Tanné de la publicité? Devenez un membre privilège et dites adieu aux bannières!

LPDP - Page d'accueil
Compte privilège
Nouveau compte
Activer un compte
Oublié mot de passe?
Renvoyer code d'activation
Poèmes populaires
Hasards de l'équipe
Poèmes de l'année
Publier un poème
Liste détaillée des sections
Poème au hasard
Poème au hasard avancé
Publications
Règlements
Liste des membres
Fils RSS
Foire aux questions
Contactez-nous
À Propos
::Poèmes::
Poèmes d'amour
Poèmes tristes
Poèmes d'amitié
Poèmes loufoques
Autres poèmes
Poèmes collectifs
Acrostiches
Poèmes par thèmes
::Textes::
Nouvelles littéraires
Contes d'horreur
Textes érotiques
Contes fantastiques
Lettres ouvertes
Citations personnelles & Formes courtes
Textes d'opinion
Théâtre & Scénario
::Discussions::
Nouvelles
Portrait sous vers
Vos parutions
De tout et de rien
Aide aux utilisateurs
Boîte à suggestions
Journal
Le coin de la technique
::Images::
Album photo

Membres : 2
Invités : 143
Invisible : 0
Total : 145
· monthery · ÉternalFreedom12
13218 membres inscrits

Montréal: 10 déc 03:36:30
Paris: 10 déc 09:36:30
::Sélection du thème::
Ciel d'automne
Lime trash
Soleil levant









LPDP :: Autres poèmes :: Moi...l'indispensable. vertical_align_bottom arrow_forward_ios

Page : [1] :: Répondre
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
3656 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
19 août
  Publié: 29 mai 2005 à 00:47
Modifié:  6 sept 2010 à 09:42 par Lunastrelle
Citer vertical_align_bottom

Moi...l'indispensable



Eh voilà, j’ai gagné, je suis indispensable,
Tu es mon obligée, tu ne peux t’en passer.
Dans la poche, dans le sac ou posé sur la table,
Sans cesse à regarder, si je n’ai pas sonné.

Prends le temps d’écouter les propos échangés,
Tu es suivie pistée, parfois enregistrée,
Même chez Madame pipi, ou chez le boulanger,
De ton intimité tu fais tout partager.

Collé à ton oreille, avec toi dans la rue,
Même sur la table de nuit, pas trop loin de ta vue.
Dans les moments intimes, je me mets à sonner,
Sur moi tu poses tes doigts, je me sens exister.

C’est vrai que tu es drôle à parler dans le vide,
Je peux même t’avouer, parfois un peu stupide
Des sourires, des pleurs et même parfois des cris,
Les gens qui te regardent ont un air ébahi.

Dans les salles de ciné, ou même dans les musées
Bien au chaud dans ta poche, je suis ton protégé
Pour pouvoir m’écouter , le vibreur programmé,
Pas question de couper, ta raison d’exister.

Si j’omets de sonner , tu te mets à jouer,
Ou alors tu envoies tous ces messages codés,
Parfois je suis utile, mais je dois t’avouer,
Que tu as oublié, parfois de m’oublier.

Toi qui cries liberté, je trouve bien regrettable,
Que ta vie soit guidée par ce foutu portable.
De toutes ces musiques qui sonnent dans la rue,
Un silence d’une heure et te voilà perdue.

Nuages

  Eve Lindep
annablue


don't worry, be happy
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
44 poèmes Liste
243 commentaires
Membre depuis
22 mars 2005
Dernière connexion
6 mai 2015
  Publié: 29 mai 2005 à 03:44 Citer vertical_align_bottom

Alors là, Bravo

C'est traité avec humour, et tellement vrai !
Je suis toujours surprise de voir parfois les gens pendus à leur téléphone, souvent pour des raisons futiles.
Je n'en ai pas de portable.

Amicalement Annablue

Ps : je

  I hope you will remember me this day and do not forget we are friends for ever
Aakhasha


"J'étais un vampire qui venait de naître, pleurant sur la beauté de la nuit"
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
42 poèmes Liste
91 commentaires
Membre depuis
19 mai 2005
Dernière connexion
16 octobre 2006
  Publié: 29 mai 2005 à 08:10 Citer vertical_align_bottom

Que rajouter de plus?? Tu as cerné tout les faits!!
Encore une fois tout est véridique... Malheureusement? Je ne sais pas...
Décidément j'aime bocou te lire!

Alors à bientôt j'espère!

Mafalda.

  Aakhasha
atouthasard


La vie est écrite dans les mots c'est mon trésor et mon tombeau (Gilles Vigneault)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
249 poèmes Liste
1534 commentaires
Membre depuis
14 octobre 2004
Dernière connexion
13 juin 2013
  Publié: 29 mai 2005 à 14:22 Citer vertical_align_bottom

Cellule air où porte able au secour, j'appel

Amitiés Réal

 
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
3656 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
19 août
  Publié: 29 mai 2005 à 16:03 Citer vertical_align_bottom

Merci Annablue,

je te félicite car tu as résisté au portable, et tu as eu raison, car aujourd'hui nous sommes tous esclaves de cet engin...
Bisous

***********************

Franck,

Avant il y avait l'attente du facteur, le plaisir d'ouvrir la missive.
Aujourd'hui tu vis en directe avec les inconveniants que cela entraine, pas le temps de la reflexion, pas toujours la disponibilité, je regrette un peu les mots couchés sur la page...
Nostalgie, nostalgie quand tu nous tiens
Bisous

************************

Mafalda

C'est ce foutu portable qui me fait écrire ces bêtises, hahaha
Bisous

***********************

Real

Je vais me servir de mon portable, pour parler à ton cellulaire,je te fais des bisous
Nuages


  Eve Lindep
Ulysse


Nos ailes ne sont pas trop grandes, le monde est trop petit!
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
24 poèmes Liste
145 commentaires
Membre depuis
9 mai 2005
Dernière connexion
25 mars 2020
  Publié: 29 mai 2005 à 19:05 Citer vertical_align_bottom

Belle critique des communications..
J espere quand meme que les progres effectues ne sonneront pas le glas des vrais rapports humains...

Beau Poeme!

  Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage
patrick dabard Cet utilisateur est un membre privilège


Un bruissement d'aile peut faire trembler une étoile.
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
96 poèmes Liste
6687 commentaires
Membre depuis
18 février 2004
Dernière connexion
27 janvier
  Publié: 30 mai 2005 à 11:08 Citer vertical_align_bottom

Plein d'humour et tellement vrai, j'ai beaucoup apprécié cette lecture.
Amitiés.
Patrick.

  le banissement n'est autre qu'une sorte d'autodafé symbolique indigne d'un site de poésie.
Gisou
Impossible d'afficher l'image
Se connaitre soi-même pour mieux comprendre les autres et les aimer
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
47 poèmes Liste
317 commentaires
Membre depuis
14 mars 2005
Dernière connexion
6 juillet 2009
  Publié: 30 mai 2005 à 11:09 Citer vertical_align_bottom

l'indispensable portable, Quand on y pense on est tous ici un peu minable de le rendre indispensable! Que tu es vrai en vérité! bravo je te nomime. Bisou Gisou

  Jeune est celui qui s'étonne
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
3656 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
19 août
  Publié: 30 mai 2005 à 16:09 Citer vertical_align_bottom

Je suis tellement d'accord avec toi Ulysse, un mot, un regard, une voix, un contact charnel, aucune machine ne pourra remplacer ce premier regard, cette première caresse, ce premier son, mais je regrette aussi le facteur qui t'apporte une missive, l'attente, le plaisir d'ouvrir et de lire et relire...
Je suis quand même heureuse de pouvoir communiquer via le portable, où le cellulaire, sinon je serais bien loin de ma patrie, de mes amis et cela je ne peux m'en passer, il suffit donc d'user sans abuser...

Patrick
Merci de ton passage ami, je suis toujours ravie de lire tes commentaires
Bisous


Coucou Gisou,
Il est préferable d'en rire, car nous sommes quand même un peu ridicule parfois avec notre portable.
Merci pour la nomination, et je vais partir à la découverte de ta poèsie

Nuages


  Eve Lindep
Myo


Le bonheur se trouve comme un myosotis, tout petit, tout gentil dans un coin de la vie...
   
Statut: Hors ligne
Visitez le site web de ce poète. Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
257 poèmes Liste
4326 commentaires
Membre depuis
14 juin 2004
Dernière connexion
19 novembre
  Publié: 30 mai 2005 à 17:19 Citer vertical_align_bottom

et oui...mais entre nous...c'est quand même bien agréable de savoir que quelqu'un pense à nous

J'aurais bien du mal de m'en passer aussi.

Bisous
Myo

 
Nuages


Rien n'est sérieux pour l'esprit; tout peut le devenir pour le coeur. (J. Rostand)
   
Statut: Hors ligne
Envoyez un message instantané à ce poète.
Statistiques de l'utilisateur
91 poèmes Liste
3656 commentaires
Membre depuis
15 février 2004
Dernière connexion
19 août
  Publié: 30 mai 2005 à 18:00 Citer vertical_align_bottom


Tu as raison Myo, cette petite sonnerie est bien agréable...
Bisous

Nuages

  Eve Lindep
Page : [1] :: Répondre

 

 



Répondre
Version imprimable
Avertissement par courriel
Autres poèmes de cet auteur
Cocher cette section lue
Cocher toutes les sections lues
Visites: 1713
Réponses: 10
Réponses uniques: 8
Listes: 0 - Voir

Page : [1]

Les membres qui ont aimé ce poème ont aussi aimé les poèmes suivants :



Nous n'avons pas assez de données pour vous afficher des recommandations. Aidez-nous en assignant une cote d'appréciation aux poèmes que vous consultez.

 

 
Cette page a été générée en [0,0271] secondes.
 © 2000 - 2022 VizFX.ca - Tous droits réservés  | Pour nous joindre
L'utilisation de ce site Web implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Tous les textes hébergés par La Passion des Poèmes sont protégés par les lois de la protection des droits d'auteurs ainsi que par des traités internationaux. Il est strictement interdit de distribuer, d'afficher ou d'utiliser ces textes de quelque manière sans l'autorisation de l'auteur du texte en question.

           
 
Oubliez votre mot de passe? Cliquez ici.