Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 17
Invisible : 0
Total : 19
· Le Poète Untel · JYL
13230 membres inscrits

Montréal: 4 févr 07:47:56
Paris: 4 févr 13:47:56
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes collectifs :: conte de fées (duo Virtuelle / Idem) vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
17 décembre 2022
  Publié: 3 déc 2003 à 05:19
Modifié:  15 nov 2009 à 15:51 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom

L'original se trouvant chez Virtuelle, veuillez donc lui adresser vos commentaires.
Cette copie est destinée à figurer uniquement dans ma liste.
(Strophes impaires : Virtuelle)




Tu ne devrais plus croire, petit garçon rêveur,
Aux princesses endormies qu’on ramène à la vie.
Venues des contes de fées poussiéreux et trompeurs,
Elles promettent mille bonheurs impossibles aujourd’hui.
Elles t’annoncent une vie, heureuse et sans nuages
Et de « l’amour toujours », dans des palais d’argent.
Mais dans le monde des grands, tout ça n’est qu’un mirage,
Qui s’écroule bien souvent au premier coup de vent.

Moi, je désire bâtir un château de pierre
Dont les murs seront nos souvenirs d’hier
Le précieux trésor de notre demeure
Sera une fleur qui, jamais, ne se meurt
Les terribles tempêtes arroseront ses racines
Et nos sentiments seront les épines
Jour après jour, plus forte et plus belle
Cet ornement d’amour sera éternel.

Tu me décris un lieu empli de féerie,
Où j’aimerais m’étendre et trouver le repos,
Balayer mes angoisses, oublier mes soucis,
Protégée par tes bras et bercée par tes mots.
Pour parfaire le tableau, j’ajouterai à la fleur,
Des pétales de tendresse, un parfum de douceur,
La lumière de nos yeux, pour l’aider à grandir,
La chaleur de nos rires, pour l’aider à fleurir.

Mais un roi sans reine est un souverain déchu
Et son royaume bâti sur des illusions perdues
Peu à peu l’ombre étend son empire
Progressant au seul maître mot : souffrir.
Elle couvre ma lente agonie sans fléchir
Le mal me gagne sans craindre le pire

Toi qui m’apprenais à croire au monde des fées,
Tu t’inclines, malmené, par la réalité.
Ne renonce pas à tes fantasmes d’enfant ;
Je ne suis ni princesse ni reine, pourtant,
Dans ton palais inachevé, livré aux courants d’air,
Je serai jardinier pour faire pousser tes rêves.

Cette fleur éternelle ne peut prendre racine
Rien ne peut pousser ou survivre dans un désert aride
Balayé par le froid des ténèbres dans lesquels je m’abîme
Seules quelques pierres d’un passé avide
Fresques indélébiles d’un témoignage habile
Sauront rendre hommage à l’alchimie féminine.

Je n’ai plus qu’à errer, jardinier inutile
Dans ce jardin glacé, à la terre stérile
Espérant retrouver, cachée sous un rocher
Cette source de tendresse si bien dissimulée.
Moi je sais qu’elle existe, je l’ai sentie vibrer
Il ne tient plus qu’à toi pour qu’elle puisse s’exprimer…

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
larme_de_crystal


La délicatesse est une façon de parler et l'amour une façon de faire. (Michel Audiard)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
150 poèmes Liste
2665 commentaires
Membre depuis
22 novembre 2002
Dernière connexion
10 septembre 2021
  Publié: 19 févr 2004 à 10:58 Citer vertical_align_bottom

Un poème fabuleux où la douceur des vers berce nos songes d'antan !!

Je suis comme Edouard, désolée de répondre ici mais je trouve que tu mérites tout autant que Virtuelle (que je salue au passage)de recevoir un commentaire sur un poème si bien écrit.

Un grand bravo à vous deux!!

Tendresse

Isa

  Quand tout semble perdu, accroche toi au mot ESPOIR
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
17 décembre 2022
  Publié: 20 févr 2004 à 04:56 Citer vertical_align_bottom

Merci Isa...
Fabuleux est le mot juste en effet (au diable la modestie cette fois ci).
C'est vraiment le plus beau poème que j'ai (nous)ai édité...
Virtuelle et moi sommes très fiers de cela.
Merci.

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
17 décembre 2022
  Publié: 19 mars 2004 à 09:11 Citer vertical_align_bottom

Edouard...heureux de vous retrouver...
Merci pour cette nomination

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
17 décembre 2022
  Publié: 19 mars 2004 à 09:15 Citer vertical_align_bottom

Lacrima, Morgan, Hinda...
Je poursuivrai ma quête de rêves...soyez en sur !

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
17 décembre 2022
  Publié: 3 juin 2004 à 06:56 Citer vertical_align_bottom

c'est vrai que c'est un de mes préférés...
Je n'aurais jamais pu écrire cela sans elle.
Ahh femme !! Eternelle source d'inspiration !
Merci.

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
pyc


La vie peut avoir de beaux visages !
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
1056 poèmes Liste
17043 commentaires
Membre depuis
29 novembre 2004
Dernière connexion
24 janvier
  Publié: 2 juin 2008 à 08:59 Citer vertical_align_bottom

Idem, Virtuelle...
même si cela fait bien longtemps que ce poème a été posté,je tenais quand même à y laisser un petit commentaire car je trouve que vos deux plumes ont su fonctionner avec intelligence.
des strophes positives qui donnent l'espoir puis inversement,des strophes plus sombres...vous avez su jongler avec les deux, et ce, avec beauté et réussite !
une lecture très appréciée.
amicalement.
pyc.

 
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
17 décembre 2022
  Publié: 4 juin 2008 à 03:49 Citer vertical_align_bottom

Merci Pyc !
c'était un excellent duo en effet et elle me manque un peu, enfin souvent quand même

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Idem


C'est beau un arbre dans un cimetière : on dirait un cercueil qui pousse
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
51 poèmes Liste
2032 commentaires
Membre depuis
19 juin 2002
Dernière connexion
17 décembre 2022
  Publié: 4 juin 2008 à 03:49 Citer vertical_align_bottom

Merci Pyc !
c'était un excellent duo en effet et elle me manque un peu, enfin souvent quand même

  Ne vous emmerdez plus, emmerdez les autres.
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1759
Réponses: 8
Réponses uniques: 3
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0227] secondes.
 © 2000 - 2023 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.