Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Devenez membre
Oublié M.Passe?
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Poèmes par thèmes
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
Chat
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membre : 0
Invités : 336
Invisible : 0
Total : 336
13363 membres inscrits

Montréal: 27 sept 21:08:51
Paris: 28 sept 03:08:51
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Poèmes d'amour :: mommy Aller en bas de page Cacher le panneau de droite

Page : [1] :: Répondre
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
25 mars 2020
  Publié: 22 mai 2016 à 08:53
Modifié:  22 mai 2016 à 11:06 par Ishtar
Citer     Aller en bas de page

Mommy

Je t'aime
Comme on aime ses chaînes, comme on hait sa colère
Je t'aime
Comme j'abhorre ton silence, sans concessions amères

J'ai goûté ton liquide, je me suis étanché de ton sang.
A la pénombre de ta chair, tu me veillais
Quand j'étais exsangue.

Puis c'était fini. Un clap bref et sonore.
Tu me bannis des cercles de ton corps
Et dans ma chute, nous avons lutté
Moi pour te garder, toi pour me sauver.


Je cours, mais tu disparais,
tu te liquéfies en reflets métalliques
Persistances spectrales du néant archaïque
Je cesse de te traquer

déjà, tu n'es plus qu'un nuage d'hiver
à demi-scintillant, flanelle insaisissable
Tu flottes dans l'atmosphère
Tu es loin, si loin. Je mâche ma solitude, ce mur infranchissable.

Tu te couvres du linceul que tu as dérobé
Sur mon corps encore moite, à peine ressuscité.
J'étais mort avant toi.
J'étais mort avant toi.



  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
ode3117 Cet utilisateur est un membre privilège

Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
594 poèmes Liste
26075 commentaires
Membre depuis
22 juillet 2010
Dernière connexion
26 septembre
  Publié: 22 mai 2016 à 11:03 Citer     Aller en bas de page

Espère en ta Pénélope...
Un poème très fort " Heureux qui comme Ulysse a fait un long voyage " Continues à courir et contemple la vie
Bien amicalement ODE 31 - 17
J'aime ce poème

  OM
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
25 mars 2020
  Publié: 22 mai 2016 à 11:26 Citer     Aller en bas de page

merci pour ce commentaire ODE
Après une longue disparition du site, cela me fait plaisir de partager mes écrits à nouveau.
Merci

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
Maschoune

Modératrice


Un petit baiser, comme une folle araignée, te courra par le cou... A. RIMBAUD
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
221 poèmes Liste
13083 commentaires
Membre depuis
26 mars 2015
Dernière connexion
27 septembre
  Publié: 22 mai 2016 à 14:31 Citer     Aller en bas de page

De belles images et de jolies tournures pour un poème qui fait mal ...

Merci à toi

  "Me reviennent les instants partagés. D'autres ont disparu. Et s'inventent ceux que j'ai manqués."D. de Vigan
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
25 mars 2020
  Publié: 22 mai 2016 à 14:44 Citer     Aller en bas de page

Citation de Maschoune
De belles images et de jolies tournures pour un poème qui fait mal ...

Merci à toi



merci, le poème fait mal, il fut douloureux à écrire.

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
25 mars 2020
  Publié: 22 mai 2016 à 14:45 Citer     Aller en bas de page

Citation de poésie-libre
J'étais mort avant toi,
Peut être le serais-je plus après toi,
Au jardin des oliviers j'ai tant et tant espéré,
Que même tous mes sentiments s'en furent altérés,
Entre Amour et haine mince est la frontière et si l'homme propose,
Il ne faut point se voiler la face....................En dernier lieu la femme dispose.

En toute amitié.



la femme dispose, la femme crée, la femme donne vie
Mais je ne suis Qu un homme
Merci

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Share
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 746
Réponses: 5
Réponses uniques: 3
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0241] secondes.
 © 2000 - 2021 VizFX.ca - Tous droits réservés  |  Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.