Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 105
Invisible : 0
Total : 105
13210 membres inscrits

Montréal: 2 oct 00:04:56
Paris: 2 oct 06:04:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes loufoques :: Essentielles vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Saoirse
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
57 commentaires
Membre depuis
27 juillet
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 27 juil à 14:54 Citer vertical_align_bottom

On apprend désormais que nombre de métiers
Naguère peu prisés éloignés de la vue
Soudain redécouverts se voient portés aux nues
Le trader orgueilleux fait place à l'infirmier

Contre l'épidémie ils sont le bouclier
Ceux que la foule acclame et le peuple salue
Ceux dont l'occupation par tous reconnue
Travaille à nous nourrir, nous chauffer, nous soigner

Ils ont été comptés ces rôles principaux
Et l'on mesure enfin l'effet de leurs travaux
La ressource ignorée devient providentielle

Mais de cette médaille, ceux-là qui la décernent
On peut se demander, les huiles qui gouvernent
Sont-elles dans le lot, sont-elles essentielles

 
Jevousaime


Jusqu'à l'amour
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
25 poèmes Liste
170 commentaires
Membre depuis
24 juillet
Dernière connexion
1er octobre
  Publié: 27 juil à 15:06 Citer vertical_align_bottom

Pas sous cette forme de cupidité ou d'orgueil de l'ego, non. On ne se le demande même pas..
À bientôt

  Pour tous les jeunes de l'univers, ce message universel, pour tous ceux qui ont dans leurs yeux quelque chose d'horizon perdu, car l'amour est plus fort, pour tous les jeunes de l'univers, ce message universel, peace and love 4 ever
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
688 poèmes Liste
28007 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
1er octobre
  Publié: 28 juil à 01:40 Citer vertical_align_bottom

Futé ce loufoque, plein de sous-entendus.
Les huiles essentielles sont un très bon recours, mais qui dit "huiles", certaines sont néfastes.
Bienvenue
J'aime ton avatar
Bien amicalement ODE

  OM
Saoirse
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
57 commentaires
Membre depuis
27 juillet
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 28 juil à 03:01 Citer vertical_align_bottom

Merci Mijae'te et ode3117 de vous être arrêté sur mes mots.

Amicalement Saoirse

 
rimarien
Impossible d'afficher l'image
Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
70 poèmes Liste
6519 commentaires
Membre depuis
24 janvier 2005
Dernière connexion
1er octobre
  Publié: 28 juil à 05:50 Citer vertical_align_bottom

Huiles et sans ciel vu qu’ils nous offrent l’enfer!
Il en a dit peu, elle toute adipeuse et leur langue de bois que nous devrions raboter!
Non finalement c’est encore dans sa fiente que la politique est la plus confiante!
Amicalement
JC

  Bannir en poésie comme antan on brûlait les hérétiques
Saoirse
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
57 commentaires
Membre depuis
27 juillet
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 28 juil à 06:10 Citer vertical_align_bottom

Merci Rimarien pour ce divertissant commentaire.
Quand le politique fiente c'est le peuple qui se sent pigeon

le cineáltas Saoirse

 
Saoirse
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
57 commentaires
Membre depuis
27 juillet
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 28 juil à 12:23 Citer vertical_align_bottom

merci Daniel

 
AllantVers Cet utilisateur est un membre privilège

Correctrice


Il ne faut écrire qu'au moment où chaque fois que tu trempes ta plume dans l'encre un morceau de ta chair reste dans l'encrier. Léon Tolstoï
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
128 poèmes Liste
1281 commentaires
Membre depuis
3 novembre 2019
Dernière connexion
30 septembre
  Publié: 28 juil à 12:27 Citer vertical_align_bottom

Je sens davantage de sarcasme que de loufoquerie, mais ce n'est pas pour me déplaire !
Bienvenue parmi nous 😊

  Photo de profil : Alvaro Dominguez
Saoirse
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
57 commentaires
Membre depuis
27 juillet
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 28 juil à 16:43 Citer vertical_align_bottom

Merci AllantVers, effectivement c'est ironique plus que loufoque, je n'ai trouvé de catégorie "humour" alors j'ai posté ici

 
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
688 poèmes Liste
28007 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
1er octobre
  Publié: 29 juil à 05:33 Citer vertical_align_bottom

Et le pigeon comme toujours laisse des plumes.
ODE

  OM
Audrey Deroze


Mais tant que je te plais Que m'importe le temps ?
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
829 poèmes Liste
23106 commentaires
Membre depuis
14 mars 2009
Dernière connexion
1er octobre
  Publié: 18 août à 06:59 Citer vertical_align_bottom

"Mais de cette médaille, ceux-là qui la décernent
On peut se demander, les huiles qui gouvernent
Sont-elles dans le lot, sont-elles essentielles"


Bien dit ! Ces huiles ne sont pas bio.

  L'hiver faisait la rue mouillée Dans l'obscurité bleu marine O comme j'adorais mordiller Ta lèvre comme une mandarine
Cyrille

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
17 poèmes Liste
500 commentaires
Membre depuis
25 août 2021
Dernière connexion
29 septembre
  Publié: 18 août à 16:37 Citer vertical_align_bottom

Un texte fort!

Bravo

 
Saoirse
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
7 poèmes Liste
57 commentaires
Membre depuis
27 juillet
Dernière connexion
28 septembre
  Publié: 21 août à 16:25 Citer vertical_align_bottom

Merci à vous Audrey et Cyrille

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 274
Réponses: 12
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0249] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.