Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 203
Invisible : 0
Total : 203
13356 membres inscrits

Montréal: 25 sept 19:55:42
Paris: 26 sept 01:55:42
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Sans Dire Un Mot -*co* Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
25 mars 2020
  Publié: 20 mai 2005 à 00:14
Modifié:  17 nov 2010 à 10:43 par Lunastrelle
Citer     Aller en bas de page

Sans dire un mot.

Ils sont morts tous ensemble et sans dire un seul mot,
Sans extrême-onction ou inutiles palabres,
Sans éclipse, ni nuages, pour leur faire de l’ombre :
Ils sont morts tous ensemble, c’est peut être plus beau.

Ils sont morts sans caprices, sans mausolées de marbre,
Sans drame et pour pleureuse ; un embrun corrosif
Que les vagues en deuil soufflent sur le récif.
Ils sont morts sans caprices, sous les coups d’un seul sabre.

Ils sont morts en silence, les mains jointes, les yeux clos,
Pour une ultime prière, requiem des flots,
Leurs battiks frémissant tels les branches d’un if.

Ils sont morts comme on cille, sans justificatif,
Subitement, comme une note, un flamenco.
Ils sont morts en silence; le ressac pour écho.


En souvenir des victimes du tsunami du 26 Décembre
Le 19 Mai 2005 23h47, Montréal.


  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
25 mars 2020
  Publié: 20 mai 2005 à 10:18 Citer     Aller en bas de page

Merci Franck depuis longtemps je voulais écrire un poème-requiem dédié aux victimes de ce tragique évènement.

Merci Hypérion! ton poème était magnifique je te le répète

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
atouthasard


La vie est écrite dans les mots c'est mon trésor et mon tombeau (Gilles Vigneault)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
249 poèmes Liste
1534 commentaires
Membre depuis
14 octobre 2004
Dernière connexion
13 juin 2013
  Publié: 20 mai 2005 à 13:10 Citer     Aller en bas de page

Je vais participé aussi, ton sonnet est superbe

Bonne chance

Amitiés Réal

 
uldericka


À force de souffrir, la souffrance ce change parfois en bonheur.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
225 poèmes Liste
1077 commentaires
Membre depuis
14 novembre 2003
Dernière connexion
10 octobre 2014
  Publié: 20 mai 2005 à 13:14 Citer     Aller en bas de page

Superbe ton texte, il ma fait versé un larme et ma donner des frissons. Comme la dit Franck ce poème mérite une nomination et pour moi un place parmi mes poème favoris. Bonne chance à toi, mais je vois bien que contre ton poème je n'aurais point de chance, mais c'est l'intention qui compte.

Amicalement
Uldericka

  Un ange à vos côtés qui appaissera vos douleurs et vos craintes
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
25 mars 2020
  Publié: 20 mai 2005 à 13:52 Citer     Aller en bas de page

Merci atouhazard!
Ma chère Ulderika je suis désolée pour cette larme que j'ai provoqué mais j ai au moins réussi à te toucher c'était la mon but bien plus que gagner ce concours.
Ton sonnet était très beau également
J aime tes poèmes ils sont comme des chansons
Bravo à toi donc...

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
Andjik
Impossible d'afficher l'image
Le sucre ne vaut rien lorsque c'est le sel qui vous manque.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
179 poèmes Liste
5973 commentaires
Membre depuis
21 mai 2004
Dernière connexion
17 juin
  Publié: 20 mai 2005 à 14:07
Modifié:  20 mai 2005 à 14:11 par Andjik
Citer     Aller en bas de page

Je ne peux cacher mon appréciation. Il est excellent ce poème

Il sont partis comme ça... sans dire un mot!

Une très belle leçon d'humanité!

Amicalement!

Yvano

  J'aurais voulu que tu voies l'homme que je suis devenu.
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
25 mars 2020
  Publié: 20 mai 2005 à 15:04 Citer     Aller en bas de page

Merci beaucoup Yvan!
Ces gens pauvres sont morts comme ils avaient vécu en haillon sans bruit ni caprices et c est une lecon tragique qu ils nous ont apporte ce jour la

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
Marianne


Tout est beau dans ce que l'on aime. Tout ce que l'on aime a de l'esprit.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
34 poèmes Liste
841 commentaires
Membre depuis
21 novembre 2003
Dernière connexion
23 novembre 2013
  Publié: 21 mai 2005 à 15:45 Citer     Aller en bas de page

Un sonnet très touchant, Ulysse.
Cette tragédie restera gravée dans nos mémoires en souvenir douloureux des victimes du Tsunami
Mille bravos pour ce partage,
amitiés
Marianne

  La vie quotidienne est transcendée par l'amour.
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
25 mars 2020
  Publié: 21 mai 2005 à 16:13 Citer     Aller en bas de page

Merci pour tes commentaires Marianne et merci de te souvenir, je te félicite encore pour ton sonnet sur le vieillard qui exprime toute la puissance des souvenirs.

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
annablue


don't worry, be happy
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
243 commentaires
Membre depuis
22 mars 2005
Dernière connexion
6 mai 2015
  Publié: 24 mai 2005 à 19:24 Citer     Aller en bas de page

Que rajouter de plus ? un très bel hommage, en effet.
je nomine aussi, bravo

Amitiés
Annablue

  I hope you will remember me this day and do not forget we are friends for ever
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
25 mars 2020
  Publié: 25 mai 2005 à 13:18 Citer     Aller en bas de page

Encore merci à vous deux!

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
patrick dabard


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
95 poèmes Liste
6611 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
16 juillet 2020
  Publié: 1er juin 2005 à 04:49 Citer     Aller en bas de page

Un triste retour en arrière et un très bon texte.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
verso
Impossible d'afficher l'image
ferme les yeux et tu verras
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
1461 commentaires
Membre depuis
1er mars 2005
Dernière connexion
23 juin
  Publié: 3 août 2005 à 19:43 Citer     Aller en bas de page

Ils sont morts comme on cille, sans justificatif,
Subitement, comme une note, un flamenco.
Ils sont morts en silence; le ressac pour écho.

Merci à Toi de dire en Poète pour un drame toutes les guerres. verso

 
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 4678
Réponses: 12
Réponses uniques: 8
Listes: 1 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0380] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.