Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 4
Invités : 23
Invisible : 0
Total : 27
· zouzou31 · Xuyozi · cro · ode3117
13737 membres inscrits

Montréal: 27 juil 10:57:55
Paris: 27 juil 16:57:55
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Textes d'opinion :: Nos Choix Illusoires Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 23 sept 2005 à 05:17 Citer     Aller en bas de page

Les Choix Illusoires

La télévision s’est élevée au grade convoité de première ressource culturelle nationale. Qui n’a pas entendu ces phrases « Les bonnes émissions sont tard le soir », ou bien « Maintenant avec toutes les chaînes disponibles nous avons le choix de regarder ce qui nous plaît » ou encore « J’ai appris beaucoup depuis que je regarde tel programme ». On voit avec quelle douceur, avec quelle sagesse le téléspectateur se perçoit au sein d’un univers où la connaissance circule aisément, et qui, par une coïncidence particulière, constitue précisément celui de son loisir majeur.
Pourtant ces phrases populaires, d’apparences anodines, portent en elles un poison aussi terrible que la célèbre ciguë.

Le nez plongé dans la notice bigarrée des programmes, d’une émotion quotidiennement revécue, le spectateur presse les boutons de son choix parmi 20, 50 bientôt 100 programmes qui vont lui déverser un savoir précisément catalogué. L’objet n’est pas ici de décider si la qualité, ou la sincérité de nos fournisseurs d’images doit être mise en cause, et nous supposerons même qu’elles sont excellentes, presque sans reproche à tous points de vue. A ce stade nous frisons la perfection médiatique.
Cependant, toutes ces conditions étant remplies, le poison demeure dans la coupe télévisuelle. Comment est-ce donc possible avec autant de diversités et de moyens mis en oeuvre ? Pour l’identifier clairement, il faut faire appel aux mathématiques élémentaires, aux fractions plus précisément.
Mettons au numérateur le nombre de choix possibles grâce à la télévision, et plaçons au dénominateur les choix possibles dans le cadre d’une démarche volontaire par d’autres supports. En haut le calcul est facile, et donnons lui généreusement sa plus grande valeur possible de 100. En bas le chiffrage est moins commode, chacun peut y mettre un nombre propre à ses estimations. Ceci n’est pas gênant pour autant ; mais voyons quand même d’un peu plus près de quoi il retourne. Combien de sujets existe-t-il digne d’intérêt sur la planète. Un million ? Non dix, au moins. Nous n’en savons rien ! Allez, va pour cinq. D’accord. Notre fraction devient 100 que divise 5 millions, c'est-à-dire 0,002 %. Compte tenu de l’estimation faite, le pourcentage n’indique pas un résultat mesurable, mais une disproportion.

Ainsi mis en équation il est clair que la quasi-totalité des sujets sur lesquels nous aurions éventuellement aimés nous informer ne viendra pas jusqu'à nous par l’intermédiaire de la télévision. Nous croyons cependant avoir choisi l’essence du propos et entrons âprement dans le débat proposé pour un soir, dont nous n’avions cure la veille. Notre esprit accumule des informations non sollicitées qui remplacent petit à petit celles que nous aurions pu assimiler dans le cadre d’un temps libre mieux accordé avec nos aspirations. Nous devenons différents, et quittant lentement notre destinée psychologique, nous empruntons des routes dont nous ne voulions pas, faute d’avoir perçu les autres.
Le vice ne vient pas de l’objet que sont les émissions en elles-mêmes, mais de la certitude que notre geste est sans contrainte, qu’il permet d’embrasser le monde dans sa grandeur grâce à une démarche personnelle. C’est là que s’infiltre le poison d’un savoir diaphane et bleuté, diffusé chaque jour sans haine, au fond du calice hertzien de nos choix illusoires.

 
joncour

Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
219 poèmes Liste
2610 commentaires
Membre depuis
13 janvier 2005
Dernière connexion
5 mars 2019
  Publié: 24 sept 2005 à 15:12
Modifié:  24 sept 2005 à 15:14 par joncour
Citer     Aller en bas de page

Il y a beaucoup de choses qui font évoluer les hommes, ce n'est pas que la télévision mais tous les médias de communication et l'art et la vie et les hommes etc.


La télévision nous permet l'apprentissage de connaissance qui nous est parfois inconnu. De ce fait je ne peux pas lui reprocher de ne pas m'informer sur divers sujets d'actualités très intéressants.

On ne peut pas tout connaître et il ne peut pas y avoir 5 000 000 de chaînes. Peut être que c'est se que tu désirs ? Spécialiser tout à chaque canal.

Là ce serait réellement malsain.

Gachet

 
Desincarnage



Mange ma raie. Hahaha
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
142 poèmes Liste
2422 commentaires
Membre depuis
18 juin 2004
Dernière connexion
21 janvier 2016
  Publié: 24 sept 2005 à 19:02 Citer     Aller en bas de page

J'voulais juste dire que l'accessibilité ça fonctionne un peu comme une échelle exponentielle: Plus c'est populaire, moins c'est de bonne qualité ou, du moins, on ne perçoit majoritairement pas toute la qualité.

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 25 sept 2005 à 11:15 Citer     Aller en bas de page

Bonjour !
Merci pour vos commentaires.

Tous les médias ont leur intérêt bien sur, mais je pensais plutôt à réduire l'importance de la télévision dans cet apport qui est, au regard du temps passé, dix fois supérieur aux autres modes d'information.

En fait la qualité n'était pas dans le problème, seulement la quantité ; mais effectivement la qualité suit ce que tu dis.

Didier

 
Bestiole Cet utilisateur est un membre privilège

Administratrice


Pourrait-on rêver mieux comme ultime lecture Que le livre infini de tes lèvres qui tremblent ? (@Chimay)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
299 poèmes Liste
18976 commentaires
Membre depuis
25 juin 2004
Dernière connexion
5 juillet
  Publié: 10 oct 2005 à 06:31 Citer     Aller en bas de page

Je suis assez d'accord avec tous les précédents commentaires

J'ajouterai que le fait certain que beaucoup plus de monde tend à s'acheter une télé au lieu de faire une démarche déjà plus complexe qu'exige l'achat d'un livre ou d'un journal, il est difficile de jeter la pierre à un média qui offre tout de même de l'information à un tas de monde qui ne la rechercherait pas en temps normal (pour diverses raisons)

Evidemment je suis d'accord avec toi, compte tenu de l'idéologie burlesque d'un accès au savoir universel par ce seul et unique média...

Amitié, Vinie

  Megliu dà que prumette (proverbe corse) - Traduction : C'est mieux de donner que de promettre
NeverM|nd
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
52 poèmes Liste
481 commentaires
Membre depuis
2 décembre 2005
Dernière connexion
3 mai 2020
  Publié: 26 déc 2005 à 01:24 Citer     Aller en bas de page

amitié ..Didier ..

Tv.. cette boite d`image est en exposition dans une piece et dors avec mes souvenirs .. ..

Je vis pas travers ces émissions sans valeurs morales parfois ... démontrant soit disant type de société sans prétention.et cherchant qu`a vivre `d`illusions que par chance n`auront pas la possilité .. fautes de moyens monétaires .. trop d`ouvertures trop de libertés accordés aux jeunes.. qui eux au lieu d`apprendre les valeurs respectables sont déja prisonniers de cette cage sans qui en soit obligé d,en quitté les pieces de la maison, je suis saturé et je m,abstiens d`en parler..

je change de channel---- direction -- ---

au revoir chers ami(e)s ...

  Never for ever
Guid'Ô


« On finirait par devenir vraiment fou, ou par mourir, si on ne pouvait pas pleurer. »
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
247 poèmes Liste
16145 commentaires
Membre depuis
20 août 2005
Dernière connexion
27 février
  Publié: 12 mai 2006 à 14:56 Citer     Aller en bas de page

Moi je préfère à la télé, bien sur a presse écrite, mais j'aime bien les émissions à la radio, elles vont bien plus loin....

l'important est de rester acteur de son information

bien aimé te lire

  [IMG]https://img4.hostingpics.net/thumbs/mini_372043IMG1731.jpg[/IMG]
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 3 mars 2011 à 02:42 Citer     Aller en bas de page

Apparemment, ce matin nous nous croisons.

 
Y.D Cet utilisateur est un membre privilège


Nouvelle: Ariane, consulter mon journal
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
339 poèmes Liste
6149 commentaires
Membre depuis
7 décembre 2010
Dernière connexion
22 juillet
  Publié: 26 juin 2011 à 12:49 Citer     Aller en bas de page

Pour bien percevoir l'évolution des média, je t'invite à lire de Marshall MC Luhan "pour comprendre les média" pour mon compte personnel cet ouvrage m'a fait toucher du doigt le sens de l'évolution médiatique et bien sur ses conséquences.
Amitiés
YD

  YD
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 27 juin 2011 à 13:02 Citer     Aller en bas de page

Merci du conseil. Le problème c'est que je lis déjà énormément, et mon planning lecture a un peu de retard. Mais chaque fois que l'on me conseille un livre j'essaie de le lire.

 
Didier
Impossible d'afficher l'image
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
88 poèmes Liste
2579 commentaires
Membre depuis
12 janvier 2005
Dernière connexion
7 juillet
  Publié: 17 août 2011 à 01:12 Citer     Aller en bas de page

Chère papillon, je suis bien comme toi et n'apprécie guère la télévision en général, je ne l'ai pas d'ailleurs. Pas le temps de passer des soirées devant ce cyclope agité et braillard.
C'est bon l'acide acétylsalicylique ?

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 3477
Réponses: 10
Réponses uniques: 7
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0372] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.