Triolet, extrait de "Le Grand Jamais"].
chimay Cet utilisateur est un membre privilège



Méfiez-vous du premier mouvement, il est toujours généreux. (Charles-Maurice de Talleyrand-Perigord)
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
5040 commentaires
Membre depuis
12 août 2002
Dernière connexion
23 avril 2019
  Publié: 17 mars 2004 à 08:23 Citer vertical_align_bottom

je suis amateur de ce style, c'est
mordant a souhait ! Bravo !

chimay

  La musique danse, la poésie chante
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 18 mars 2004 à 12:11 Citer vertical_align_bottom


Merci Lograth et Chimay, de m'avoir lu une fois de plus.
Amitiés.
Patrick

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
3656 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 22 avr 2004 à 11:18 Citer vertical_align_bottom

Chez moi on les nomme MALUJA , mais quelque soit l'endroit elles sont des langues de vipères et nous ne sommes pas vaccinés contre ce genre de virus.
Bien écrit, j'aime mais tu le sais

Amitiés
Nuages

  Eve Lindep
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 22 avr 2004 à 11:56 Citer vertical_align_bottom

Merci Myosotis et Nuages, et non le vaccin contre ça n'a pas encore été inventé, cette maladie subsistera tant qu'il y aura des hommes.
Amitiés.
Patrick

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Alyssia
Impossible d'afficher l'image
Ce que la voix peut cacher, le regard le livre
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
35 poèmes Liste
478 commentaires
Membre depuis
20 mai 2004
Dernière connexion
19 juin 2004
  Publié: 4 juin 2004 à 13:28 Citer vertical_align_bottom

Patrick c'est un très beau poème.
Je crois qu'il devrait être lu et beaucoup plus commenté, il le mérite grandement.
Bravo!
Nominé.

Alyssia

  Nous ne sommes nous qu'aux yeux des autres et c'est à partir du regard des autres que nous nous assumons comme nous-mêmes.
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 4 juin 2004 à 14:16 Citer vertical_align_bottom

Merci Alyssia, ton commentaire me touche.
Amitiés.
Patrick

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
YannikAntoine


Ce que mon coeur crie. C'est avec de l'encre que je l'écris.
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
38 poèmes Liste
1322 commentaires
Membre depuis
26 mars 2004
Dernière connexion
21 décembre 2004
  Publié: 4 juin 2004 à 15:12 Citer vertical_align_bottom

Patrick,

Je remercie Alyssia, d'avoir permis
à ce réquisitoire de revenir en
première page, et sans aucun doute
d'être lu par d'autres membres.

La délation, la médisance et la
fausse dénonciation ; ont de tout
temps envoyé des innocents à
la mort.
Il est bien difficile de se défendre
contre de telles pratiques.
Les conflits et les guerres sont
de très bons "terrains de jeux".

NOMINATION, bien entendu !

Amitiés
YANNIK

  Yannik Fernandez
blues


L'art ne fait que les vers, le coeur seul est poète(A. Chenier)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
32 poèmes Liste
930 commentaires
Membre depuis
1er mars 2004
Dernière connexion
12 décembre 2021
  Publié: 5 juin 2004 à 03:55 Citer vertical_align_bottom

Je ne peux m'empécher de citer cette allitération célèbre:
" Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur vos têtes,"

Et Bravo pour le rythme. NMN. amicalement,
Pierre

  Dela musique avant toute chose...
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 5 juin 2004 à 11:53 Citer vertical_align_bottom

Merci a vous tous, Yannick, Pierre, Dar et Saphariel, vos commentaires me touchent beaucoup.
Amitiés a tous.
Patrick

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Marianne


Tout est beau dans ce que l'on aime. Tout ce que l'on aime a de l'esprit.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
841 commentaires
Membre depuis
21 novembre 2003
Dernière connexion
23 novembre 2013
  Publié: 7 juin 2004 à 12:09 Citer vertical_align_bottom

Patrick
Un texte qui me touche beaucoup.
Détruire la réputation des autres...les langues de vipères!
Mais je me dis que la Vie se charge de tout!!
Féliciations, je nomine
Amitiés
Marianne

  La vie quotidienne est transcendée par l'amour.
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 7 juin 2004 à 12:45 Citer vertical_align_bottom

C'est vrai Marianne que la vie se charge de tout, merci pour ton commentaire apprécié et pour la nomination.
Amitiés.
Patrick

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Patrick MARJOT

Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
186 commentaires
Membre depuis
29 février 2004
Dernière connexion
18 juin 2005
  Publié: 8 juin 2004 à 11:56 Citer vertical_align_bottom

Patrick,

Ce poème est superbe de vérité. J'en suis boulversé.

Je NMN

Amitiés,
Patrick.

  Patrick
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 8 juin 2004 à 14:05 Citer vertical_align_bottom

Oui Patrick, une bien triste vérité, merci.
Amitiés.
Patrick

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
3656 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
29 janvier
  Publié: 8 juin 2004 à 14:14
Modifié:  8 juin 2004 à 16:27 par Nuages
Citer vertical_align_bottom

Ah Patrick ces langues de vipères si nous les faisions taire!!!
J'ai relu avec plaisir, si si, il y a un vaccin ignorer,et laisser braire, le temps et le pire ennemi des vipères. Alors patience, un jour elles trouveront leur maitre.
Amitiés
Nominé

  Eve Lindep
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 8 juin 2004 à 14:17 Citer vertical_align_bottom

Tu as raison, le temps arrange souvent les choses et la vérité finit toujours par triompher.
Amitiés.
Patrick

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
kiprikoi

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
14 poèmes Liste
84 commentaires
Membre depuis
9 juin 2004
Dernière connexion
21 juillet 2004
  Publié: 11 juin 2004 à 20:23 Citer vertical_align_bottom

Et toc bien tapé.......j'ai un cousin auteur compositeur interprète qui lui aussi a osé parler de ces langues de vipères en les associants à des MYGALES.......

J'ai adoré

Au plaisir de te lire

  J'ai fait le voeu d'aimer sans espérance, je vous vois c'est assez.....(De Musset..NINON)
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 12 juin 2004 à 08:31 Citer vertical_align_bottom

Merci Kiprikoi.
Amitiés.
Patrick

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Page : [1] 2 :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 4014
Réponses: 26
Réponses uniques: 13
Listes: 0 - Voir

Page : [1] 2

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0496] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.