Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 705
Invisible : 0
Total : 705
13395 membres inscrits

Montréal: 8 déc 23:52:49
Paris: 9 déc 05:52:49
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: les gens sourds sont si déséspérants Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
valou1


l'intelligence, c'est comme les parachutes, quand on en a pas, on s'écrase.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
43 poèmes Liste
102 commentaires
Membre depuis
3 juillet 2012
Dernière connexion
21 septembre 2018
  Publié: 11 févr 2015 à 13:29 Citer     Aller en bas de page

La terre sous mes pieds
a tant de songes à raconter
quand elle rencontre la rivière
les graviers initiés sourient
mais le sable ne s'en laisse pas conter

l'aube sent la pomme
et les pommiers rigolent

les genêts inspirent encore une fois
l'odeur de l'herbe coupée
et sans maudire
exhalent ses fleurs jaunes dans le vent
en pensant doucement à demain

l'aurore sent la lavande
comme les armoires des grands mères

et la terre sous le pied des assassins
escamote ses rêves discrets et silencieux
sans refrain ni absence
soupirant comme une malheureuse
les gens sourds sont si désespérants...

  valérie, bla bla bla bla
La Brune Colombe


Au jour du jugement dernier, la plume du poète pèsera plus lourd que l'épée du guerrier.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
269 poèmes Liste
3819 commentaires
Membre depuis
3 janvier 2014
Dernière connexion
4 décembre
  Publié: 11 févr 2015 à 19:09 Citer     Aller en bas de page

Ces gens sourds ne savent pas écouter.

Amitiés,
La Brune Colombe

 
quart de lune
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
20 poèmes Liste
99 commentaires
Membre depuis
6 février 2009
Dernière connexion
5 janvier 2020
  Publié: 12 févr 2015 à 11:14 Citer     Aller en bas de page

Lu plusieurs fois pour bien entendre mais aussi , sentir et ressentir ...et sourire à ces images ...
Merci j 'aime beaucoup..

  un regard qui se pose ...
valou1


l'intelligence, c'est comme les parachutes, quand on en a pas, on s'écrase.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
43 poèmes Liste
102 commentaires
Membre depuis
3 juillet 2012
Dernière connexion
21 septembre 2018
  Publié: 13 févr 2015 à 06:40 Citer     Aller en bas de page

Bonjour: merci

Egfrild: tes commentaires sont autant de perles. je te remercie. A bientôt de te lire.

La brune colombe: merci pour entendre ce qui ne se dit pas

Heak1924: merci, la terre est effectivement une odeur de bonheur

quart de lune: je suis contente de vous avoir fait sourire.

Merci à vous tous

valérie

  valérie, bla bla bla bla
Sybilla

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
87 poèmes Liste
15026 commentaires
Membre depuis
28 août 2012
Dernière connexion
2 août
  Publié: 13 févr 2015 à 11:58 Citer     Aller en bas de page



Bonjour valou1,

Merci de ce partage plein d'humour !


Mes amitiés

Sybilla

  Le rêve est le poumon de ma vie
valou1


l'intelligence, c'est comme les parachutes, quand on en a pas, on s'écrase.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
43 poèmes Liste
102 commentaires
Membre depuis
3 juillet 2012
Dernière connexion
21 septembre 2018
  Publié: 13 févr 2015 à 13:59 Citer     Aller en bas de page

Citation de sybilla


Bonjour valou1,

Merci de ce partage plein d'humour !


Mes amitiés

Sybilla



Bonsoir Sybilla

je ne voyais pas ce texte humoristique mais si il'est à tes yeux , tant mieux!

merci à toi

valérie

  valérie, bla bla bla bla
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 466
Réponses: 5
Réponses uniques: 4
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0194] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.